Kit Armstrong

Kit Armstrong
Description de cette image, également commentée ci-après
Kit Armstrong en 2014

Naissance (28 ans)
Los Angeles, Californie
Activité principale Pianiste
Maîtres Alfred Brendel

Kit Armstrong, né le à Los Angeles en Californie, est un pianiste et compositeur anglo-taïwanais[1] de musique classique.

Biographie

Dès l'âge de 10 ans, il avait déjà composé plus de 15 œuvres, était diplômé de l'école secondaire Los Alamitos High School, et étudiait les sciences à l'université d'État de l'Utah[2].

À 12 ans, il étudia au Curtis Institute of Music[3], à la Royal Academy of Music et à l'Imperial College de Londres[4]. Il étudia également à l'université Chapman (Californie).

Depuis 2005, Kit Armstrong compose de la musique de chambre chaque année pour le festival international de musique de chambre de La Haye.

Il termine en 2012 un master de mathématiques fondamentales à l'Université Pierre-et-Marie-Curie.

Une relation maître-élève lie Kit Armstrong à Alfred Brendel. Le cinéaste Mark Kidel  a illustré en 2010 cette transmission des savoirs par un documentaire de 70 minutes, tourné au domicile londonien du pianiste autrichien : Set the Piano Stool on Fire[5]

En , Kit Armstrong acquiert l'Église Sainte-Thérèse-de-l'Enfant-Jésus de Hirson, ville des Hauts-de-France, afin d'y répéter et d'y faire venir des artistes. Avec le soutien de la municipalité, il réhabilite le bâtiment. Le concert d'inauguration a lieu le [6].

Trois ans plus tard, après y avoir donné de nombreux concerts, Kit Armstrong confirme la nouvelle vocation de cet édifice art-déco en créant le premier Printemps Musical de Kit Armstrong[7]. Un premier concert de cet évènement musical réunit le pianiste, Renaud Capuçon et Mozart, le .

Pendant le confinement du Covid-19, il enregistre et poste sur Youtube une interprétation par jour, assortie d'un court commentaire explicatif, dans un répertoire s'étendant de Guillaume de Machaut à nos jours.

Prix et récompenses

En 2006 il a gagné le premier prix du Kissinger Klavierolymp, un concours des jeunes pianistes relié au Festival Kissinger Sommer[8].

En 2008, il obtient le premier prix (ex-aequo) Foundation Morton Gould Young Composer Awards[9] remis par l'American Society of Composers, Authors, and Publishers.

Bibliographie

  • « Armstrong, la vie, quelle histoire ? » in 88 notes pour piano solo, Jean-Pierre Thiollet, Neva Éditions, 2015, p. 215-216. (ISBN 978-2-3505-5192-0)

Références

  1. (en) « Kit Armstrong: Playing by numbers », The Independent, sunday, 20 february 2011 (consulté en 2010)
  2. Palo Alto Weekly
  3. The New York Times
  4. Kit Armstrong, Classic FM
  5. « Extrait de "Set the Piano Stool on Fire" », sur vimeo.com (consulté le 25 avril 2017)
  6. Julien Bordier, Bienvenue à l'autel, L'Express no 3281, 21-27 mai 2014, p. 108-111.
  7. Printemps Musical de Kit Armstrong
  8. (de) « Kissinger Sommer , Kissinger KlavierOlymp », sur Bad Kissingen (consulté le 18 septembre 2020).
  9. ASCAP

Liens externes