Miam Monster Miam

Benjamin Schoos
Miam monster miam.jpg
Miam Monster Miam avec Jacques Duvall (à gauche), lors d'une tournée en France avec le groupe Phantom Feat. Lio, en janvier 2010.
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Benjamin Schoos
Pseudonyme
Miam Monster Miam
Nationalité
Activités

Benjamin Schoos, aussi connu sous le nom de Miam Monster Miam, est un chanteur, auteur-compositeur, et producteur belge né le à Seraing. Il est également chroniqueur sur la RTBF (radio et télévision) et illustrateur de fanzine[1].

Biographie

Les débuts

Né le 16 décembre 1977 à Seraing, en Belgique, Benjamin Schoos est inscrit par ses parents à des cours de musique lorsqu’il est adolescent[2]. Il écrit ses premières chansons à 14 ans et fréquente la Médiathèque Royale de Belgique près de chez lui. Il y emprunte des disques et nourrit sa culture rock. Il commence la batterie en jouant sur ces disques. Il écoute Brel, Brassens, Dassin, les Beatles, Satie et Gershwin. Il fait ensuite l’académie musicale et des classes préparatoires pour le Conservatoire qu’il arrête rapidement[3]. Il s’initie à la guitare en autodidacte[4].

En 1998, il publie When I Was a Ninja, son premier maxi CD 4 titres sur le label liégeois Soundstation. La même année, sort l'album Cum at the Liquid Fancy Fair, de la « pop bricolée »[4]. A 22 ans, l’artiste propose des morceaux enregistrés sur un quatre-pistes dans sa chambre[2] et illustre cet album avec des photos de famille kitsch[5].

Son deuxième album, Hey Tank !, voit le jour en 2000. Benjamin Schoos l’illustre lui-même avec des collages d’éléments découpés dans des revues vintages. Il s’agit là de sa première illustration professionnelle mais l’artiste réalise des collages et des dessins depuis son enfance[6]. Miam Monster Miam traverse une période de doute et mélancolie. Il reprend l'écriture de cet album et l’améliore pour le suivant[7].

Après le maxi Have a Cup (2001), l'album Forgotten Ladies (2003) présente un registre plus folk et acoustique. La production de cet album est confiée à Philippe Corthouts (guitariste de Sttellla)[8]. D'autres musiciens participent également à cet album comme le guitariste Jacques Stotzem, le contre bassiste André Klenes, Christine Ott et ses ondes Martenot[9]. Coproduit avec la Soundstation, l’album est enregistré « à l’ancienne », les musiciens jouant ensemble dans la même pièce[7].

C’est le premier album de Miam Monster Miam à faire son entrée dans les charts belges[6].

Dans une veine similaire, suivent notamment les albums Soleil noir (2005), sur des textes en français pour la première fois, du cinéaste Olivier Smolders[10] et L'histoire de William Buckner (2006)[11]. L'Homme-Libellule, disque concept de space pop sorti en 2007[12].

Freaksville Records

En 2006, il crée le label Freaksville record, via lequel il produit et enregistre sa propre musique ainsi que quelques artistes tels que Jacques Duvall (parolier de Lio, Alain Chamfort, Jane Birkin, entre autres), Juan d'Oultremont (artiste contemporain et figure médiatique belge), Sophie Galet[13],[14].

En 2008, il compose et produit l'album Phantom featuring Marie France, ainsi que ceux des artistes UFO Goes UFA et King Lee.

L'année suivante, il réalise et compose l'album Phantom featuring Lio. Il tourne ensuite avec Lio comme claviériste et guitariste.

Il réalise également la bande originale du film Nuit noire d’Olivier Smolders et crée la section musicale Phantom (pour la promotion du style Pop Garage belge). La section joue à diverses occasions avec les artistes qu’il signe et aussi avec Lio, Kramer, Marc Moulin, Marc Morgan, l’Orchestre philharmonique de Liège, Jad Fair et Marie France[15].

