Canton de Grenoble-3

Canton de Grenoble-3
Canton de Grenoble-3
Situation du canton de Grenoble-3 dans le département de Isère.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Isère
Arrondissement(s) Grenoble
Bureau centralisateur Grenoble
Conseillersdépartementaux Olivier Bertrand
Véronique Vermorel
2015-2021
Code canton 38 11
Histoire de la division
Création 2 août 1973[1]
Modification 1 24 janvier 1985[2]
Modification 2 22 mars 2015[3]
Démographie
Population 48 884 hab. (2016)
Subdivisions
Communes fraction Grenoble

Le canton de Grenoble-3 est un canton français situé dans le département de l'Isère et la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Histoire

Le canton de Grenoble-III a été créé par le décret du 2 août 1973 à la suite du démantèlement des anciens cantons de Grenoble-Est, Grenoble-Nord et Grenoble-Sud[1].

Il a été modifié par le décret du 24 janvier 1985 créant le canton de Grenoble-6[2].

Un nouveau découpage territorial de l'Isère entre en vigueur à l'occasion des élections départementales de 2015. Il est défini par le décret du 18 février 2014[3], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[4]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[5]. Dans l'Isère, le nombre de cantons passe ainsi de 58 à 29. Le canton de Grenoble-3 est modifié par ce décret.

Géographie

Ce canton est organisé autour de Grenoble dans l'arrondissement de Grenoble. Son altitude varie de 204 m (Grenoble) à 600 m (Grenoble) pour une altitude moyenne de 212 m.

Composition

De 1973 à 1985

Lors de sa création en 1973, le canton de Grenoble-III comprenait la portion du territoire de Grenoble déterminée par l'axe des voies ci-après[1] :

  • au Nord, boulevard du Maréchal-Foch, rue Léo-Lagrange, l'ancienne voie ferrée Grenoble—Chambéry (jusqu'à son intersection avec l'avenue Jean-Perrot) ;
  • à l'Est, avenue Jean-Perrot, place Jean-Racine, limite de la commune d'Eybens ;
  • au Sud, par les limites des communes d'Eybens et d'Échirolles (jusqu'au cours de la Libération) ;
  • à l'Ouest, par l'axe du cours de la Libération (jusqu'à son intersection avec le boulevard du Maréchal-Foch).

De 1985 à 2015

À la suite de la recomposition de 1985, il devient la portion du territoire de la commune de Grenoble délimitée par l'axe des voies ci-après : boulevard du Maréchal-Foch (entre le cours Jean-Jaurès et la rue du Commandant-de-Reynies), rue du Commandant-de-Reynies, rue Léo-Lagrange, piste cyclable (de l'extrémité de la rue Léo-Lagrange jusqu'à l'avenue Jean-Perrot), avenue Jean-Perrot, place Jean-Racine, par les limites territoriales des communes d'Eybens et d'Échirolles jusqu'à l'avenue du Général-de-Gaulle, par l'axe de l'avenue du Général-de-Gaulle jusqu'à l'angle Sud-Ouest de la bourse du travail, par une ligne imaginaire qui joint l'avenue du Général-de-Gaulle à l'avenue La Bruyère en longeant le côté Ouest de la bourse du travail et de l'école d'architecture, le côté Nord-Ouest de la piscine et du lac et rejoignant l'avenue La Bruyère à travers le parc central (entre le C.E.S. et l'école des Buttes), puis par l'axe des voies ci-après : avenue La Bruyère, avenue Marie-Reynoard, rue Alfred-de-Musset, rue de Stalingrad, avenue Léon-Blum, rue René-Lesage (jusqu'à la rue Alphonse-Daudet), rue Alphonse-Daudet, rue Jean-Perrin, par une ligne droite joignant l'intersection de la rue Jean-Perrin et de la rue du Général-Mangin à l'intersection du cours de la Libération et du chemin Meney, et par l'axe des voies ci-après : cours de la Libération (entre le chemin Meney et le chemin du Couvent), chemin du Couvent, rue André-Rivoire, rue Joseph-Bouchayer, rue des Eaux-Claires, rue Charles-Péguy, cours de la Libération jusqu'au boulevard du Maréchal-Foch[2].

