Asgardia

Asgardia

Drapeau
Drapeau.

Devise nationale “Une Humanité, Une Communauté”
Hymne national Aucun (en attente de choix)
Administration
Forme de l'État Royaume
Reconnu par aucun pays de la communauté internationale (négociations en cours avec l'ONU)
Fondateur Igor Ashurbeyli
Langues officielles
Capitale Asgardia
Géographie
Histoire
Déclaration de création
Adoption de la constitution
Démographie
Gentilé Asgardian (Asgardien)
Population totale (juin 2018) 202 921 hab.
Économie
Monnaie SOLAR et LUNAR
Divers
Domaine Internet .space

Asgardia en forme longue la Nation Spatiale d'Asgardia est un projet de nation basée dans l'espace extra-atmosphérique. Le concept vise à créer un nouveau cadre dans lequel les activités spatiales sont réglementées « en s'assurant que l'avenir de l'espace est pacifiste et réalisé pour le bien de l'humanité. »

La proposition de nation a été annoncée en octobre 2016 par Igor Ashurbeyli, le fondateur du Centre International de Recherche Aérospatiale (Vienne)[2], et par le président du comité des sciences l'espace de  l'UNESCO[3]. L'initiative du site demande actuellement aux personnes de s'inscrire pour la « citoyenneté » dans le but d'une demande à l'organisation des Nations Unies pour la reconnaissance d'un état. Les détails techniques restent vagues[4].

L'organisation planifie le financement d'un satellite par dons publics, avec une charge utile non divulguée, et de le lancer en 2017[5],[6]. Il existe aussi actuellement des concours pour créer le drapeau de l'état, ainsi que ses insignes et hymne national[7],[8].

Le projet initial prévoit que l'exécutif de la nation soit réparti en 12 ministères. Ces derniers seront la science, l'espace, jeunesse et éducation, intégration, information et communication, affaires étrangères, commerce, finance, sécurité et sûreté, justice, et un 12e ministère devant être choisi suggéré par la communauté Facebook d'Asgardia. Les ministres titulaires seront nommés par Ashurbeyli jusqu'aux premières élections, prévues pour le mois de juin 2017[9].

En mai 2017, un projet de constitution est déposé en vue d'une discussion[10]. Cette constitution est adoptée le 9 septembre 2017.

Au 7 juin 2018, le projet de nation regroupe plus de 200 000 citoyens vérifiés[11].

Concept

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Le projet se décompose en trois parties : philosophique, juridique et scientifique/technologique.

Philosophie du projet

Le concept philosophique d'Asgardia est de créer une nation indépendante dans l'espace dans le but de maintenir la paix dans l'espace et sur la Terre. À ce propos Igor Ashurbeyli indique qu'il s'agit de réaliser le « rêve éternel de l'homme de quitter son berceau sur la Terre et de s’étendre à l'univers »[12]. C'est en ce sens que le nom d’Asgardia a été choisi : c'est un dérivé d'Asgard, domaine mythologique nordique sur laquelle régnait le dieu Odin.

Aspects juridiques

Sur le plan juridique, Asgardia est censée apporter une « nouvelle réalité judiciaire », c'est-à-dire faire table rase des incohérences juridiques internationales, ou des conflits géopolitiques. La justice d'Asgardia doit donc viser à protéger les individus et les nations,, notamment les pays en développement et ne possédant aucune présence dans l'espace[Quoi ?](20 pays seulement en ont une, les autres n'ayant ni satellite artificiel en orbite, ni programme spatial). Cette justice se fera en leur offrant la possibilité d’utiliser l'espace et ses ressources, pour créer de nouveaux biens ou services. Le système juridique d'Asgardia prévoit de ne pas interférer dans les relations entre États sur la Terre, cependant il est pensé pour se substituer au droit spatial international[pas clair][12].

Par ailleurs, il est également prévu de créer une citoyenneté asgardienne, celle-ci devrait être accordée de manière prioritaire aux personnes travaillant dans le domaine de la recherche de l'exploration ou des technologies spatiales, mais également aux investisseurs dans le domaine ainsi qu'aux cent mille personnes qui en feront la demande avant le lancement du premier satellite[12].

Domaine scientifique et technologique

Concernant l'aspect scientifique et technologique du projet, celui-ci a pour objectif principal d'assurer l'utilisation pacifique de l'espace et de protéger la Terre des menaces spatiales. Pour cela, Asgardia prévoit de créer une base scientifique en accès libre, en particulier pour les pays n'ayant pas de présence dans l'espace. Le but est d'y rassembler la communauté scientifique dans toute sa diversité, mais aussi les citoyens ainsi que les entreprises afin de développer une gamme de technologie spatiales, de produits et de services reliant la Terre et l'espace.