Fin , il sort un single, J'aurai ta peau, enregistré à Londres et écrit avec Michel Moers du groupe Telex. Il en proposera 69 versions sur internet[16]. En , il réalise la compilation Pan ! dédiée au rock garage européen et sort un nouvel album avec The Loved Drones, nouveau nom de Phantom[12].

En 2011, Miam Monster Miam co-fonde le groupe The Loved Drones, collectif psyché pop rock belgo anglais avec qui il enregistre l'album The Tangible Effect of Love. Schoos et le groupe accompagnent sur scène en 2012 Damo Suzuki, chanteur du groupe Can, dans son projet Damo Suzuki's Network[1].

Chroniqueur à la radio et à la télévision

De 2003 à 2011, Miam Monster Miam est chroniqueur radio à la RTBF pour l'émission Le Jeu des dictionnaires, aux côtés de Marc Moulin, Juan d'Oultremont et Pierre Kroll[6], et à la télévision pour l'émission La Télé infernale, également sur la RTBF. Dans cette émission, l'une des rubriques qu'il propose est un concept de ventriloquie radiophonique[17],[14].

À partir de 2010, Miam Monster Miam réalise chaque mercredi, depuis son studio d'enregistrement Freaksville, l'émission radio Freaksplanet diffusée sur Equinoxe FM, Radio Run et Radio Panik, mélangeant les styles de musiques underground[12].

L'Eurovision

En 2009, il compose la chanson Copycat qui représente la Belgique au concours Eurovision à Moscou. Les paroles sont de Jacques Duvall et elles sont interprétées par Patrick Ouchène. L’idée était d’envoyer sur scène un faux chanteur à l’un des concours de chant les plus regardés du monde[6]. La chanson ne passe pas la demi-finale et récolte un point[18].

Sous son nom Benjamin Schoos

En 2012, pour la sortie de l'album China Man vs Chinagirl, l'artiste utilise dorénavant son véritable nom, Benjamin Schoos, et plus celui de Miam Monster Miam. L'album, composé en binôme avec le parolier Jacques Duvall[19] sort dans de nombreux pays et comprend la participation de Lætitia Sadier (Stereolab), Marie France et Chrissie Hynde (The Pretenders)[20],[11].

Le single Je ne vois que vous (avec Lætitia Sadier) se classe en « A list » sur la radio BBC Radio 6 Music en Angleterre pendant le mois de [1]. L’album est très bien accueilli par la presse anglaise (NME[21], Q[22], Guardian[23]...) et française (Les Inrockuptibles[24], Technikart[25]). La même année, après avoir tourné en Angleterre et en Espagne[15],[26], Benjamin Schoos en enregistre une version live à L’Étuve, petit cabaret situé au centre de Liège[27].

En Belgique, l'artiste reçoit en 2013 l'Octave de l'album chanson française de l'année et l'Octave de l'artiste de l'année[28],[26].

En France, China Man vs Chinagirl reçoit le coup de cœur 2012 de l'Académie Charles-Cros[29].

En 2013/2014, l'artiste se produit en Asie (Vietnam, Chine)[30],[3], en Espagne (avec Dominique A)[15], ainsi qu'au Québec (FrancoFolies de Montréal, Festival de la chanson de Tadoussac) et en France (avec Bertrand Burgalat qui le rejoint sur scène pour deux concerts)[11]. L'artiste sort ensuite, en 2014, deux E.P, Une dernière danse (avec Lætitia Sadier) et Visiter la Lune (qui comprend une plage chantée par Alain Chamfort), ainsi qu'un album, Beau Futur[31].

En 2020, l’artiste publie l’album Doubt In My Heart dans lequel il ne chante pas (sauf dans les chœurs). Le chanteur Chris A. Cummings  (connu sous le nom Marker Starling) interprète trois titres de l’album[32]

Radio Rectangle

Benjamin Schoos et le label Freaksville Record lancent le une radio en ligne baptisée Radio Rectangle[33], en référence au titre Rectangle de Jacno[34]. Diffusant un podcast par jour, Radio Rectangle explore la musique pop, les cultures pop et alternatives qui en découlent[35],[36],[37]. Les podcasts diffusés vont de la pop-surf des années 60 aux actualités hip-hop en passant par la new wave et la pop rock des années 90[38].

