La France s'engage

La France s'engage
Crédit image:
Havas
licence CC BY-SA 4.0 🛈
Logo de La France s'engage.
Histoire
Fondation
Cadre
Forme juridique
Fondation
Domaines d'activité
Éducation, culture, solidarité, écologie, santé, citoyenneté, autres organisations fonctionnant par adhésion volontaire
Siège
Paris (75013)
Pays
Organisation
Président
Directeur
Récompense
Site web
Identifiants
SIREN

La France s'engage est une initiative lancée en 2014 par François Hollande, alors président de la République française. De 2014 à 2017, cette initiative est portée par le ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports du deuxième gouvernement de Manuel Valls, chargé de la vie associative, dont Patrick Kanner est le ministre. En 2017, cette initiative est transformée en fondation reconnue d'utilité publique. Elle soutient des projets d'innovation sociale et d'économie sociale et solidaire.

Historique

Création du projet

La démarche de François Hollande s'inscrit dans le cadre d'un « chantier présidentiel », qui déclare : « Traditionnellement, les chantiers présidentiels, c’étaient des monuments, c’étaient des bâtiments, c’étaient des équipements. Aujourd’hui, un chantier présidentiel, cela doit être la mise en valeur des Français eux-mêmes, de ce qu’ils construisent, de ce qu’ils imaginent, de ce qu’ils inventent, de ce qu’ils produisent. Et notamment des initiatives »[1]. Ainsi, La France s'engage met en valeur et facilite l’extension d’initiatives socialement innovantes, d’intérêt général, portées bénévolement par des individus, des associations, des fondations, des entreprises de l'économie sociale et solidaire[2].

De 2014 à 2016, chaque semestre, 15 initiatives répondant à de grandes problématiques de la société et sélectionnées selon trois grands critères — leur caractère innovant, leur utilité sociale et leur capacité à croître très rapidement sur le territoire — sont labellisées « La France s'engage ». 93 projets lauréats sont ainsi soutenus au travers du Institut national de la jeunesse et de l'éducation populaire, Fonds d'expérimentation pour la jeunesse (FEJ) doté de 50 millions d'euros[3]. La France s'engage, comme les projets lauréats, ont été évalués par la FEJ, à l'issue des 3 ans du programme[4].

Transformation en fondation

En , l'initiative est transformée en fondation reconnue d'utilité publique[5].

La Fondation la France s'engage[6] récompense ses 12 premiers lauréats en , à la Station F où étaient situés ses premiers locaux[7]. Elle finance désormais une seule promotion d’une quinzaine de lauréats par an, afin d’accélérer les innovations sociales et environnementales sur tous les territoires.

Par un concours national, elle sélectionne les projets à fort impact social les plus novateurs qui couvrent des besoins d’intérêt général dans un certain nombre de domaines : éducation, santé, emploi, transition écologique, égalité femmes-hommes, inclusion, numérique, culture.

Elle amplifie leur croissance à travers un label, une dotation financière et un accompagnement sur 3 ans permettant de démultiplier leur impact social et favoriser leur développement territorial.

Les locaux de la Fondation se situent à présent dans le 11ᵉ arrondissement de Paris.

Projets soutenus

Exemples de projets soutenus depuis 2014 :

Dirigeants et équipes

Le , François Hollande devient président de la Fondation la France s'engage[8].

La Fondation compte notamment parmi ses administrateurs : Nadia Bellaoui[9], Martin Hirsch, Jean-Laurent Bonnafé, François Pinault ou encore Patrick Pouyanné[10].

Jean Saslawsky en a assuré la direction générale de [11] à . Depuis 2020, Damien Baldin assure la fonction de directeur général.

La Fondation peut également s'appuyer sur diverses personnalités comme Sophia Aram[12] ou Marie Drucker[13].

Financement

En 10 ans, La France s’engage a investi 61 millions d’euros pour soutenir les projets de 233 structures de l’économie sociale et solidaire, dans toutes les régions de France. Son financement est assuré par du mécénat d’entreprises. Sa gouvernance réunit aujourd’hui 13 entreprises mécènes[14] et 3 institutions publiques. Ses entreprises fondatrices sont TotalEnergies, BNP Paribas, Andros et Artémis.

Notes et références

  1. « Dossier de presse La France s'engage - Lauréats 2015 », sur CNLE, (consulté le ).
  2. « Lancement de La France s’engage »(Archive.org • Wikiwix • Archive.isGoogle • Que faire ?), sur Ministère de l’Éducation national et de la Jeunesse, (consulté le ).
  3. « Qu'est-ce que La France s'engage, le grand projet de Hollande ? », sur Le Point, (consulté le ).
  4. « Innovation et essaimage - Programme d’appui au déploiement de projets innovants d’utilité sociale », sur FEJ, (consulté le ).
  5. « François Hollande : ce qu'il faut savoir sur la fondation "La France s'engage" », sur RTL, (consulté le ).
  6. Rapport-dActivite-2022-1.pdf (fondationlafrancesengage.org)
  7. « François Hollande en VRP de "La France s'engage" à la Station F », sur Le Point, (consulté le ).
  8. « À la tête de La France s’engage, François Hollande veut revenir dans l’arène publique », lemonde.fr, 5 septembre 2017.
  9. « Le CESE choisit Nadia Bellaoui comme garante du "grand débat national" », sur Europe 1, (consulté le ).
  10. « Rapport d'activités 2019 de la Fondation la France s'engage" », sur FFE (consulté le ).
  11. « Jean Saslawsky nommé Directeur général de la Fondation La France s’engage », sur BNP Paribas, (consulté le ).
  12. « François Hollande : sa fondation "la France s'engage" fête ses 5 ans », sur non stop people, (consulté le ).
  13. « 40 finalistes pour La France s’engage », sur Le Courrier de l'Atlas, (consulté le ).
  14. Rejoignez la coalition des mécènes ! - Fondation la France s’engage (fondationlafrancesengage.org)

Annexes

Articles connexes

Liens externes