Olive Senior

Olive Senior
Biographie
Naissance
Nationalité
Domicile
Activités
Autres informations
Genres artistiques
Distinctions
Liste détaillée
Médaille Musgrave (en)
Bressani Award (en)
OCM Bocas Prize for Caribbean Literature (en)
Commonwealth Writers' Prize (en)
Matt Cohen Award (en) ()


Olive Senior, née le à Trelawny en Jamaïque[1], est une écrivaine jamaïcaine vivant au Canada. Elle a écrit des romans de fiction et des livres de poésie[2]. Elle a également écrit sur la culture de la Caraïbe.

Biographie

Olive Senoir , a grandi dans un milieu rural isolé[3]. Elle a étudié à l'Université Carleton[1] à Ottawa où elle a obtenu un diplôme en journalisme. Elle a également poursuivi des études en communication au Royaume-Uni.

L'écrivaine a quitté la Jamaïque en 1998, pour le Portugal , puis la Hollande et l'Écosse. En 1993, elle s'est installée au Canada. Actuellement, Olive Senoir partage son temps entre Toronto et Kingston. Elle a obtenu la nationalité canadienne[3].

Elle obtient le Commonwealth Writers' Prize  en 1987 pour Summer Lightning (Éclairs de chaleur).

Carrière

Olive Senior a travaillé en tant que journaliste au journal jamaïcain Daily Gleaner[3] en 1960. Elle a également travaillé à l'université des Indes occidentales[4] en Jamaïque. À la suite de l'ouragan qui a frappé la Jamaïque en 1988, l'écrivaine a déménagé en Europe. Elle a travaillé au Portugal, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni.

Durant le période de la pandémie covid-19, l'écrivaine a dédié son temps à écrire de poèmes sur la pandémie, lesquels ont été publié sur les réseaux sociaux[réf. nécessaire].

Romans[4]

  • The Pain Tree, Cormorant, 2015
  • Dancing Lessons, Cormorant, 2011
  • Arrival of the Snake- Woman and Others stories , 1989
  • Summer Lightning and others stories, 1986
  • Discerner of Hearts,1995

Œuvres traduites en français

  • Zigzag [« Discerner of hearts »], trad. de Christine Raguet, Carouge-Genève, Suisse, Éditions Zoé, coll. « Écrits d'ailleurs », 2010, 291 p. (ISBN 978-2-88182-665-8)
  • Éclairs de chaleur [« Summer Lightning »], trad. de Christine Raguet, Carouge-Genève, Suisse, Éditions Zoé, coll. « Écrits d'ailleurs », 2011, 212 p. (ISBN 978-2-88182-692-4)
  • Un Pipiri m’a dit [« A Little Bird Told Me »], trad. du collectif Passages (dir. Nicole Ollier), Bordeaux/Paris, France, Éditions Le Castor Astral, 2014, 256 p. (ISBN 978-2-85920-990-2)

Notes et références

  1. a et b (en-US) « Olive Senior (1938 – ) », sur The National Library of Jamaica, (consulté le 1er mai 2020)
  2. Myriam Moïse, « Transplantation et hybridation transculturelle dans la poésie d’Olive Senior », VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement, no Hors-série 14,‎ (ISSN 1492-8442, DOI 10.4000/vertigo.12545, lire en ligne, consulté le 1er mai 2020)
  3. a b et c «  Olive Senior / Les auteurs reçus / Résidences de La Prévôté / Résidences / Accueil - écla aquitaine », sur ecla.aquitaine.fr (consulté le 18 mai 2020)
  4. a et b (en-GB) « Olive Senior – An Outstanding Contributor to Caribbean Literature », sur Jamaica Information Service (consulté le 1er mai 2020)

Annexes

Bibliographie

  • Nicole Ollier (dir.), Traduire la Caraïbe autour d'Olive Senior, Pessac, France, Presses Universitaires de Bordeaux, 2016, 120 p. (ISBN 979-10-300-0172-3)

Liens externes