Bragelonne

Bragelonne
Marque déposée 🛈
Repères historiques
Création 31-03-2000 immatriculation sté
Dates clés
Fondée par Stéphane Marsan
Alain Névant
Fiche d’identité
Forme juridique Société par actions simplifiée (SAS)

SIREN 430 082 792

Statut Éditeur élément d'un groupe d'édition
Siège social 60-62 rue d'Hauteville
75010 PARIS (France)
Dirigée par Isabelle Magnac (Présidente)

Antoine Béon (Directeur Général)

Spécialités littérature de genre

littérature générale manga comics

Collections
  • Bragelonne
  • Hauteville
  • Mangetsu
  • BigBang
  • Castelmore
  • Milady
Langues de publication Français
Diffuseurs Hachette[1]
Société mère Hachette Livre
Effectif 50 (en 2022)
Site web www.bragelonne.fr
Préfixe ISBN 979-10-281
978-2-35294
978-2-8112
978-2-914370
978-2-915549
978-2-8205
979-10-93835
Environnement sectoriel
Principaux concurrents Pygmalion, Mnémos, Livre de Poche, J’ai Lu

Bragelonne[2] est une maison d'édition française fondée en 2000, devenu le premier éditeur d’Imaginaire en langue française.

Composée d’un seul label à sa naissance, la maison en comporte aujourd’hui sept, dans des genres aussi divers que l’Imaginaire (Bragelonne), la littérature (Hauteville), la « bit-lit » (Milady), la jeunesse (Castelmore), les comics (HiComics), le manga (Mangetsu) ou encore le jeu (Bragelonne Games).

Histoire

Logo Bragelonne
Crédit image:
licence CC BY-SA 4.0 🛈
Le stand des éditions Bragelonne lors du salon Livre Paris 2018

Bragelonne a été fondée le par Stéphane Marsan et son gérant Alain Névant, le nom faisant référence au roman Le Vicomte de Bragelonne (1847-1850) d'Alexandre Dumas.

En 2000 paraît Légende, le premier roman de David Gemmell. En 2002, les éditions Bragelonne publient le premier tome de la série Le Sorceleur, d‘Andrzej Sapkowski. En 2003, le premier tome de L'Épée de vérité de Terry Goodkind est publié. Depuis 2005, Bragelonne a créé sa collection Bragelonne SF avec des auteurs comme Peter F. Hamilton, Connie Willis, Arthur C. Clarke... En 2007, Pierre Pevel entre au catalogue avec Les Lames du cardinal. En 2008, la collection terreur L’Ombre est lancée. En 2009 paraît Le Nom du vent, par Patrick Rothfuss.

En 2010, la maison fêtait ses dix ans. Pour marquer le coup, les éditions ont créé la collection 10 ans, 10 romans, 10 euros dont le principe est de proposer aux vétérans comme aux nouveaux venus ou même aux collectionneurs, la réédition d’une liste de titres ayant jalonné la première année d’existence de Bragelonne comme Légende, Orcs ou Lord of the Ringards ou encore Les Trois Lunes de Tanjor et La Moïra. Cette collection qui revisite le patrimoine Bragelonne s’est finalement installée. La même année, Bragelonne publie le premier roman Assassin's Creed, Assassin's Creed : Renaissance

En 2012, Bragelonne lance le Mois du Cuivre avec des auteurs tels que Tim Powers, Mark Gatiss, Mathieu Gaborit… La première édition du Necronomicon est publiée la même année. La Roue du temps, de Robert Jordan, est confiée à Bragelonne. En 2014, Bragelonne devient le premier éditeur numérique en France avec plus de 1 000 000 livres numériques vendus. Le label Bragelonne Thriller (Johana Gustawsson, Alexis Aubenque…) est créé. En 2016, Bragelonne, sous l'égide de son diffuseur numérique e-Dantès, lance la Grosse OP, la plus grosse opération numérique du monde. Anthony Ryan entre au catalogue avec La Voix du sang.

En 2018, l'éditeur lance Bragelonne Historique (Bernard Cornwell, Jack Whyte), ainsi que la terreur en poche (Adam Nevill, Graham Masterton)[3]. En 2019, Bragelonne s’associe au groupe Hachette pour fonder la coentreprise Bragelonne Games, dédiée exclusivement à l’édition de jeux de société.

En 2021, à la suite d'une enquête de Mediapart[4], Stéphane Marsan, qui depuis présidait et dirigeait le groupe, et depuis sa fondation, la maison d'édition-mère[source insuffisante], est accusé par des femmes du milieu de l'édition (autrices, employées...) de comportements sexistes et déplacés dans le cadre professionnel, et d'avoir abusé de sa position pour chercher à obtenir des relations ou des avantages. Il publie un droit de réponse dans Mediapart. Le , la maison Bragelonne publie un communiqué de presse[5] annonçant le remplacement de Stéphane Marsan par, d'une part, Bernard Chaussegros à la présidence du groupe, et d'autre part, Claire Renault Deslandes à la direction des publications.

La même année, la collection Mangetsu dédiée aux mangas est créée[6].

En 2022, le groupe Hachette absorbe les éditions Bragelonne[7]. La présidence est assurée par Isabelle Magnac, la direction générale par Antoine Béon[2].

Prix littéraires

Notes et références

  1. « Bragelonne passe chez Hachette », sur livreshebdo.fr.
  2. a et b « Chiffre d'affaires, résultat, bilans du N° 430 082 792 », sur www.societe.com (consulté le ).
  3. « Qui Sommes Nous ? », sur www.bragelonne.fr (consulté le )
  4. [1].
  5. Valentine BEAU, « Stéphane Marsan quitte ses fonctions aux éditions Bragelonne », sur www.actusf.com (ActuSF - site sur l'actualité de l'imaginaire), (consulté le ).
  6. « Les éditions Bragelonne se lancent dans le manga avec plusieurs titres », sur manga-news.com, (consulté en )
  7. Nicolas Gary, « Hachette Livre absorbe Bragelonne, éditeur de fantasy et SF », (consulté le )

Liens externes