Calmann-Lévy

Logo de la maison d'édition
Repères historiques
Création 1836 (il y a 186 ans)
Dates clés 1957 : immatriculation de la société actuelle
1993 : rachat par Hachette
Fondée par Michel et Calmann Lévy
Fiche d’identité
Forme juridique SA à conseil d'administration[1]
Statut éditeur élément d'un groupe d'édition
Siège social 21, rue du Montparnasse
75006 Paris (France)
Dirigée par Philippe Robinet[2]
Collections Traduit de, Liberté de l'esprit, Diaspora, Dimensions SF
Titres phares Le Journal d'Anne Frank
Langues de publication français
Société mère Hachette
Effectif 23[3]
Site web calmann-levy.fr
Préfixe ISBN 978-2-7021
Données financières
Chiffre d'affaires 6 840 500 €[3]
Résultat net 418 500 €[3]

Calmann-Lévy est une maison d'édition française fondée en 1836 par Michel (1821-1875) et Kalmus — dit « Calmann » — Lévy (1819-1891), de Phalsbourg en Moselle, sous la raison sociale « Michel Lévy frères », devenue « Calmann Lévy, Éditeur » après la mort de Michel en 1875, puis « Calmann-Lévy, Éditeurs » (avec l'ajout du trait d'union et du pluriel) en 1902.

Elle fait partie du groupe Hachette depuis 1993. Elle a pour directeur général Philippe Robinet depuis 2016.

Histoire

En 1875, la maison d'édition compte déjà parmi les premiers éditeurs européens. En 1893, les fils de Calmann Lévy, Georges, Paul et Gaston, lui succèdent. Ils découvrent de nouveaux auteurs, tels que Anatole France et Pierre Loti. Ils éditent Proust. La littérature étrangère est également présente avec des auteurs comme Gorki, Pirandello ou D. H. Lawrence.

Durant l'Occupation, Gaston est interné et ses fils rejoignent Londres. La société administrée par les Allemands est rebaptisée le 17 mars 1942 « Éditions Balzac », avec trois actionnaires, Henry Jamet, René Lelief (mort en 1948) et Albert Lejeune (fusillé le 3 janvier 1945)[4].

À la Libération, le 30 août 1944, la maison est placée sous l'administration provisoire de Léon Pioton. Puis Gaston Calmann-Lévy meurt le 28 juin 1948. Le fils de Paul, Michel Calmann, va diriger la maison jusqu'en 1974, avec l'aide de ses oncles et cousins. Pierre et Robert Calmann-Lévy lui succèderont jusqu'en, respectivement, 1981 et 1982.

La maison doit se reconstruire, mais bénéficie de la richesse de son fonds. Elle déniche de nouveaux auteurs, comme Manès Sperber, Raymond Aron, lequel devient conseiller et accroît encore la renommée de l'éditeur, lançant dès novembre 1947 la collection « Liberté de l’esprit ». Un mois plus tôt, la revue Critique dirigée par Georges Bataille venait chez Calmann-Lévy, et y poursuivit sa route jusqu'en 1950.

Fin 1961, le prix Renaudot est attribué à Les Blés de Roger Bordier.

Calmann-Lévy édite les prix Nobel de Littérature Claude Simon, Hermann Hesse ou encore les thrillers psychologiques de Patricia Highsmith[5].

En novembre 1993, Hachette prend 52 % du capital, réparti avant cette date entre Jean-Étienne Cohen-Seat (39 %) et les actionnaires de la société devenue anonyme en 1985.

Direction

Directeur / Directrice Période
Michel Calmann 1945 - 1974
Pierre et Robert Calmann-Lévy (co-gérance) 1974 - 1982
Alain Oulman 1982 - 1985
Jean-Étienne Cohen-Séhat[6] 1985 - 2009
Florence Sultan[6] 2009 - 2016
Philippe Robinet[7] 2016 - ...

Activités éditoriales

Calmann-Lévy est l'éditeur, entre autres auteurs, de Guillaume Musso, Pierre Lemaitre, Yann Queffélec, Laurent Gounelle, Marie-Bernadette Dupuy et Michael Connelly[8].

En 2021 Calmann-Lévy est le troisième éditeur français[9].

Identité graphique

Notes et références

  1. SIREN 572-082-279.
  2. Depuis le 11 mai 2016.
  3. a b et c En 2017.
  4. « Éditions Balzac », in: Chronologie de l'édition française depuis 1900 par Pascal Fouché, moteur de recherche en ligne.
  5. « La fulgurante saga familiale des frères Lévy, inventeurs de l’édition moderne », Noémie Grynberg, Israel Magazine, 2010.
  6. a et b « Florence Sultan prend la direction générale de Calmann-Lévy », sur Livres Hebdo (consulté le ).
  7. « Philippe Robinet nommé directeur général de la maison Calmann-Lévy », sur ActuaLitté.com (consulté le ).
  8. « Qui sommes-nous ? », sur calmann-levy.fr, (consulté le ).
  9. Voir sur Les Échos.

Publications

  • Michel et Calmann Lévy ou La Naissance de l'édition moderne (1836-1891), Paris, Calmann-Lévy, 1984 - Médaille de la Société des gens de lettres, 1985, prix Henri Hertz du rectorat de l'Académie de Paris, 1986

Liens externes