BearingPoint

BearingPoint
logo de BearingPoint

Création 2002
Forme juridique Partnership
Siège social Amsterdam
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Direction Kiumars Hamidian (Groupe), Eric Falque (France, Benelux, Afrique)
Activité Cabinet de conseil
Filiales BearingPoint France (), BearingPoint (United Kingdom) () et BearingPoint (Austria) ()
Effectif 4 300 (2017)
Site web http://www.bearingpoint.com/fr

Chiffre d'affaires 712 M€ (2017) [1]

BearingPoint est une société de conseil européenne de 4 300 salariés[2]. Ses bureaux sont répartis dans 22 pays.

Les consultants de BearingPoint interviennent principalement dans trois domaines : consulting, solutions et ventures [3].

Historique

Origine

BearingPoint est issu de KPMG consulting, devenu une entité distincte de KPMG en 1997 et de la branche Business Consulting d'Andersen.

Séparation de KPMG

En 2000, KPMG Consulting se sépare de KPMG. Cette branche de conseil devient alors BearingPoint et est introduite en Bourse en 2001[4]. La firme a alors plus de 17 000 salariés et travaille dans une soixantaine de pays. En 2009, la maison mère américaine est en faillite. L'entité est revendue par lots à ses concurrents. La marque BearingPoint subsiste en Europe où le cabinet a été racheté par ses associés européens lors d'un Management buy-out - MBO[5].

BearingPoint est dirigé par les associés du cabinet qui en possèdent le capital. Le cabinet est désormais une compagnie européenne, se développant de nouveau à l’international, dont le siège social se situe à Amsterdam. De 2009 à 2018, Peter Mockler est l’associé directeur du groupe, avant que Kiumars Hamidian ne lui succède en septembre 2018 [6].

Années 2010

En septembre 2012, le président France-Benelux et artisan du MBO Olivier Chatin est remplacé par Eric Falque[7]. En novembre 2012, BearingPoint France déménage dans de nouveaux locaux au sein de l’immeuble Galilée, dans le quartier d’affaires de la Défense. En novembre 2018, la société déménage dans la tour CBX (propriété de la société Tishman Speyer), immeuble également situé à La Défense [8]. Courant 2013, BearingPoint ouvre deux bureaux, à Shanghai et aux Émirats arabes unis.

Frappé par la baisse de son carnet de commandes depuis 2011, le cabinet est accusé par La Lettre A en septembre 2012 de « s'alléger en catimini » en France[9]. Cette même publication écrit en septembre 2013 que le cabinet « peine à se redresser » et que l'Inspection du travail a demandé des explications au cabinet sur les « très nombreux départs de ces dernières années » [10], avec une condamnation en justice de BearingPoint pour licenciement abusif en en ayant masqué les raisons économiques[11]. Entre 2012 et 2013, les effectifs de la société chutent de 26 % selon les organisations du personnel[11]. La situation continue à se détériorer jusqu'en 2013-2014 : « Le rapport sur l’exercice 2013 rédigé à la demande du Comité d’Entreprise relevait que le redressement des performances financières de la société était la conséquence 'd’un recul significatif de la masse salariale sur la base d’un chiffre d’affaires stable’ alors même que celui-ci était inférieur à celui réalisé sur l’exercice 2011 »[11]. Dans le même temps, le président France-Benelux et artisan du MBO Olivier Chatin est remplacé par Eric Falque[12].

Depuis 2015, le cabinet de conseil BearingPoint a lancé une importante campagne de recrutement, ayant pour objectif de réaliser un milliard d'euros de chiffre d'affaires en 2020[13],[14].

  • 2015 : 437 millions d’euros[15].
  • 2016 : 622 millions d'euros[15], dépassant pour la première fois le revenu 2008 de 567 millions d'euros
  • 2017 : 710 millions d’euros (soit une progression de 12 % par rapport à 2016)[16],[17].

Organisation

BearingPoint dispose d'une trentaine de bureaux dans le monde[18].

Pour couvrir le reste du monde, BearingPoint a conclu des partenariats avec des cabinets locaux : West Monroe Partners aux États-Unis et au Canada, ABeam Consulting au Japon, et GrupoAssa, premier cabinet indépendant au Brésil et en Argentine[19].

Le cabinet est également présent au Benelux et en Afrique (notamment via la création d'un bureau à Casablanca en 2011)[20].

Eric Falque est président des bureaux France, Benelux et Afrique.

France

Activités

Le cabinet est présent sur les principaux secteurs d'activités, commerciaux (automobile, chimie, distribution, énergie, médias, télécommunications), publics (Secteur public, service postal, défense, santé) et financiers (assurance, banque de détail et marchés financiers).