Organisation politique de la nation

Pouvoir exécutif (Gouvernement)

Chef de la nation

L'organe exécutif suprême d'Asgardia est le gouvernement, dirigé par le chef de la nation. Celui-ci est le plus haut fonctionnaire du gouvernement, le garant de la Constitution, qui établit les principales orientations de la politique intérieure et étrangère, et représente Asgardia dans la nation et à l'étranger, agissant en qualité de commandant des armées. Le "père fondateur" et premier "chef de la nation", élu le 20 janvier 2017, est Igor Ashurbeyli La constitution précise que la limite d'âge pour le poste de chef de la nation est de 82 ans.Un an avant d'atteindre la limite d'âge ou en cas de démission volontaire, le chef de la Nation désigne un candidat pour sa succession. Deux autres candidats (ou le même candidat) seront nommés par le Parlement et le Conseil Suprême de l'Espace. L'élection du chef de la nation est soumise à référendum.[13]

Pouvoirs du gouvernement

Les pouvoirs du gouvernement comprennent (selon la constitution): mettre en œuvre et défendre la Constitution; mettre en œuvre les traités internationaux, les lois, les décrets du chef de la nation et les résolutions du Conseil Suprême de l'Espace; élaborer et présenter des projets de loi au Parlement; élaborer et soumettre des projets de budgets au Parlement et veiller à leur mise en œuvre; superviser l'application des résolutions gouvernementales et d'autres règlements des organes exécutifs; veiller à ce que l'intérêt national soit préservé et protégé; assurer la sécurité nationale et la sécurité de ses citoyens, ainsi que la sauvegarde de la Terre; accorder et révoquer la citoyenneté asgardienne; les relations étrangères; gérer la dette nationale; organiser un système d'aide à l'information pour l'administration gouvernementale et le suivi statistique; fournir une base scientifique aux actions de l'exécutif, élaborer des décisions administratives, des plans, des prévisions et des programmes de développement gouvernementaux, et prévoir les conséquences des décisions planifiées; surveiller les processus sociaux et interagir avec les citoyens; superviser le travail des organes exécutifs gouvernementaux; assurer la primauté du droit, protéger les droits et obligations des citoyens et maintenir l'ordre public; organiser un système de formation du personnel de la fonction publique et créer un pool de succession;[14]

Pouvoir législatif (Parlement)

Organisation

Selon l'article 33 de la constitution : le Parlement sera une législature monocamérale représentant tous les citoyens asgardiens. Il se compose de 150 membres choisis parmi les élections directes nationales égales sur la base de la langue proportionnellement aux 12 langues officielles d'Asgardia, en tenant compte d'une allocation à d'autres représentants de la langue conformément aux lois d'Asgardia. Les membres du Parlement sont élus pour un mandat de cinq ans parmi les citoyens asgardiens ayant atteint l'âge de 40 ans (il faut noter des pétitions visant à abaisser l'âge de candidature). Les élections sont tenues et les votes sont comptés par la Commission électorale centrale conformément à la loi électorale d'Asgardia. Un député peut être élu pour un nombre illimité de mandats, avec l'âge maximum de 80 ans. Les membres du Parlement élisent un président et ses adjoints parmi les membres. Les sessions parlementaires peuvent être tenues en personne, à distance ou par voie électronique; ils peuvent être restreints ou ouverts, conformément aux lois d'Asgardia. Les représentants des organes gouvernementaux assistent aux sessions parlementaires, s'ils y sont invités. Le chef de la nation peut dissoudre le Parlement. Le Procureur général peut également proposer la dissolution du Parlement à la Cour. Si la Cour est satisfaite des arguments avancés en faveur de la dissolution, elle peut dissoudre le Parlement conformément à la loi parlementaire. Le Parlement doit émettre des résolutions sur les questions relevant de sa compétence, conformément à la Constitution et aux lois d'Asgardia. La procédure parlementaire d'adoption des lois et la responsabilité pour violation de cette procédure sont fixées par la loi parlementaire. Le Parlement comprend 12 commissions permanentes dont les domaines de compétence correspondent aux ministères du gouvernement.

Pouvoirs propres

Les pouvoirs du Parlement comprennent: adopter la loi Asgardienne; nommer le président du Parlement, le président de la Banque nationale d'Asgardia, les juges de la Cour sur proposition du Conseil supérieur de l'espace; et les retirer de leur poste sur proposition du chef de la nation ou du Conseil Suprême de l'espace; nommer et révoquer des ministres sur proposition du président du gouvernement; nommer et révoquer les auditeurs du National Audit Office d'Asgardia; convoquer des élections pour le chef de la nation; décider de la démission du gouvernement et des ministres individuels; approuver les décisions du Chef de la Nation de déclarer l'état d'urgence; convoquer des référendums; tenir des audiences et des enquêtes parlementaires, y compris convoquer des représentants d'organismes gouvernementaux[15].

