Charles Reeve

Charles Reeve
Biographie
Naissance
(77 ans)
Lisbonne
Nom de naissance
Jorge Valadas
Pseudonyme
Charles Reeve
Nationalité
Activités
Autres informations
Mouvements

Charles Reeve, pseudonyme de plume de Jorge Valadas[1], né à Lisbonne en 1945, est un essayiste libertaire et auteur d’ouvrages historiques, d'origine portugaise vivant en France depuis 1967.

Partisan du communisme de conseils, il participe à plusieurs groupes se réclamant du marxisme antiautoritaire[2].

Biographie

Ouvrier électricien, il déserte l’armée coloniale portugaise, et se réfugie à Paris où il vit depuis 1967.

Il collabore à de nombreux titres de la presse socialiste et libertaire.

Il participe aux Éditions Ab irato et à la revue L’Oiseau-tempête (1997-2006).

Il publie plusieurs ouvrages critiques sur le régime chinois avec Hervé Denès, ce dernier signant sous le pseudonyme de Hsi Hsuan-wou (« Douceur de l’aube »)[3].

Publications

    • L'Expérience portugaise : le au Portugal, les conséquences de la conception putschiste et militaire de la révolution sociale, Paris, Éditions Spartacus, 1976, (BNF 34627477).
    • Exotisme s’abstenir, Journal d’un voyage en Amérique latine (1983-1984), Acratie, 1985, présentation éditeur.
    • Malcolm X à Hollywood : à propos du film Malcolm X de Spike Lee, 1992, Paris, Ab irato, 1994, (BNF 36167667).
    • Le Portugal dans une Europe à géométrie variable, Éditions Albatroz, 1994[4].
    • Avec Sylvie Deneuve et Marc Geoffroy, Au-delà des passe-montagnes du Sud-Est mexicain : l'Indien comme marchandise, de l'usage médiatique de Marcos, la révolte des sans-papiers au Brésil, Paris, Ab irato, 1996, (BNF 36963436)
    • Avec Hsuan-wou Hsi, Bureaucratie, bagnes et business, rencontres avec des Chinois, Montreuil, L'Insomniaque, 1997, (BNF 36169447).
    • Les Œillets sont coupés : chroniques portugaises, Paris, Paris-Méditerranée , 1999, (BNF 37629552), (ISBN 2-8427-2066-0)[5],[6].
    • Avec Hsuan-wou Hsi, China blues, voyage au pays de l'harmonie précaire, Paris, Éditions Verticales-Phase deux, 2008, (BNF 41270919).
    Sous la signature de Jorge Valadas
    • Lettre à mon voisin qui a fait la guerre coloniale, Mapa, , [lire en ligne].

    Préfaces

    Articles

    Bibliographie et sources

    • Stéphane Julien, Marie Xaintrailles, Entretien avec Charles Reeve, Critique Sociale, , [lire en ligne].

    Notes et références

    1. (BNF 13091616).
    2. Dictionnaire biographique, mouvement ouvrier, mouvement social : Jorge Valadas.
    3. Hervé Denès, Douceur de l’aube. Souvenirs doux-amers d’un Parisien dans la Chine de Mao, Le Monde diplomatique, septembre 2015, [lire en ligne].
    4. Les livres du mois, Le Monde diplomatique, décembre 1995, [lire en ligne].
    5. Jean-Jacques Gandini, Les Œillets sont coupés. Chroniques portugaises, Le Monde diplomatique, juin 1999, [lire en ligne].
    6. Judith Manya, Charles Reeve, Les œillet sont coupés. Chroniques portugaises, Lusotopie, n°7, 2000, lire en ligne.
    7. Georges Ubbiali, Le suspect de l’hôtel Falcòn, Revue Dissidences, Bibliothèque de comptes rendus, octobre 2011, lire en ligne.
    8. Jean-Jacques Gandini, La Mémoire et le Feu. Portugal, l’envers du décor de l’Euroland, Le Monde diplomatique, février 2007, [lire en ligne].
    9. Payot (librairie), résumé en ligne.
    10. Jean-Baptiste Marongiu, Marinus l'enflammé, Libération, 20 mars 2003, [lire en ligne].

    Voir aussi

    Articles connexes

    Liens externes