Depuis 2015

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Grenoble
(bureau centralisateur)
Grenoble-Alpes Métropole Fraction : 49 129(2015)
Commune : ()

Le canton de Grenoble-3 est désormais composé de la partie de la commune de Grenoble située au sud de l'Isère à l'intérieur d'un périmètre défini par l'axe des voies et limites suivantes : depuis la limite territoriale de la commune de La Tronche, pont du Sablon, rue Saint-Ferjus, avenue Saint-Roch, rue Auguste-Prudhomme, rue Joseph-Chanrion, rue de l'Alma, rue de l'Abbé-de-la-Salle, rue Condillac, place Vaucanson, place du Docteur-Léon-Martin, cours Lafontaine, boulevard Gambetta, place Gustave-Rivet, boulevard du Maréchal-Foch, rue de Stalingrad, rue des Déportés-du-11-Novembre-1943, rue Paul-Bourget, rue du Docteur-Bordier, rue Marcel-Peretto, avenue Marcellin-Berthelot, rue de l'Arlequin, avenue de la Bruyère, limite du parc Jean-Verlhac, chemin de la Piscine, chemin reliant le chemin de la Piscine à l'avenue de Constantine, avenue de Constantine, rue Maurice-Dodero, avenue de l'Europe, avenue Marie-Reynoard, jusqu'à la limite territoriale de la commune d'Échirolles.

Représentation

Représentation avant 2015

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1973 1979 Jean Verlhac PSU puis PS professeur d’histoire puis universitaire
Adjoint au maire de Grenoble (1965-1983)
1979 1985 Denise Belot PS Adjointe au maire de Grenoble
1985 1995
(démission)
Michel Destot PS Ingénieur
Député (1988-2017)
Maire de Grenoble (1995-2014)
1995 2015 Denis Pinot PS Artisan à Grenoble

Représentation après 2015

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Olivier Bertrand   EELV Conseiller municipal de Grenoble
Ancien conseiller général du Canton de Grenoble-1
2015 en cours Véronique Vermorel   DVG Formatrice
Présidente du groupe "Rassemblement des citoyens - Solidarité et Ecologie"

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Olivier Bertrand et Véronique Vermorel (DVG, 28,47 %) et Pierre Arnaud et Laure Masson (Union de la Gauche, 23,47 %). Le taux de participation est de 45,18 % (11 635 votants sur 25 752 inscrits)[6] contre 49,24 % au niveau départemental[7] et 50,17 % au niveau national[8]. Au second tour, Olivier Bertrand et Véronique Vermorel (DVG) sont élus avec 55,82 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 39,07 % (4 551 voix pour 10 061 votants et 25 752 inscrits)[9].

Olivier Bertrand et Véronique Vermorel sont membres du groupe "Rassemblement des citoyens - Solidarité et écologie" (V.Vermorel est la présidente du groupe)[10].

Démographie

           Évolution de la population  [modifier]
1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
--22 40921 85321 86823 62023 869
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[11] puis population municipale à partir de 2006[12])
Histogramme de l'évolution démographique

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 46 558 habitants[13].

Notes et références

  1. a b et c Décret no 73-766 du 2 août 1973 portant création de cantons dans le département de l'Isère.
  2. a b et c Décret no 85-92 du 24 janvier 1985 portant création et modification de cantons dans le département de l'Isère.
  3. a et b Décret no 2014-180 du 18 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de l'Isère.
  4. « Loi no  2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral », JORF no 0114 du 18 mai 2013 p. 8242, (consulté le 14 mai 2014)
  5. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191 -1 du code électoral.
  6. « Résultats du premier tour pour le Canton de Grenoble-3 », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  7. « Résultats du premier tour pour le département de l'Isère », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  8. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  9. « Résultats du second tour pour le Canton de Grenoble-3 », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 1er avril 2015)
  10. https://www.isere.fr/la-collectivite
  11. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  12. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012
  13. Populations légales 2012 des cantons - découpage 2015, sur le site de l'Insee

Articles connexes