Pouvoir judiciaire

Il est précisé à l'article 35 de la constitution que : La justice à Asgardia ne peut être administrée qu'au tribunal ("court"). Le pouvoir judiciaire d'Asgardia prendra la forme d'une Cour, composée d'un présidium et de quatre groupes spéciaux pour les procédures constitutionnelles, civiles, administratives et pénales. La Cour sera dirigée par un juge suprême, nommé par le chef de la nation. Les juges de la Cour sont nommés par le Parlement sur proposition du Conseil supérieur de l'espace. Les juges peuvent être des citoyens asgardiens âgés de 40 à 80 ans, titulaires d'un diplôme de premier cycle en droit et ayant l'expérience de la profession d'avocat depuis au moins cinq ans. Les règles et procédures du pouvoir judiciaire peuvent imposer des exigences supplémentaires à l'égard des juges. La compétence, la composition des chambres, la procédure de formation et d'organisation du travail de la Cour sont fixées par la loi d'Asgardia. Les audiences de la Cour doivent se tenir en personne ou utiliser des systèmes électroniques; ils peuvent être restreints ou ouverts au public conformément aux lois d'Asgardia. La Cour sera financée exclusivement par le budget national, ce qui facilitera une justice complète et indépendante conformément aux lois d'Asgardia. Les juges jouiront de l'immunité et de l'indépendance et ne seront soumis qu'à la Constitution et aux lois d'Asgardia. Les décisions de justice s'appliquent à tous les organes gouvernementaux (et aux citoyens)[16].

Asgardia-1

Le 13 juin 2017, Igor Ashurbeyli et Jeffrey Manber (P.D.G. de NanoRacks) ont annoncé le lancement du premier satellite, Asgardia-1, prévu le 12 septembre 2017, première étape de la colonisation de l'espace. Asgardia-1 a été développé par la société NanoRacks et sera mis sur orbite par le vaisseau Cygnus chargé de ravitailler la station ISS[17],[18].
Ce nano-satellite de la taille d'un pain pour un poids de 2,8 kg contient 300 kilo-octets de données par personne (sous forme de photos de famille, vidéos, musique,…) pour les 100 000 premières personnes naturalisées citoyens d'Asgardia[19], entre 100 et 200 kilo-octets pour les autres.

Le lancement du satellite Asgardia-1 s'est déroulé avec succès le 12 novembre 2017[20].

Drapeau, insignes et hymne national

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Le drapeau, insignes et hymne national font l'objet d'un concours annoncé en octobre 2016 et clôturé le 20 janvier 2017. Les propositions sont soumises au vote des citoyens enregistrés d'Asgardia. Les votes ont lieu par internet et le résultat de ce concours est publié après la clôture des votes. Les symboles seront validés par le Parlement d'Asgardia, ceux votés par les citoyens sont temporaires[21].

Notes et références

  1. (en) « Constitution », Asgardia
  2. (en) « Scientists plan to create 'Asgardia' nation state in space », sur BBC News, BBC, (consulté le 14 octobre 2016)
  3. Scientists unveil plan for space nation . Michael Stothard, Financial Times. 12 October 2016
  4. (en) Ian O'Neill, « Asgardia: Probably Not Humanity's Protector », Space.com,‎ (lire en ligne)
  5. (en) « Scientists propose space nation named ‘Asgardia’ and cosmic shield to protect Earth from asteroids », sur The Daily Telegraph, (consulté le 14 octobre 2016)
  6. (en) « Will you become a citizen of Asgardia, the first nation state in space? », Independent,‎ (lire en ligne)
  7. (en) « Asgardia.Flag », Asgardia (consulté le 20 octobre 2016)
  8. (en) « Asgardia.Insignia », Asgardia (consulté le 20 octobre 2016)
  9. (en) « Government », Asgardia (consulté le 21 octobre 2016)
  10. (en) « Asgardia Constitution Draft », sur Asgardia - The Space Nation, (consulté le 31 mai 2017).
  11. « Asgardia - The Space Nation », sur asgardia.space, (consulté le 24 juillet 2017)
  12. a, b et c « Asgardia - Concept », sur asgardia.space (consulté le 4 novembre 2016)
  13. (en) « Constitution, article 32 », sur asgardia.space
  14. (en) « Constitution, article 34 », sur asgardia.space
  15. (en) « Constitution, article 33 », sur asgardia.space
  16. (en) « Constitution, article 35 », sur asgardia.space
  17. Novaplanet - 16.06.2017 - Un formulaire pour devenir citoyen de la 1ère nation de l'espace
  18. SciencePost - 18.06.2017 - 500 000 personnes ont déjà demandé la citoyenneté à Asgardia, la première "nation de l'espace"
  19. Courrier International - 14.06.2017 - "Devenez citoyen d'Asgardia, première nation de l'espace
  20. « Lancement du premier satellite d’Asgardia, la première « nation de l’espace » », sur sciencepost.fr,
  21. « Asgardia - The Space Nation », sur asgardia.space (consulté le 7 juin 2018)