Copa Rio

Copa Rio
Description de l'image Taça Rio.jpg.
Généralités
Sport Football
Création 1951
Disparition 1953
Autre(s) nom(s) Torneio Internacional de Clubes Campeões
Organisateur(s) Confederação Brasileira de Desportos
Éditions 2
Périodicité annuelle
Nations Europe et Amérique du Sud

Palmarès
Plus titré(s) Drapeau du Brésil Palmeiras (1)
et Drapeau du Brésil Fluminense (1)

La Copa Rio (appelée aussi le Torneio Internacional de Clubes Campeões) fut l'une des premières compétitions de football intercontinentales, bien que c'était un tournoi amical. La presse brésilienne, l'appelait à l'époque la "coupe du monde des clubs" (titre qui sera plus tard appliqué à la Coupe Toyota). La Copa Rio présentait un format ressemblant à la première compétition inter-clubs organisée officiellement par la FIFA en 2000, la Coupe du monde des clubs de la FIFA; mais avec des critères d'admission absolument différents.

Organisation

Les deux éditions de la Copa Rio se tinrent à Rio de Janeiro et São Paulo au Brésil et furent organisées par la Confédération brésilienne de football, et approuvée par la FIFA. Toutefois pour le statut de la FIFA, ce tournoi n'est pas une compétition officielle[1]. Selon le statut de la FIFA, les compétitions officielles sont celles des équipes représentatives organisées par la FIFA ou une confédération. Les équipes représentatives sont généralement des équipes nationales, mais également des équipes de clubs représentant une confédération dans des compétitions interconfédérales ou une association membre dans des compétitions confédérales[2],[3].

Histoire

En 1951, le club brésilien de Palmeiras fut le vainqueur du tournoi, tandis que Fluminense remporta celui de 1952. C'étaient des tournois prestigieux mais amicaux et avec de nombreuses défections au niveau de la participation des équipes invitées.

La compétition fut suivie d'un autre tournoi, nommé le Torneio Octogonal Rivadavia Corrêa Meyer, qui fut remporté par le Vasco da Gama. Cette compétition qui succéda à la Copa Rio, privilégia les clubs brésiliens (cinq brésiliens, et trois clubs étrangers), et, perdit ainsi son aspect intercontinental.

Reconnaissance

L’édition 1952 n’a pas été prise en compte par la FIFA après une demande de reconnaissance du Fluminense[4].

L' édition 1951 a été reconnue comme une réel coupe mondial par la FIFA avec un fax à le Sociedade Esportiva Palmeiras en mars 2007. Le 26 avril 2007, la FIFA a indiqué que le processus pour prendre cette décision n’était pas encore terminé et que jusqu’à présent la question n’était traitée que sur le plan administratif par le secrétariat général, mais que, vu l’importance et la complexité de la question, elle devrait être soumise au Comité exécutif de la Fédération[5].

Un autre fax du secrétaire général (donc sans valeur réelle, mais temporaire comme cela s'est produit en 2007), après d’autres rappels, a été envoyé le 23/04/2013[6].

Dans une note en janvier 2017 l'entité est claire lorsqu'elle déclare que le 1er champion du monde est le Corinthians. Les Coupes Rio et Intercontinental sont simplement appelées tournois de «niveau mondial». La FIFA a déclaré que les titres mondiaux avant 2000 n'étaient pas considérés comme officiels[7] donc pas valide[8]. Malgré cela, certains journaux brésiliens proches de Palmeiras, propagent des interprétations singulières[9]. Même, le ministère brésilien des Sports, dirigé par un fanatique de Palmeiras (Aldo Rebelo)[10], a publié un article omettant des données objectives et attribuant des décisions du Secrétariat général de la FIFA (qui a un pouvoir limité et temporel) au Conseil de la FIFA (unique organe doté du pouvoir exécutif)[11].

En 2014 FIFA précisant que le premier tournoi organisé exclusivement par FIFA a été joué en 2000 mais le Palmeiras a été le club gagnant de la première compétition mondiale entre clubs de l'histoire[12]. Ce trophée c'est cités dans l’instagram officiel de la FIFA comme un championnat du monde (2016)[13], mais un titre, pour être valable, doit être approuvé par le Conseil de la FIFA (ancien Comité Exécutif)[5].

La Copa Rio était organisé officiellement par la fédération brésilienne et la préfecture de Rio de Janeiro; en fait le Conmebol ne l'inclut pas parmi les compétitions officielles[14](c'est-à-dire reconnu comme valide par elle)[15] contrairement à la Coupe intercontinentale et à la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA et la même FIFA, contrairement à le titre de la Coupe intercontinentale officialisé en octobre 2017 par le Conseil[16], dans ses documents ne le mentionne pas comme un record officiel du championnat du monde des clubs[17].

