Les Déferlantes Sud de France

Les Déferlantes Sud de France

Les Déferlantes Sud de France
Image illustrative de l’article Les Déferlantes Sud de France

Genre Rock, rap, electro, chanson française, pop/electro
Lieu Céret
Pyrénées-Orientales
Drapeau de la France France
Coordonnées 42° 30′ 46,5″ nord, 2° 45′ 58″ est
Période Juillet
Scènes 4
Capacité 70 000 festivaliers en 2019
Date de création 2007
Fondateurs David Garcia
Organisateurs La Frontera Production/Olympia production
Site web festival-lesdeferlantes.com

Les Déferlantes d'Argelès, devenu depuis 2015 Les Déferlantes Sud de France, est un festival de musique, éclectique et multigénérationnel, qui se déroule au mois de juillet à Argelès-sur-Mer (Pyrénées-Orientales) de 2007 à 2019, puis à partir de 2021 à Céret. Il s'étale sur trois ou quatre jours.

Histoire et situation

Le festival, créé en 2007 à l'iniative de l'association La Frontera, se déroule dans le parc du château de Valmy, dans les environs d'Argelès-sur-Mer[1] jusqu'en 2019[2]. Le coût du festival pour la commune était de 360 000  par an[3].

Un conflit opposait depuis l'origine la société des Aigles de Valmy, installée à proximité du château depuis 1996 et la mairie d'Argelès-sur-Mer, en raison des nuisances sonores traumatisantes provoquées par le festival pour les rapaces présents sur place[4]. Un arrangement est finalement trouvé début 2019 entre la société des Aigles de Valmy et la municipalité grâce à l'intervention de l'Agence régionale de santé destiné à permettre le déménagement des aigles[5] et en 2020 le festival puis les aigles quittent le site de Valmy[3].

Depuis 2018, La Frontera Production est liée financièrement à la société de production de spectacles parisienne Olympia Production, qui est une filiale de Vivendi[6].

À la suite de désaccords avec la mairie d'Argelès-sur-Mer en 2020[2], l'édition de 2021 est prévue autour du château d'Aubiry à Céret[7]. Les deux châteaux ont été construits par le même architecte, Viggo Dorph-Petersen entre la fin du XIXe siècle et le début du XXe siècle et pour le même commanditaire, Pierre Bardou-Job[8]. Dès fin 2021 et début 2022 des travaux de démolition et de réaménagement du parc du château sont engagés sans permis et de nombreux arbres sont abattus dans la perspective du festival, provoquant l'inquiétude de l'Association pour la sauvegarde du patrimoine artistique et historique roussillonnais (ASPAHR)[9],[10]. Fin mai 2022, les propriétaires affirment effectuer des travaux et les « régularise[r] au fur et à mesure » tandis que l'ASPAHR insiste qu'il n'y a toujours aucun permis valide[11]. Fin juin, quelques jours avant le festival, la situation n'a toujours pas évolué[12].

La première soirée des Déferlantes sur le nouveau site, le au château d'Aubiry, accueille 20 000 festivaliers et se déroule sans incidents majeurs sur le site-même[13], à l'exception de trois piqûres sauvages à la seringue, les premières recensées dans les Pyrénées-Orientales[14], suivies de trois autres piqûres le samedi soir[15]. Cependant, les difficultés d'accès au site et la gestion chaotique des parkings et des navettes pour transporter les festivaliers obligent l'organisation du festival à revoir en urgence le plan d'accès, avec la suppression des navettes, sur décision du préfet et en raison de conditions jugées trop dangereuses[16], et l'accès des parkings désormais situés de 15 à 60 minutes à pied du festival[17]. En raison de la circulation compliquée, certains commerçants de Céret se plaignent d'avoir perdu jusqu'à 100% de leur chiffre d'affaires habituel[18].