Vie associative

En marge de son activité musicale, Benjamin Schoos a été l'administrateur délégué de la SABAM de 2018 à 2020 mai 2018[39] et est président de la FLIF - Fédération des Labels Indépendants Francophones[40]. En septembre 2020, il est élu pour deux ans président du Conseil supérieur de la culture de la Fédération Wallonie Bruxelles[41],[42].

Prix et récompenses

  • 2013 : Octave de la Musique – Meilleur album de chanson française
  • 2013 : Octave de la Musique – Artiste de l’année
  • 2013 : Prix « Coup de cœur » de l’Académie du disque Charles-Cros
  • 2020 : Octave de la Musique – Octave d’Honneur pour l’ensemble d’une carrière

Discographie

Miam Monster Miam

  • 1998 : When I was a Ninja
  • 1998 : Cum at the Liquid Fancy Fair
  • 2000 : Hey Tank !
  • 2001 : Have a Cup
  • 2003 : Forgotten Ladies
  • 2005 : Soleil Noir
  • 2005 : BO du film Nuit Noire d'Olivier Smolders
  • 2006 : L'Histoire de William Buckner
  • 2006 : The Motherchild (démos et inédits de Forgotten Ladies)
  • 2007 : L'Homme Libellule
  • 2010 : Femme plastique (feat. Les Loved Drones)

Benjamin Schoos

  • 2012 : China Man vs Chinagirl
  • 2012 : China Man vs Chinagirl Live à L’Étuve
  • 2014 : Une dernière danse E.P
  • 2014 : Visiter la lune E.P
  • 2014 : Beau Futur
  • 2016 : Night Music Love Songs[43]
  • 2016 : BO du documentaire Thierry Hallard, le crash final
  • 2017 : Profession Chanteur Compilation
  • 2017 : Tour de chant, Live au Botanique
  • 2017 : Mélodie Souvenir
  • 2018 : All Night Every Night featuring Dent May
  • 2018 : Quand la nuit tombe sur l'Orchestre
  • 2020 : Doubt in my Heart

Musique de films et documentaires

  • 2005 : BO du film Nuit noire de Olivier Smolders
  • 2012 : BO du film The ABCs of Death (P Segment) de Simon Rumley
  • 2016 : BO du documentaire Sortie de route de Olivier Monssens
  • 2017 : BO du documentaire Les Belges ça osent tout ! de Oliver Monssens
  • 2017 : BO du documentaire Europe Disco Express de Oliver Monssens
  • 2018 : BO du documentaire Greeting from Planet Smurf de Jean-Marc Panis
  • 2019 : BO du documentaire High Energy de Oliver Monssens
  • 2019 : BO du documentaire Stax le label soul légendaire de Lionel Baillon et Stéphane Carre
  • 2020 : BO du documentaire Dorothée, Hélène & les garçons : Génération AB Productions de Olivier Monssens

