Culture à Saint-Pierre-et-Miquelon

La culture à Saint-Pierre-et-Miquelon désigne tous les aspects d'ordre culturel présent dans la collectivité d'outre-mer française de Saint-Pierre-et-Miquelon.

Spectacle vivant

Francophonie

Géré par le Conseil territorial, le Francoforum est un institut de langue française particulièrement destiné à des étudiants venus du Canada et les États-Unis désireux d'approfondir la langue et de s'immerger dans la culture française.

Patrimoine

Monuments historiques

Architecture

Maisons traditionnelles à l'Île-aux-Marins

Comme au Canada voisin, les maisons sont souvent construites en bois. Elles sont assez souvent peintes dans des couleurs vives, afin que les pêcheurs puissent repérer la leur une fois la nuit tombée.

Musées

Il existe plusieurs musées à Saint-Pierre-et-Miquelon, notamment Musée Archipélitude en plusieurs lieux, le musée de l'Arche à Saint-Pierre.

Drapeau

drapeau

Le seul drapeau officiel dans l'archipel est le drapeau tricolore.

Le drapeau local de Saint-Pierre-et-Miquelon n'a pas de valeur officielle. Le drapeau représente La Grande Hermine, le navire sur lequel Jacques Cartier débarqua à Saint-Pierre en 1536. Le long de la hampe sont reproduits de haut en bas les drapeaux des trois principales régions d’origine des habitants de l'archipel: le drapeau basque, le drapeau breton et le drapeau normand.

Puisqu'il est censé représenter les valeurs culturelles et historiques des habitants de l'archipel, il a été suggéré de le compléter avec l'étoile d'or de l'Acadie, posée sur le ciel d'azur, car les Acadiens venus se réfugier dans l'archipel ne sont pas directement représentés.

Littérature

Musique

La musique de Saint-Pierre-et-Miquelon est semblable à celles des régions d'origine des premiers colons venus s'installer dans l'archipel (Pays basque, Bretagne et Normandie). Elle est également très influencée par la musique acadienne et québécoise.

Gastronomie

Comme dans toutes les régions de France, la gastronomie tient une place importante à Saint-Pierre-et-Miquelon. La cuisine locale est essentiellement basée sur les produits de la mer. Les plus appréciés d'entre eux sont la morue, le flétan de l'Atlantique et le homard.

La ville de Saint-Pierre est réputée pour ses macarons[1].

Cinéma

Sport

À Saint-Pierre-et-Miquelon, on pratique le football, le hockey sur glace, le volley-ball, le rugby, la pelote basque, le tennis, le curling, la natation, le basket-ball, la course à pied, la boxe, le patinage sur glace, la pétanque et plusieurs arts martiaux dont le judo et le taekwondo.

On y trouve une championne de taekwondo, Bénédicte Siosse, championne du monde francophone.

La course « 25 km » de Miquelon[2] constitue un moment sportif et festif qui attire quelques centaines de participants à la belle saison. Une école de voile municipale, à Saint-Pierre, fonctionne durant les mois les plus cléments comme un club de plongée, le club nautique Saint Pierrais[3].

Langues régionales

Même si les habitants de l'archipel sont de descendance basque, normande ou bretonne, il n'y a pas de langue régionale à proprement parler à Saint-Pierre-et-Miquelon, le français demeurant la seule langue parlée.

Médias

Religion

Comme dans le reste de la France, les habitants de Saint-Pierre-et-Miquelon sont majoritairement catholiques. Les églises de la collectivité dépendent du diocèse de La Rochelle et Saintes depuis le . Auparavant, l'archipel disposait d'une juridiction en propre: le vicariat apostolique de Saint-Pierre et Miquelon.

Notes et références