Salomé Saqué

Salomé Saqué
Crédit image:
Le vent se lève
licence CC BY 3.0 🛈
Salomé Saqué en 2021.
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
France 5 (depuis )
Socialter (depuis )
Radio France (depuis )
Arte (-)
La chaîne parlementaire (-)
Blast (depuis )
France 24 (-)
Le vent se lève (-)

Salomé Saqué, née le à Lagny-sur-Marne (Seine-et-Marne), est une journaliste française. Elle travaille sur le réchauffement climatique, la jeunesse et les inégalités hommes-femmes.

Biographie

Jeunesse et formation

Fille d'un enseignant en lycée professionnel[réf. nécessaire], Salomé Saqué naît en Seine-et-Marne[1]. Elle est l'aînée d'une fratrie de trois enfants. Après sa naissance, ses parents décident de quitter la région parisienne[1]. Elle grandit en Ardèche[2],[3]. Son village étant éloigné des établissements scolaires secondaires, elle est interne au lycée à Aubenas[3],[4].

Après le baccalauréat, elle suit une classe préparatoire littéraire au lycée Édouard-Herriot à Lyon[3]. Elle choisit la spécialité histoire-géographie. Elle poursuit à l'université Lumière-Lyon-II avec une double licence de sciences politiques-anglais[3]. Passionnée par le mouvement espagnol de gauche radicale Podemos, elle choisit de partir en Erasmus à l'université Complutense de Madrid[3].

En parallèle, elle prend des cours d'art dramatique au conservatoire à rayonnement régional de Lyon et joue dans différentes pièces de théâtre[3].

En 2017, elle emménage à Paris pour ses études. Elle obtient un diplôme national de master 2 en droit international et en géopolitique[5] et un autre master 2 en journalisme bilingue à la Sorbonne[3],[6].

Carrière

Salomé Saqué commence par travailler en tant que stagiaire pour Le Monde diplomatique, puis à France 24 pendant trois ans[3],[6].

En parallèle, elle couvre le mouvement des Gilets jaunes pour Le Vent se lève, ainsi qu'en tant que correspondante pour une chaîne de télévision australienne[3],[7].

Elle rejoint ensuite Blast, le site d'information de Denis Robert, à sa création en 2021[3],[8]. Elle est également chroniqueuse dans des magazines politiques comme Ça vous regarde sur LCP, l'émission 28 minutes sur Arte[2],[1] ou encore C politique sur France 5.

En , elle présente, en collaboration avec l'hydrologue Emma Haziza, l'émission Un degré de conscience diffusée le samedi matin sur France Info, et centrée sur le climat et l'environnement[9],[10].

Depuis 2022, elle tient une chronique économique et écologique dans le magazine Socialter.

En mars 2023, elle publie Sois jeune et tais-toi : Réponse à ceux qui critiquent la jeunesse, aux éditions Payot et Rivages, une longue enquête[11],[12] sur l'état de la jeunesse en France, ses craintes, ses difficultés et ses aspirations.

Engagement

Elle se définit comme une journaliste engagée, et non pas comme une journaliste militante[3],[5]. Son travail porte essentiellement sur l'urgence climatique, la justice sociale, l'égalité femmes-hommes et la jeunesse[6],[5].

Réception

Une de ses chroniques d' exhortant à atténuer le changement climatique, rappelant la scène du plateau de télévision de Don't Look Up : Déni cosmique, lui a valu d'être remarquée sur les réseaux sociaux[3],[13],[14].

D'après Le Monde, elle possède une capacité à capter l'attention sur les réseaux sociaux[3]. Elle témoigne en revanche du harcèlement dont elle est victime en ligne, en raison de ses prises de position, mais surtout parce qu'elle est une femme[3],[15].

Son premier livre Sois jeune et tais-toi reçoit un excellent accueil critique et se classe en tête des ventes dès sa sortie[16]. L'Obs parle d’un ouvrage « mesuré, sourcé, précis, concis mais surtout nécessaire »[17]. Selon Le Monde, elle « dresse le portrait nuancé d’une jeunesse française soumise aux crises écologiques et économiques, en évitant de déclarer la guerre aux boomeurs »[18]. La Croix de son côté souligne que la journaliste « a le mérite de se fonder sur les faits et les chiffres plutôt que sur ce ressenti »[19].

Publication

  • Sois jeune et tais-toi : Réponse à ceux qui critiquent la jeunesse, Payot, , 250 p. (ISBN 978-2-228-93163-2) ; édition poche avec préface inédite, coll. Petite Biblio Payot, mars 2024, 336 p.

Notes et références

  1. a b et c Emmanuel Gavard, « Salomé Saqué : l'antigone » Accès payant, sur Stratégies, (consulté le ).
  2. a et b Alexandra Klinnik, « Salomé Saqué, 26 ans, une journaliste avec du peps dedans » Inscription nécessaire, sur Télérama, (consulté le ).
  3. a b c d e f g h i j k l m et n Jessica Gourdon et Marine Miller, « Salomé Saqué, une météorite à la télévision », Le Monde,‎ (lire en ligne Accès payant).
  4. Anthony Gonzalez, « Salomé Saqué, une voix ardéchoise sur les plateaux télé parisiens » Accès libre, sur Le Dauphiné libéré, (consulté le ).
  5. a b et c Thibaut Sardier, « Salomé Saqué, la force intranquille », Libération, no 12979,‎ , p. 28 (ISSN 0335-1793, lire en ligne, consulté le ).
  6. a b et c « Les articles de Salomé Saqué », sur Blast (consulté le ).
  7. Florence Tredez, « Audiovisuel : quatre femmes d'avenir » Accès libre, sur Elle, (consulté le ).
  8. Adrien Franque, « Blast, contre-média ou média des contres ? » Inscription nécessaire, sur Libération, (consulté le ).
  9. Radio France, Podcasts de l'émission Un degré de conscience.
  10. Kevin Boucher, « Franceinfo recrute Bixente Lizarazu, Théo Curin et Laurie Delhostal », Le Parisien,‎ (lire en ligne).
  11. « « Sois jeune et tais-toi » de Salomé Saqué : changer le regard sur la jeunesse », sur SudOuest.fr, (consulté le )
  12. « "Sois jeune et tais-toi" de Salomé Saqué », sur France Inter, (consulté le )
  13. Daniel Schneidermann, « Rire de l'apocalypse : la caricature, c'est nous ! » Accès libre, sur Arrêt sur images, (consulté le ).
  14. Hugo Mallais, « Don't Look Up (Netflix) : cette scène caricaturale a réellement eu lieu à la télévision française… » Accès libre, sur Télé 7 jours, (consulté le ).
  15. Elsa Gambin, « "L’insulte trouve toujours son chemin" : les militantes féministes auront-elles un jour la paix en ligne ? » Accès libre, sur Marie Claire, (consulté le ).
  16. « Ventes de livres : Zemmour, Salomé Saqué et... Mitterrand dans notre palmarès », sur L'Express, (consulté le )
  17. Barbara Krief, « Salomé Saqué : Le 49.3, « c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase après six ans d’une politique à l’encontre des jeunes » », sur L'Obs, (consulté le ).
  18. Marine Miller, « « Le conflit de générations est réactivé par l’urgence écologique » : la journaliste Salomé Saqué déconstruit les stéréotypes sur les moins de 30 ans », sur Le Monde.fr, (consulté le ).
  19. Ayyam Sureau, « Jeunes contre la réforme des retraites : « Un abîme s’est creusé entre nos enfants et nous, les boomers » », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le ).

Annexes

Liens externes