Producteur et musicien

  • 2006 : Phantom featuring Jacques Duvall : Hantises
  • 2006 : Sophie Galet : Cyclus
  • 2006 : Juan d'Oultremont : Bambi is Dead
  • 2006 : Compilation Freaksville Roots Band Volume 1
  • 2006 : Les Enfants de Zardoz EP
  • 2007 : Baby Banjo LP
  • 2008 : Phantom featuring Marie France : Phantom Featuring Marie France
  • 2008 : UFO Goes UFA : Pop Garage Symphony Number 9
  • 2008 : King Lee : 400 Blowz
  • 2009 : Juan d'Oultremont : Megaphone's Judas
  • 2009 : Jacques Duvall : Le Cowboy et la Call-girl
  • 2009 : Copycat : Copycat
  • 2009 : Phantom featuring Lio : Phantom Featuring Lio
  • 2010 : Compilation Freaksville Pan ! Volume 1
  • 2010 : Mademoiselle Nineteen : Je ne vois que vous et le chagrin et l'amour
  • 2010 : Charles Blistin : Charles Blistin
  • 2011 : Jacques Duvall : Expert en désespoir
  • 2011 : James Race feat. Mark Gardener : World's Away
  • 2011 : Deadride Phantom : Phantom is Alive
  • 2011 : Kryptonica ! : Internazionale Klass
  • 2011 : Various Artists - En route ! : Conducteur Fantôme - Motorcycle Girl' '
  • 2011 : Android 80 : Suburban Robot
  • 2011 : Sophie Galet : Stella Polaris
  • 2012 : Marie France et les Fantômes : Kiss
  • 2012 : King Lee : Menace 2 Wallifornie
  • 2012 : Mademoiselle Nineteen : Mademoiselle Nineteen
  • 2012 : The Loved Drones : The Tangible Effect of Love
  • 2013 : Juan d'Oultremont : Homme d'attaque
  • 2013 : Le Dragon Noir : Kinshasa Mantra
  • 2014 : Karin Clercq : Question réponse
  • 2014 : Jacques Duvall : La Vieille Locomotive
  • 2014 : David Madi : L'amour nuit
  • 2014 : King Lee : Menace to the World
  • 2014 : Goldenboy : Lola
  • 2015 : Compilation Lofi
  • 2015 : Jacques Duvall : Je ne me prends plus pour Dieu
  • 2015 : Jean Jacques Perrey & David Chazam : ELA (producteur exécutif)
  • 2016 : The Loved Drones : Good Luck Universe !
  • 2016 : Marie France: Marie France chante Jacques Duvall
  • 2017 : Mademoiselle Nineteen: Au jardin (producteur exécutif et mixage)
  • 2017 : Madame Hyde de Serge Bozon - producteur exécutif de la musique
  • 2017 : Juan d'Oultremont : Otages
  • 2017 : Muziki Ya Solo Solo de Papa Boni & DJeromebosch - Producteur exécutif de la série radio, mixage et enregistrement
  • 2018 : Producteur exécutif et directeur artistique de la réédition de la BO de Daughter of Darkness de François Deroubaix
  • 2018 : Profession Catcheur, Salvatore Bellomo, l'homme aux 1000 vies de Benjamin Schoos, Jimmy Pantera et Marc Wathieu - Producteur exécutif de la série radio, réalisation et montage
  • 2020 : The Loved Drones : Conspiracy Dance

