My Money Bank

My Money Bank SA
logo de My Money Bank
Marque déposée 🛈
illustration de My Money Bank

Création 1919 : création de la Société de Vente des Automobiles Citroën (SOVAC) par André Citroën
Dates clés 1995 : General Electric rachète la SOVAC qui devient GE Money Bank France
2004 : GE Money Bank France rachète la Banque Royal Saint-Georges
2016 : Cerberus Capital Management rachète GE Money Bank France à General Electric
Fondateurs André Citroën
Forme juridique Société anonyme
Siège social Tour Europlaza, 20 avenue André-Prothin, 92063 Paris La Défense
Drapeau de la France France
Direction Eric Shehadeh (DG)
Actionnaires Drapeau des États-Unis Cerberus Capital Management
Activité Banques
Solutions de paiement et de financement
Produits Regroupement de crédit
Société mère Citroën (-), General Electric (-) et Cerberus Capital Management (depuis )
Filiales Somafi-Soguagi, Sorefi.
SIREN 784 393 340
Site web mymoneybank.com

Code banque (BIC) MOEYFRPP
Code établissement (IBAN) 42799

My Money Bank (anciennement SOVAC, puis GE Money Bank) est une banque française fondée en 1919 en tant que « Société de Vente des Automobiles Citroën » (SOVAC). Elle est spécialisée dans les solutions de regroupement de crédit et les services financiers.

Historique

En 1919, André Citroën fonde la « Société de Vente des Automobiles Citroën » (SOVAC) pour le financement de ses véhicules[1].

En 1927, la banque Lazard renégocie la dette du constructeur automobile Citroën, et lui rachète la SOVAC, la filiale de Citroën spécialisée dans la vente d'automobiles à crédit qui lui servira plus tard à distribuer de nombreux crédits[2],[3].

En 1995, l'américain General Electric, à travers sa filiale GE Capital, rachète la SOVAC, qui devient GE Money Bank France[4].

En 2004, GE Money Bank France rachète la Banque Royal Saint-Georges[5].

En 2016, GE Capital cède sa filiale GE Money Bank France au fonds vautour américain Cerberus[6].

En , Promontoria MMB, holding de My Money Bank, finalise le rachat de la « Société Générale de Banque aux Antilles » (SGBA) au groupe bancaire français Société générale, qui réunit 5 agences et 130 salariés aux Antilles et en Guyane[7]. Dans les mois suivants, la Société Générale de Banque aux Antilles devient la Banque des Caraïbes SA[8].

En mai 2021, HSBC Continental Europe (HBCE) annonce la cession de sa banque de détail au fonds vautour américain Cerberus pour 1 milliard d'euros entièrement recapitalisés par HSBC[9]. Cerberus acquiert ce réseau d'agence via sa filiale Banque des Caraïbes SA et compte ressusciter la marque « Crédit commercial de France » (CCF)[10].

Identité visuelle

Voir aussi

Notes et références

  1. « Qui sommes-nous ? », sur PSA Finance France (consulté le )
  2. Fabien Sabatès, Sylvie Schweitzer, André Citroën: les chevrons de la gloire, E.P.A., , p. 34.
  3. Les Lazard : Des banquiers internationaux http://www.financeimmo.com/Placement/les_Lazard.php.
  4. « Le Crédit Commercial de France (CCF) va renaître, HSBC France vend sa banque de détail... pour un euro ! », sur Capital.fr, (consulté le )
  5. « Présentation - My Money Bank », sur www.mymoneybank.com (consulté le )
  6. (en-US) Nathan Bomey, « GE Capital to sell French lending unit to Cerberus », sur USA TODAY (consulté le )
  7. « La SGBA (Société Générale de Banque aux Antilles) passe sous pavillon américain », sur Martinique la 1ère (consulté le )
  8. « Huit nouveaux emplois créés par une banque coopérative en Martinique », sur Martinique la 1ère (consulté le )
  9. « HSBC va céder sa banque de détail en France et verser 1 milliard d'euros à Cerberus », sur LEFIGARO (consulté le )
  10. « HSBC cède sa banque de détail en France, perdant au passage 1,9 milliard d’euros », sur Lemonde.fr (consulté le )

Articles connexes

Liens externes