Louise Sébastienne Danton

Louise Sébastienne Danton
Louise Gély.jpg
Louise Gély et son beau-fils Antoine Danton avec un zograscope, gravure par Cazenave d'après Boilly.
Biographie
Naissance
Décès
(à 79 ans)
Paris
Sépulture
Nationalité
Conjoints

Louise Sébastienne Danton, née Gély, née à Paris le et morte à Paris le , est la seconde épouse du révolutionnaire français Georges Danton.

Biographie

Fille de Marc-Antoine Gély, huissier-audiencier au Parlement de Paris et membre du Club des cordeliers. Georges Jacques Danton qui semble l'avoir connu avant la Révolution, lui procura en 1792 un emploi de commis au ministère de la Marine.

Quatre mois après le décès de Antoinette Gabrielle Danton née Charpentier, Georges Jacques Danton se remariait, le , devant un prêtre réfractaire, avec Louise Sébastienne Gély, âgée de seize ans et qui s'occupait de ses enfants[1]. Dix mois plus tard, celle-ci était veuve () et certains lui ont reproché d'avoir détourné Georges Danton de la politique, d'avoir causé indirectement sa perte en lui faisant préférer les charmes agrestes et familiaux d'Arcis-sur-Aube au chaudron infernal de la Convention.

Deux ans plus tard, elle épouse le secrétaire général du directoire du département de Paris, Claude-François-Étienne Dupin, qui deviendra baron d'Empire, d'où postérité[1] :

  • Antoine Louis Gabriel Dupin (1804-1856), 2e baron Dupin, conseiller référendaire à la Cour des comptes, et descendance ;
  • Camille Antoinette Dupin épouse Alexandre Bellot de Kergorre, et descendance.

Elle est enterrée au cimetière du Montparnasse.

Notes et références

  1. a et b Franck Ferrand, « Danton », émission Au cœur de l'histoire sur Europe 1, 3 janvier 2012.

Voir aussi

Bibliographie

Liens externes