BearingPoint intervient également sur les principales fonctions de l'entreprise : achats, directions financières, marketing, ventes, service client, ressources humaines, supply chain.

Benelux

En novembre 2018, BearingPoint acquiert Inpuls, une société belge fondée en 2014 spécialisée sur les questions de données[21].

Maroc

L'entreprise de conseil fonde en 2010 une entité appelée « BearingPoint Emerging Markets » afin de développer son activité de conseil dans les pays émergents[22],[23],[24],[25],[26].

Polémique

L'entreprise est accusée en 2013 d'avoir essayé d'enjoliver sa page Wikipédia : "c’est avec régularité que, depuis au moins 5 ans, le cabinet et ses salariés en font la publicité sur différents articles et « améliorent » ou caviardent l’article du cabinet. [...] Si BearingPoint le fait avec le moins de discrétion, tous les autres cabinets le font également"[27].

Références

  1. (en) « Facts and stories », sur bearingpoint.com.
  2. « BearingPoint Facts and Stories 2017 », sur www.bearingpoint.com (consulté le 2 avril 2019)
  3. « Nos compétences », sur www.bearingpoint.com (consulté le 2 avril 2019)
  4. KPMG Consulting Inc. devient BearingPoint 01.net, 18/10/02
  5. Olivier Discazeaux, Il y a neuf ans, les Big Five abandonnaient à regret le conseil, 01Business et technologies, 29/09/2011, page 56.
  6. (en) LinkedIn et Contact me, « Kiumars Hamidian elected to be the next Managing Partner of BearingPoint », sur www.bearingpoint.com (consulté le 3 mai 2019)
  7. « Eric Falque - Nomination - Emploi », sur L'AGEFI, (consulté le 12 décembre 2018)
  8. « BearingPoint va installer son nouveau siège dans la tour CBX », sur Defense-92.fr, (consulté le 3 mai 2019)
  9. BearingPoint s'allège en catimini, La Lettre A
  10. BearingPoint peine à se redresser, La Lettre A
  11. a b et c « Doctrine », sur doctrine.fr.
  12. Les Echos, « Olivier Chatin, Eric Falque », sur lesechos.fr, (consulté le 1er mars 2013)
  13. « BearingPoint : un recrutement en forte hausse », sur ITespresso.fr (consulté le 3 mai 2019)
  14. « BearingPoint France : +17% de croissance en 2016 », sur www.advfn.com (consulté le 3 mai 2019)
  15. a et b LinkedIn et Contactez-moi, « BearingPoint accélère sa croissance en 2015 », sur www.bearingpoint.com (consulté le 3 mai 2019)
  16. « Forte croissance de BearingPoint en 2017, portée par une politique d’innovation dynamique », sur www.bearingpoint.com (consulté le 3 mai 2019)
  17. « Le cabinet BearingPoint cultive ses différences », sur Les Echos, (consulté le 3 mai 2019)
  18. Présence BearingPoint sur bearingpoint.com
  19. « Le cabinet BearingPoint cultive ses différences », sur lesechos.fr (consulté le 10 janvier 2019)
  20. Finance, Digital Finance, Crypto Finance, « BearingPoint s’installe au Maroc », sur Quotidien Corporate & Crypto Finance - Daily News (consulté le 12 décembre 2018)
  21. Communiqué de BearingPoint, « BearingPoint acquiert Inpuls, expert leader en Data Consulting », sur Decideo - Actualités sur le Big Data, Business Intelligence, Data Science, Data Mining (consulté le 12 décembre 2018)
  22. « Le cabinet de conseil BearingPoint se renforce dans les pays émergents », sur lesechos.fr (consulté le 10 janvier 2019)
  23. Finance, Digital Finance, Crypto Finance, « BearingPoint s’installe au Maroc », sur Quotidien Corporate & Crypto Finance, Blockchain Daily News (consulté le 10 janvier 2019)
  24. « Pour BearingPoint, les entreprises françaises prévoient une nette hausse de leurs activités en Afrique », sur JeuneAfrique.com, (consulté le 10 janvier 2019)
  25. « "Une Afrique des Afriques" l'étude de BearingPoint | Info Afrique », sur www.info-afrique.com (consulté le 10 janvier 2019)
  26. « Jean-Michel Huet : "C'est le moment d'aller en Afrique" », sur Le Point Afrique (consulté le 10 janvier 2019)
  27. Comment les entreprises tentent d’enjoliver Wikipédia : l’exemple BearingPoint, Contrepoints

Liens externes