Diplomatiquement donc, la FIFA reconnaît la Copa Rio comme la première compétition mondiale de clubs et le Palmeiras comme vainqueur mais pas comme champion du monde comme une partie de la presse a écrit[18] (concept exprimé aussi en janvier 2017)[19]. Après cette décision, le Palmeiras a demandé aide a la Conmebol pour s'assurer que la FIFA reconnaît le trophée à tous les effets (comme passé pour la Coupe Intercontinentale)[20]. À l'avenir le Conseil FIFA pourrait changer le statut de la compétition[1], mais en avril 2019, le président de la FIFA Gianni Infantino, interrogé par les médias brésiliens, a répété que pour la fédération mondiale, seuls les vainqueurs de la Coupe intercontinentale et de la Coupe du monde des clubs sont les champions du monde officiels[21].

Éditions

Année Champion Finaliste
1951 Drapeau : Brésil Palmeiras Drapeau : Italie Juventus
1952 Drapeau : Brésil Fluminense Drapeau : Brésil Corinthians

Annexes

Articles connexes

Liens externes

  • (pt) Copa Rio 1951
  • (pt) Copa Rio 1952

Notes et références

  1. a et b « FIFA Statute », Fédération Internationale de Football Association, Zurich,‎ , p. 5 (lire en ligne [PDF])
  2. « FIFA Club World Cup 2017 - History », Fédération Internationale de Football Association, Zurich,‎ , pages 15 (lire en ligne [PDF])
  3. « 2018/19 UEFA Champions League regulations », Union des associations européennes de football, Zurich,‎ , pages 10 (lire en ligne [PDF])
  4. (pt) « Fluminense também quer título de campeão mundial », clicrbs.com.br,
  5. a et b « FIFA aún no confirmó título mundial para Palmeiras » (version du 15 avril 2008 sur l'Internet Archive),
  6. « Exclusivo: Documento da FIFA chamou Palmeiras de primeiro campeão mundial », ESPN Brasil, (consulté le )
  7. (pt) « Fifa diz que títulos antes do Mundial de 2000 não são considerados oficiais », globoesporte.globo.com,
  8. Le mot officiel est utilisé pour désigner ce qui émane des autorités compétentes ou qui est publiquement reconnu par l'autorité elle-même. cfr. .larousse.fr, « officiel, officielle » Est synonyme de approuvé, valide. cfr. unicaen.fr, « Dictionnaire Electronique des Synonymes »
  9. (pt) « Mauro Beting ‘alfineta’ Fifa e considera Palmeiras campeão mundial », globoesporte.globo.com,
  10. (pt) « Palmeirense fanático, Aldo Rebelo se rende ao Corinthians no Brasileirão », tribunadonorte.com.br,
  11. (pt) « FIFA confirma Copa Rio 1951, vencida pelo Palmeiras, como primeiro Mundial de Clubes », arquivo.esporte.gov.br,
  12. « Fifa vê título de 51 do Verdão como de "nível mundial", mas separa campeões », Globo Esporte, (consulté le )
  13. « Green is the colour of envyurl », FIFA Instagram=https://www.instagram.com/p/BIK_ELQBTTh/?hl=pt--, instagram.com/fifaworldcup,‎
  14. http://conmebol.com/es/19082015-1742/las-competiciones-oficiales-de-la-conmebol
  15. « définition de officiel, officielle », larousse.fr
  16. Bien que la FIFA ne favorise pas l'unification statistique des tournois et aucun nouveau trophée a été assigné, le titre mondial aux vainqueurs de la Coupe intercontinentale a été conféré avec un document officiel (catalogué dans la section "Official Documents" sur le site de la entité) de la fédération mondiale, ergo est officiellement un titre (compris comme une qualification attribuée au vainqueur) mondial de la FIFA. cfr. (en) « FIFA Club World Cup Qatar 2019™ » [PDF] p. 12. cfr.
  17. « FIFA Club World Cup 2017 », Fédération Internationale de Football Association, Zurich,‎ , pàg. 15, 40, 41, 42 (lire en ligne [PDF])
  18. « Ministro recebe da Fifa a confirmação: Palmeiras é campeão mundial de 1951 (in Portuguese) », Globo Esporte, (consulté le )
  19. « Para Fifa, só Mundiais de Clubes a partir de 2000 são títulos 'oficiais' », esportes.estadao.com.br, (consulté le )
  20. « Palmeiras pediu ajuda da Conmebol para reconhecer 1951 como Mundial », FOX SPORTS, (consulté le )
  21. « "Para milagres, pergunte a outro", diz Infantino sobre mundial do Palmeiras », uol.com.br, (consulté le )