Simon Gillham

Simon Gillham
Gillham Simon.jpg
Fonctions
Président
Club athlétique Brive Corrèze Limousin
depuis
Président
Vivendi Village
depuis
-
Directeur de la communication
Vivendi
depuis
Michel Bourgeois ()
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Distinction

Simon Gillham, né le à Letchworth Garden City, est membre du directoire de Vivendi et président du Club athlétique Brive Corrèze Limousin évoluant en Top 14 depuis . Il est également directeur de la communication du groupe Vivendi, président de la salle de spectacle de L'Olympia, et président de Vivendi Village.

Simon Gillham est de nationalité britannique. Il est père de quatre enfants franco-britanniques.

Biographie

Carrière

Il est titulaire d’un Bachelor of Arts (Universités du Sussex et de Bristol)[1].

Il commence sa carrière en 1981 chez Thomson où il s’occupait de formation. En 1985, il crée sa propre société de formation et de communication : York Consultants. En 1991, il est nommé vice-président Communications de Thomson Consumer Electronics. En 1994, il rejoint le Groupe CarnaudMetalbox. Début 1999, Simon Gillham prend la direction de la communication de Valeo, avant de devenir vice-président communication d'Havas en . Il a rejoint le groupe Vivendi en 2007 en tant que directeur de la communication et du développement durable[1].

Il a été décoré par la reine Elizabeth II de l'Ordre de l'Empire britannique en 2010[1].

Depuis 2014, il est également président de Vivendi Village[2]. Vivendi Village est une nouvelle filiale de Vivendi qui comprend notamment L'Olympia, Le Théâtre de l'oeuvre, CanalOlympia, Olympia Production, See Tickets et U-Live en Grande-Bretagne[1].

Au travers de Vivendi Village, Simon Gillham est à l'origine du développement d'une offre de festivals régionaux en France, dont le Brive Festival[3], Les Déferlantes Sud de France et Garorock. En 2020, Vivendi Village organise 14 festivals en France et en Grande-Bretagne[4].

Depuis le , il est membre du directoire du groupe Vivendi[1].

Activités dans le rugby

Il est nommé directeur général adjoint du CA Brive Corrèze Limousin en par Daniel Derichebourg, le propriétaire du club de l'époque, après l'avoir lui-même convaincu de ne pas vendre le club[5]. D'abord responsable d'épauler le directeur général délégué François Duboisset en étant de chargé de réfléchir au projet immobilier du club[6], il devient ensuite directeur général du club.

En 2009, Simon Gillham fonde la structure Brive Rugby SAS et rachète le club « avec des amis »[5]. Jean-Jacques Bertrand devient alors le président du club. Au cours de sa première saison à la tête du CABCL, le club finit à la neuvième place du Top 14 au cours d'une saison mouvementée qui voit notamment les départs de l’entraîneur Laurent Seigne et du dirigeant emblématique Patrick Sébastien, symboles d'une reprise en main du club par la nouvelle direction[7].

Le , Midi olympique révèle le nouvel organigramme du CABCL, où Simon Gillham figure en qualité de vice-président du club, responsable des sponsors nationaux et internationaux[8]. En , Simon Gillham succède à Jean-Jacques Bertrand à la présidence du CA Brive.

À la fin de la saison 2011-2012, le club est relégué en Pro D2, avant d'être à nouveau promu en Top 14 et de s'y maintenir sans discontinuer jusqu'en . Après une saison en Pro D2, le club est à nouveau promu dans l'élite du rugby français en .

Décorations

Notes et références

  1. a b c d et e « Simon Gillham », sur vivendi.com (consulté le 21 juillet 2016).
  2. Philippe Guerrier, « Vivendi Village : ce labo d’idées qui prolonge les core business », sur itespresso.fr, (consulté le 19 décembre 2018).
  3. « Vivendi devient partenaire de Brive Festival », sur lamontagne.fr, La Montagne (consulté le 19 décembre 2018).
  4. Martine Robert, « Les festivals, nouvelle marotte de Vivendi », sur lesechos.fr, Les Échos, (consulté le 2 mars 2020).
  5. a et b Jean-Paul Cohade, « Pour Simon Gillham, vice-président du CA Brive, "le club est prêt pour l'Europe" », sur lamontagne.fr, La Montagne, (consulté le 21 juillet 2016).
  6. « Top 14. Brive : Patrick Sébastien servi sur un plateau », sur ladepeche.fr, La Dépêche du Midi, (consulté le 26 avril 2020).
  7. « Patrick Sébastien-Brive: les raisons d'un divorce », 20 Minutes, (consulté le 21 juillet 2016).
  8. « Brive: Nouvel organigramme », sur rugbyrama.fr, (consulté le 21 juillet 2016).

Liens externes