Gamma Aquilae

Tarazed
(γ Aquilae)
Données d'observation
(époque J2000.0)
Ascension droite 19h 46m 15,580s[1]
Déclinaison +10° 36′ 47,74″[1]
Constellation Aigle
Magnitude apparente +2,72

Localisation dans la constellation : Aigle

(Voir situation dans la constellation : Aigle)
Aquila IAU.svg
Caractéristiques
Type spectral K3II[2]
(géante orange)
Indice U-B 1,68
Indice B-V +1,507 ± 0,014
Variabilité suspectée[3]
Astrométrie
Vitesse radiale −2,693 km/s[4]
Mouvement propre μα = +16,99 mas/a[1]
μδ = −2,98 mas/a[1]
Parallaxe 8,26 ± 0,17 mas[1]
Distance 395 ± 8 al
(121 ± 2 pc)
Magnitude absolue −3,03 ± 0,25
Caractéristiques physiques
Masse ~ 5 M
Rayon 110 R
Luminosité 2 960 L
Température 4 100 K

Autres désignations

Tarazed, Réda, 50 Aql (Flamsteed), HR 7525, HD 186791, SAO 105223, BD+10°4043, FK5 741, WDS J19463 +1037D, HIP 97278, GC 27354, CCDM 19462 +1037A, NSV 24880[5]

Gamam Aquilae (γ Aquilae / γ Aql), également nommée Tarazed, est une étoile de la constellation de l'Aigle.

Caractéristiques physiques

Position de γ Aquilae par rapport à Altaïr (au centre).

Bien que désignée γ par Johann Bayer, Tarazed est la deuxième étoile de la constellation de l'Aigle (Alshain, qui porte le β, est en effet moins brillante). D'une magnitude apparente de 2,72, Tarazed est une étoile géante lumineuse de type spectral K3II[2], plus de 110 fois plus large que le Soleil et 2 960 fois plus lumineuse que ce dernier[6]. Elle n'est de fin de deuxième magnitude que par sa distance à la Terre, étant éloignée de celle-ci par environ ∼395 a.l. (∼121 pc)[1]. Elle est également assez peu chaude (« seulement » 4 100 K en surface)[6].

Tarazed est une vraie géante : à la place du Soleil, elle s'étendrait au-delà de l'orbite de Vénus. En fait, elle est suffisamment large pour pouvoir être vue comme un disque de 0,0075" de diamètre à travers les plus gros télescopes.

Environnement stellaire

Tarazed possède quatre compagnons recensés dans le catalogue d'étoiles doubles de Washington[7], qui apparaissent tous n'être que des doubles purement optiques[8].

Nom traditionnel

L'une des rares étoiles dont le nom ne vient pas de l'arabe, « Tarazed » provient d'une phrase persane signifiant « le Fléau de la Balance »[9] et concernait à l'origine Altaïr, Alshain/Beta Aquilae et Tarazed qui, ensemble, ressemblent effectivement à une balance.

Elle est également parfois connue sous le nom de « Reda ».

En astronomie chinoise, elle compose avec Alpha et Beta Aquilae l'astérisme Hegu, représentant un tambour.

Notes et références

  1. a b c d e et f (en) F. van Leeuwen, « Validation of the new Hipparcos reduction », Astronomy & Astrophysics, vol. 474, no 2,‎ , p. 653–664 (DOI 10.1051/0004-6361:20078357, Bibcode 2007A&A...474..653V, arXiv 0708.1752)
  2. a et b (en) Philip C. Keenan et Raymond C. McNeil, « The Perkins catalog of revised MK types for the cooler stars », The Astrophysical Journal Supplement Series, vol. 71,‎ , p. 245 (DOI 10.1086/191373, Bibcode 1989ApJS...71..245K)
  3. (en) N. N Samus', E. V. Kazarovets et al., « General Catalogue of Variable Stars: NSV and supplement », Astronomy Reports, vol. 61, no 1,‎ , p. 80 (DOI 10.1134/S1063772917010085, Bibcode 2017ARep...61...80S)
  4. (en) C. Soubiran et al., « Gaia Data Release 2. The catalogue of radial velocity standard stars », Astronomy & Astrophysics, vol. 616,‎ , p. 8, article no A7 (DOI 10.1051/0004-6361/201832795, Bibcode 2018A&A...616A...7S, arXiv 1804.09370)
  5. (en) * gam Aql -- Star sur la base de données Simbad du Centre de données astronomiques de Strasbourg.
  6. a et b (en) James B. Kaler, « Tarazed », sur Stars
  7. (en) Brian D. Mason et al., « The 2001 US Naval Observatory Double Star CD-ROM. I. The Washington Double Star Catalog », The Astronomical Journal, vol. 122, no 6,‎ , p. 3466 (DOI 10.1086/323920, Bibcode 2001AJ....122.3466M)
  8. (en) P. P. Eggleton et A. A. Tokovinin, « A catalogue of multiplicity among bright stellar systems », Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, vol. 389, no 2,‎ , p. 869–879 (DOI 10.1111/j.1365-2966.2008.13596.x, Bibcode 2008MNRAS.389..869E, arXiv 0806.2878)
  9. http://www.astro.uiuc.edu/~kaler/sow/tarazed.html (en) Site STARS de Jim Kaler

Liens externes