Programmation

2007

Le chanteur Cali, originaire du département, est le parrain de la première édition. La programmation comprend également une scène régionale le jeudi, avec Les Castafiores, DJ Zebra, Hector et la Batucada 100 % White Spirit, suivie le vendredi de Cali, Luke et Tété, et le samedi de Sergent Garcia, Sanseverino et le Buena Vista Social Club[1].

2008

Dionysos, Hubert-Félix Thiéfaine et Paul Personne, Keziah Jones, Arno, Goran Bregović, Babyshambles, Tiken Jah Fakoly, Le Peuple de l'herbe, Hocus Pocus, Kill the Young

2009
2010

Deep Purple, Iggy and the Stooges, Jacques Dutronc, Damien Saez, Patti Smith, Gossip, Eiffel, Suzanne Vega, Izia, Gérald de Palmas, BB Brunes, Renan Luce, Pony Pony Run Run, Cœur de pirate, Okou, Gush, Smod, Balbino Medellin

2011
2012
2013
2014
2015
2016
2017
  • Renaud, Boulevard des airs, Jain, Petit Biscuit, Feder, Cali, Don bronco, Maïcee, [email protected], La pieta,
  • Sting, Midnight oil, Lp, Birdy, Ludwig von 88, Last train, Rationale, le Superhomard, Perfect hand crew, Vilorio
  • Iggy Pop, dj Snake, Ibraim Maalouf, Archive, House of pain, Kungs, FIndlay, Aerobrasil, Supamoon, Hassan Monkey
  • Manu Chao, Airbourne, Tinariwen, Calypso rose, Die Andwoord, Mat Bastard, Nerdistan
2018
2019
  •  : Delgres, Dadju, Jain, BigFlo & Oli, M, Feder, Bertille, Ezra Hesper, Giovanni, Alvarez DJ, Florian Dex, Hitch, Abstraal, Funknow, Luis
  •  : La Pieta, Zaz, Patrick Bruel, Boulevard des airs, ZZTop, La Ruda, Fils de plume, Hoox, Faustine, Vinz, Jon Legria, Black Bass, Cosmic Boys, Jack Ollins, Ben Candel, Jo Peirano
  •  : Didirri, Gringe, Supertramp's Roger Hodgson, The B52's, IAM, Therapie Taxi, Nekfeu, Speakbox, Bro, Hucj, Dhamma, Greg Delon, Gedehel, Chicks luv US, Sonotik, Swann Decamme
  •  : Raggasonic, Aya Nakamura, John Butler Trio, Trust, Thirty seconds to Mars, Dionysos, Macklemore, Aywa, Tiste cool, Mom's, Niko Gullo, Ruhbarb et Lea Theilhet, Matt Sassari, Luca Ruiz
2020

En raison de la pandémie de Covid-19 en France, l'édition 2020 est annulée. Une édition en format réduit est envisagée plus tard dans la saison puis annulée également[23].

2021

La première édition du festival à Céret prévoyait en plus des concerts un parc regroupant des activités et services divers (attractions foraines et sportives, espace de vente de produits locaux, stands dédiés aux nouvelles technologies, etc.)[24], mais n'a finalement pas lieu.

2022
  • Jeudi 7 juillet : PNL, Simple Minds, Ofenbach, Sum 41, Black Eyes Peas, Cali, Dropkick Murphys, Juliette Armanet, Gambeat, Xavier Mateu
  • Vendredi 8 juillet : Supamoon, Tones and I, Joris Delacroix, Riles, Sean Paul, Feder, M, Vladimir Cauchemar, Orelsan, Martin Garrix
  • Samedi 9 juillet : Moody, Omah Lay, Lunar Disco, Oboy, Julian Prince, NTO, Angèle, Clara Luciani, Vianney, Dubfire, SCH, Kungs
  • Dimanche 10 juillet : The Faim, Justine Time, Hoshi, DJ Eyox, Suzane, KAS:ST Live, Laylow, Polo & Pan, Malaa, DJ Snake, Muse[25].

