Les Abrets

Les Abrets
Les Abrets
La place et route de Lyon en 1920.
Blason de Les Abrets
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Isère
Arrondissement La Tour-du-Pin
Canton Chartreuse-Guiers
Intercommunalité Communauté de communes Bourbre-Tisserands
Maire délégué François Boucly
Code postal 38490
Code commune 38001
Démographie
Gentilé Abrésiens / Abrésiennes
Population 3 644 hab. (2013)
Densité 529 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 32′ 15″ nord, 5° 35′ 09″ est
Altitude Min. 261 m
Max. 434 m
Superficie 6,89 km2
Historique
Commune(s) d’intégration Les Abrets-en-Dauphiné
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte administrative de l'Isère
City locator 15.svg
Les Abrets

Géolocalisation sur la carte : Isère

Voir sur la carte topographique de l'Isère
City locator 15.svg
Les Abrets

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Les Abrets

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Les Abrets

Les Abrets est une ancienne commune française située dans le département de l'Isère en région Auvergne-Rhône-Alpes, devenue, le , une commune déléguée de la commune nouvelle des Abrets en Dauphiné.

Ses habitants sont les Abrésiens et Abrésiennes.

Géographie

Située au carrefour de la RD 1075 (ancienne route nationale 75) et de la RD 1006 (ancienne route nationale 6) et à 45 km de Grenoble et à 65 km de Lyon.

Communes limitrophes

Héraldique, logotype et devise

Blason de Les Abrets Blason De gueules au chevronnel abaissé d'or accompagné, en chef à dextre, de deux navettes de tisserand d'argent passées en sautoir, à senestre, d'un dauphin du même et, en pointe, de trois sapins cousus de sinople mouvant de la pointe, celui du milieu plus haut
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Toponymie

Le terme Abrets vient de Albrez Albretum ou Arbreta (du latin Arbor : ce qui est relatif à l'arbre). Cet endroit boisé aurait été donné, aux environs de 1124, aux « Pauvres Chevaliers du Christ » devenus en 1128, Chevaliers du Temple de Jérusalem connus sous le nom de Templiers.[réf. nécessaire]

Histoire

La paroisse des Abrets date de 1567, quand le mandement de La Palud fut démembré[1].

Politique et administration

Tendances politiques et résultats

Liste des maires

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
maire en 1988 ? Maurice Gaillard Droite Médecin, député-suppléant d'Alain Moyne-Bressand
Mars 2001 2008 Jean-Paul Gau - -
Mars 2008 2014 Jean-Pierre Chabert UMP -
Mars 2014 2015 François Boucly - -
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société

Démographie

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[3],[Note 1].

En 2013, la commune comptait 3 644 habitants, en augmentation de 20,26 % par rapport à 2008 (Isère : 3,74 %, France hors Mayotte : 2,49 %).

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
7636888341 0711 2031 2921 3471 2501 297
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 3051 3431 3411 4401 7431 8261 7051 7541 756
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 8181 8231 8501 7731 8311 9541 8181 8902 010
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2012 2013
2 2152 3052 4372 7952 8042 7053 0503 6073 644
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Manifestations culturelles et festivités

  • Marché le jeudi

Jumelages

  • En 2015, la commune n'est pas jumelée avec une autre.

Économie

  • Industries : les usines Bourgeat, matériel de restauration et inox pour cuisines professionnelles.
  • Chambres d'hôtes.
  • Travaux de maçonnerie.
  • Anciennement, pays des tisseurs de soie[6].

Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

Le quartier de l'église en 1905.

Patrimoine culturel

  • Office de tourisme

Aux Abrets est né un des premiers Syndicats d'Initiative de l'Isère. Qui grâce à la mobilisation de ses membres et l'appui de la municipalité est devenu Office de Tourisme sous la présidence de Chalayer. Puis est devenu communautaire avec ses objectifs de qualité reconnus.

Sports

  • Foot : ASF Bourbre

Personnalités liées à la commune

Notes et références

Notes

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références

  1. Daniel Delattre et al., L'Isère, les 533 communes, Grandvilliers : Delattre, 2008, (ISBN 2-915907-40-4 et 978-2-915907-40-7).
  2. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  3. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 201120122013 .
  6. Chemins de Soie. Fitilieu, Corbelin, Les Abrets, Saint-André-le-Gaz, La Bâtie-Montgascon, éd. Office du tourisme de la Chaîne des Tisserands
  7. Direction Culture et Patrimoine – Conseil général de l'Isère, Dossier pedagogique Patrimoine des Vals du Dauphiné, issuu.com, 2013

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Site de la commune
  • Les Abrets sur le site de l'Institut géographique national
  • Site de la MJC des Abrets