Oum (chanteuse)

Oum
Oum 01 (fcm).jpg

Oum en concert à Francfort-sur-le-Main

Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Site web
www.oum.ma

Oum El Ghaït Benessahraoui[1],[2] (en arabe : أم الغيث بنت الصحراوي), dite Oum, née le [3],[4] à Casablanca[3], est une auteure-compositrice-interprète[3] marocaine. Considérée comme une ambassadrice de la culture marocaine[5], elle mêle, dans ses chansons, les influences hassani, jazz, gospel, soul, afrobeat et musique soufie[5].

Biographie

Très jeune, Oum rejoint une chorale de gospel, où elle interprètera à quatorze ans ses premiers solos avec une voix qui impressionne les auditeurs[6].

À dix-sept ans, avec son premier titre Tel est ton cœur qu'elle a écrit pour soutenir l'opération caritative Les malades du cœur, elle fait avec succès ses premier pas à la télévision[6].

En , elle entre à l'École nationale d'architecture à Rabat[6]. Elle poursuivra ses études jusqu'en [6].

Parallèlement, elle commence à se produire en public[6]. Avec une voix puissante et expressive, elle reprend le répertoire d'Aretha Franklin, d'Ella Fitzgerald ou de Whitney Houston[6].

En , elle est remarquée par Philippe Delmas qui l'invite à Paris[6]. Pendant deux ans, elle alterne séances d’enregistrements et concerts à Casablanca avec le groupe Brotherwood[6]. Mais, en , elle met fin à son expérience parisienne[6].

De retour au Maroc, elle va à la rencontre de nouveaux univers : le gnaoui et le hassani[6]. Elle se produit avec Barry, un musicien qui évolue dans la fusion, sur les scènes du Festival des Gnaouas d'Essaouira, du Tanjazz de Tanger ainsi que du BAM  de Barcelone[6].

Oum, qui a grandi à Marrakech, est une chanteuse de musique soul, mélangée avec des influences comme la poésie hassanya (culture du désert marocain) et les rythmes africains.

Son premier album Lik' Oum a été présenté à Casablanca en mai 2009[7].

Whowa, premier single de son deuxième album Sweerty, est sorti avec un clip vidéo en janvier 2010. En juillet 2012, elle a sorti Harguin une collaboration avec Blitz the Ambassador sur le thème de l'immigration clandestine en provenance d'Afrique sub-saharienne. Sweerty est sorti en 2012[8].

Oum a été invitée au siège de l'Unesco à Paris à l'occasion de la Journée internationale de la femme pour donner un concert le 7 mars 2012[9].

Elle a été invitée en juin 2013 au Festival Gnaoua et Musiques du Monde[10] d'Essaouira (Maroc)[11].

En , elle sort son quatrième album : Zarabi qui signifie « tapis » en arabe dialectal marocain (darija) et est un hommage aux tisseuses de tapis du village de M'Hamid El Ghizlane[12]. Elle y est accompagnée du oudiste Yacir Rami, du percussionniste Rhani Krija , du contrebassiste Damian Nueva et du trompettiste Yelfris Valdes tous deux originaires de Cuba.

Discographie

Albums

Singles

  1. Oum featuring Barry : Dear Mamma ()
  2. Hamdoullah ()
  3. Daym Allah ()
  4. Africa ()
  5. Humilité ()
  6. La Ti’ass feat. H. Kayne ()
  7. Hip Hop Exchange Featuring H-Kayne & Tote King ()
  8. Lik ()
  9. Oum featuring Don Bigg : Lik ()
  10. Taragalte (Soul of Morocco) ()
  11. Kekkai Sensen & BEYOND Original Soundtrack : GHADI TJI(You'll be here) feat.Oum (2017)

Notes et références

  1. Hit Radio
  2. Oum El Ghaït est son prénom et signifie « Mère de la délivrance ». Cf. Benjamin Roger, « Oum, le grand mix marocain », sur Jeune Afrique, (consulté le 6 décembre 2015)
  3. a, b et c « Oum », sur franceinter.fr, France Inter (consulté le 5 décembre 2015).
  4. Fouâd Harit, « Oum, la dune mélodieuse du Sahara », sur afrik.com, (consulté le 5 décembre 2015).
  5. a et b « Oum », sur institut-cultures-islam.org, Institut des cultures d'Islam (consulté le 6 décembre 2015)
  6. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k Alexandre Héraud, « Ouvert la nuit », sur franceinter.fr, France Inter, (consulté le 6 décembre 2015)
  7. http://www.maghress.com/fr/albayane/2384
  8. http://achnoo.com/2012/01/20/musique-sortie-du-nouvel-album-doum-intitule-sweerty-le-4-fevrier-prochain/
  9. http://www.yabiladi.com/articles/details/9253/unesco-marocaine-concert-mars-paris.html
  10. Site du Festival Gnaoua et Musiques du Monde
  11. Oum, féminin pluriel. Portrait d'une jeune artiste en devenir. RFI Musique.
  12. « Oum : Zarabi », sur fipradio.fr, FIP (consulté le 6 décembre 2015)
  13. « Lik'Oum », sur Deezer (consulté le 6 décembre 2015)
  14. CD, Lof Music, 2012, no catalogue number
  15. « Soul of Morocco », sur Deezer (consulté le 6 décembre 2015)
  16. « Zarabi », sur Deezer (consulté le 6 décembre 2015)

Liens externes

  • Notices d'autorité : Fichier d’autorité international virtuel • International Standard Name Identifier • Bibliothèque nationale de France (données) • Système universitaire de documentation • Gemeinsame Normdatei
  • Site officiel
  • Oum (Oum el Ghaït Benessahraoui) sur MusicBrainz
  • « Oum », sur Hit Radio — biographie, actualités, vidéos, etc.