Références

  1. a b et c « Leçons de Schoos », sur Libération.fr, (consulté le 4 janvier 2021)
  2. a et b Didier Stiers, « Miam Monster Miam, porte-sucettes et parc d’attractions à lui tout seul », Le Soir,‎
  3. a et b « Benjamin Schoos - Docteur Benjamin et Mister Schoos », sur www.brain-magazine.fr (consulté le 4 janvier 2021)
  4. a et b Sophie Lebrun, « Miam, poète doux-amer et déjanté », La Libre Belgique,‎
  5. « MUSIQUE Deux soirées à Bruxelles et à Liège Miam Monster Miam, porte-sucettes et parc d'attractions à lui tout seul », sur Le Soir (consulté le 4 janvier 2021)
  6. a b c et d « Miam Monster Miam : "Créer une œuvre intéressante c'est comme réussir un beau plafonnage » », Flux News,‎
  7. a et b Thierry Coljon, « MMM… au goût délicieux », Le Soir,‎
  8. Etienne Bours, « La country urbaine de Miam Monster Miam », Imagine,‎
  9. « MMM... au goût délicieux Miam Monster Miam sort un splendide troisième album aux teintes sombres et folk », sur Le Soir (consulté le 4 janvier 2021)
  10. Jérôme Colir, « Miam Monster Miam, Sombre Liégeois », Télé Moustique,‎
  11. a b et c Marie-Anne Georges, « Schoos-Duval : les deux font la paire », La Libre Belgique,‎
  12. a b et c « Miam Monster Miam », sur La Première, (consulté le 4 janvier 2021)
  13. Laurent Hoebrechts, « Freaksville a 10 ans! », sur Site-LeVifFocus-FR, (consulté le 4 janvier 2021)
  14. a et b Sébastien Ministru, « Miam Monster Miam, le Tac au Tac de Sébastien Ministru », Télé Moustique,‎
  15. a b et c (en-US) « The Quietus | Features | The Sun Also Sets: On The Road With Benjamin Schoos In Spain », sur The Quietus (consulté le 4 janvier 2021)
  16. « Francofolies. Benjamin Schoos: "Mon chef-d'oeuvre? Avoir réalisé 69 versions d'une même chanson" », sur www.lexpress.fr, (consulté le 4 janvier 2021)
  17. DH Les Sports+, « La télé infernale sur les rails », sur DH Les Sports +, (consulté le 4 janvier 2021)
  18. « Premiers déhanchements sur "Copycat" à Moscou », sur RTBF Info, (consulté le 4 janvier 2021)
  19. Thierry Coljon, « Benjamin : « Profession chanteur » », MAD (Le Soir),‎
  20. (en-GB) « Benjamin Schoos - 'China Man vs China Girl' | NME », sur NME | Music, Film, TV, Gaming & Pop Culture News, (consulté le 4 janvier 2021)
  21. (en) Jeremy Allen, « Benjamin Schoos – China Man vs China Girl », NME,‎
  22. (en) Phil Mongredien, « Benjamin Schoos – China Man vs China Girl », Q the music,‎
  23. (en) « New music: Benjamin Schoos – Je Ne Vois Que Vous (featuring Laetitia Sadier) », sur the Guardian, (consulté le 4 janvier 2021)
  24. Simon Triquet, « Benjamin Schoos – China Man vs China Girl », Les Incrocks,‎
  25. Louis-Henri de la Rochefoucault, « Benjamin Schoos – China Man vs China Girl », Technikart,‎
  26. a et b Thierry Coljon, « Benjamin Schoos, artiste de l’année », Le Soir,‎
  27. « Un nouveau festival musical à l'Etuve à Liège », sur Vivacité, (consulté le 4 janvier 2021)
  28. R. T. L. Newmedia, « Benjamin Schoos, élu artiste de l’année aux Octaves de la Musique », sur RTL People (consulté le 4 janvier 2021)
  29. La Libre Belgique, « Benjamin Schoos, coup de cœur Charles Cros », La Libre Belgique,‎
  30. A7 Software, « Benjamin Schoos en concert au Vietnam », sur www.wbi.be (consulté le 4 janvier 2021)
  31. (en) Wyndham Wallace, « Benjamin Schoos – Beau Futur », Uncut,‎
  32. Thierry Coljon, « Les nouvelles rencontre de Benjamin », MAD (Le Soir),‎
  33. L. H., « Radio Rectangle à l’heure belge », Le Vif,‎
  34. « Radio Rectangle », sur CSA Belgique (consulté le 4 janvier 2021)
  35. La Libre.be, « Bon son et bonne radio », sur LaLibre.be, (consulté le 4 janvier 2021)
  36. « Radio Rectangle », sur Euradio (consulté le 4 janvier 2021)
  37. Laurent Hoebrechts, « Radio Rectangle, c'est du belge », sur Site-LeVifFocus-FR, (consulté le 4 janvier 2021)
  38. « Radio Rectangle », Métro,‎
  39. « Des freaks à la Sabam | IDLM », sur www.idlm.be (consulté le 4 janvier 2021)
  40. « Suivez la FLIF ! | frontstage/ », sur blog.lesoir.be (consulté le 4 janvier 2021)
  41. « Miam M. Miamfor president », sur Le Soir (consulté le 4 janvier 2021)
  42. « La nouvelle gouvernance culturelle est sur les rails », sur Le Soir Plus, (consulté le 4 janvier 2021)
  43. « Benjamin Schoos est un peu fou, et son nouvel album aussi », sur Les Inrockuptibles, (consulté le 4 janvier 2021)


Liens externes