Notes et références

  1. a et b « Vivement l'été. Cali et ses amis déferlent sur Argelès-sur-Mer », La Dépêche du Midi,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  2. a et b Suzanne Shojaei, « Le festival Les Déferlantes quitte Argelès », France Bleu Roussillon,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  3. a et b Corine Sabouraud, « Pyrénées-Orientales : après les Déferlantes, Les Aigles de Valmy quittent Argelès contre 300 000 euros d'indemnités », L'Indépendant,‎ (lire en ligne)
  4. Philippe Becker, « Bras de fer Aigles de Valmy / Déferlantes : les Aigles pourraient quitter le département », La Semaine du Roussillon,‎ (lire en ligne)
  5. Véronique Parayre, « Les Aigles d'Argelès-sur-Mer cherchent un nouveau perchoir », L'Indépendant,‎ (lire en ligne)
  6. Sebastià Vilanou i Poncet, « Les Déferlantes – Sud de France : la vie de château d’un festival », La Semaine du Roussillon,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  7. Diane Sabouraud, « Pyrénées-Orientales : Les Déferlantes se tiendront bien à Céret », L'Indépendant,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  8. Jean-Marie Rosenstein et Robert Blanch, Viggo Dorph Petersen : un architecte dans les Pyrénées-Orientales, Nîmes, Mondial Livre, , 312 p. (ISBN 9782953532852).
  9. ASPAHR, « Château d’Aubiry à Céret : l’ASPAHR écrit au maire et au sous-préfet », sur patrimoine-catalan.fr,
  10. Philippe Becker, « Les Déferlantes à Céret : une association s'inquiète pour le château d'Aubiry », La Semaine du Roussillon,‎
  11. Bérénice Del Tatto, « Château d'Aubiry : la polémique enfle autour des travaux pour accueillir les Déferlantes du Sud », France 3 Occitanie,‎ (lire en ligne)
  12. Mathilde Contié Walter, « Festival Les Déferlantes à Céret : une association dénonce des travaux réalisés sur le site du château d’Aubiry », L'Indépendant,‎ (lire en ligne)
  13. Aury Bouzar, « Déferlantes-2022 : Foule gigantesque et ambiance de folie pour la première soirée, le festival réussit ses débuts à Céret », L'Indépendant,‎ (lire en ligne)
  14. St. S. et D.S., « Festival des Déferlantes : trois piqûres sauvages recensées ce jeudi soir pour la première fois dans la région de Perpignan », L'Indépendant,‎ (lire en ligne)
  15. Martial Mehr, « Festival des Déferlantes 2022 : Trois spectateurs victimes de piqûres sauvages samedi soir, des dépôts de plainte envisagés », L'Indépendant,‎ (lire en ligne)
  16. Diane Sabouraud et Martial Mehr, « Déferlantes 2022 à Céret : "Il faut le reconnaître, il n’y avait pas assez de navettes pour ramener les festivaliers aux différents parkings lors du premier soir" », L'Indépendant,‎ (lire en ligne)
  17. Emilien Vicens, « Les Déferlantes à Céret : de nouveaux parkings annoncés, le festival change en urgence son plan d'accès », Actu Perpignan,‎ (lire en ligne)
  18. Claire Guedon, « Les Déferlantes à Céret : bilan mitigé pour les festivaliers, une "catastrophe" pour certains commerçants », France Bleu Roussillon,‎ (lire en ligne)
  19. Rate Your Music
  20. Rate Your Music
  21. Rate Your Music
  22. Rate Your Music
  23. « Festival Les Déferlantes 2020 en version XS - Annulé », sur sortiraparis.com, (consulté le ).
  24. Xavier Ponroy, « À quoi ressemblera le festival des Déferlantes cet été à Céret », France Bleu Roussillon,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  25. Jérémy Bernède, « Muse, -M-, Orelsan, Angèle, Clara Luciani... les Déferlantes s'offrent une affiche de rêve pour les 15 ans du festival (-M-, Orelsan, Angèle, Clara Luciani, Juliette Armanet, PNL, Vianney », Midi libre,‎ (lire en ligne)