Transport et Environnement

Transport et Environnement
Transport et Environnement
Logo de l’association
Cadre
Forme juridique AISBL
But Promotion d'une politique de transports durable, sûre et accessible.
Zone d’influence Europe
Fondation
Fondation 1989[1]
Identité
Siège Bruxelles, Drapeau de la Belgique Belgique
Président João Vieira
Vice-présidents Caroline Beglinger et Pierre Courbe
Directeur général William Todts
Trésorier Michael Müller-Görnert
Affiliation européenne International Coalition for Sustainable Aviation (ICSA), Clean Shipping Coalition (CSC), Green 10, Green Budget Europe et ECOS
Méthode lobbying, recherche, innovation
Financement 1 865 546 € (2012)[2] : sympathisants (European Climate Foundation, ministère néerlandais de l’Infrastructure et de l'Environnement, Oak Foundation, Umweltbundesamt (UBA), Fédération européenne des cyclistes, WWF, UITP), Commission européenne, ONG membres
Membres environ 50[3]
Site web transportenvironment.org

Transport et Environnement (T&E) ou Fédération européenne pour le transport et l'environnement est une organisation européenne regroupant une cinquantaine d'ONG actives dans le domaine du transport et de l'environnement (parmi lesquelles figure la FNAUT). Son but est de « promouvoir une politique de transport et d'accessibilité fondée sur les principes du développement durable, qui minimise l'effet négatif sur l'environnement et la santé, la consommation d'énergie et de terrains et tous les coûts économiques et sociaux, et maximalise la sécurité, et qui garantisse un accès suffisant pour tout un chacun »[4]. Elle a été créée en 1989 alors qu'un certain nombre de décisions politiques ayant un impact sur les dégâts environnementaux causés par le transport — tant positif que négatif — étaient prises à un niveau européen. Elles concernent les limitations des émissions dues aux véhicules, les normes de qualité de l'essence, les taxes, la création d'infrastructures, les conditions de sécurité, etc., l'Europe offrant la possibilité de travailler à des normes de protection environnementales plus importantes[1].

Positions

T&E considère qu'Uber contribue à l'augmentation du trafic dans les grandes villes, et consécutivement à l'augmentation de la pollution[5].

T&E dénonce ce qu'elle considère être le double-jeu de la France en matière d'huile de palme[6].

Toujours selon l'association, les nouvelles voitures Diesel restent une source majeure de pollution de l'air[7],[8].

T&E n'a qu'une confiance limitée dans la volonté de l'Organisation de l'aviation civile internationale et de l'Organisation maritime internationale de réduire les émissions aériennes et maritimes correspondant aux soutes internationales[9].

À la suite de la crise des compagnies aériennes de 2020, selon T&E, les gouvernements devraient conditionner leur renflouement au paiement par lesdites compagnies de taxes sur le carburant, les billets et d'autres taxes une fois la crise passée. Les gouvernement devraient également exiger des mêmes compagnies qu’elles commencent à utiliser des carburants à faible teneur en carbone lorsque les conditions s’améliorent[10].

La FNAUT (membre français de T&E) considère qu'« avec une électricité à base de fioul ou de charbon, cas le plus fréquent dans le monde, le bilan carbone de la voiture électrique devient franchement négatif »[11] alors qu'« avec une électricité majoritairement nucléaire, comme en France, ou à base d’énergies renouvelables, le bilan carbone de la voiture électrique est largement favorable ». Plus péremptoire, T&E publie une étude selon laquelle les véhicules électriques, même dans le cas de l'électricité la plus sale, comme en Pologne, présenteraient un grand avantage écologique vis-à-vis des véhicules thermiques[12].

Notes et références

  1. a et b Transport et Environnement, [PDF] Memorandum de T&E a la présidence française, page 24 du fichier, 3 mai 2000
  2. europa.eu, Registre de transparence, 4 février 2013
  3. About us
  4. Transport et Environnement, [PDF] Statuts de T&E (français), 3 février 2011
  5. (en) [PDF] Europe’s giant ‘taxi’ company: is Uber part of the problem or the solution? sur transportenvironment.org
  6. (en) Oil major Total undermining French palm oil diesel law with doublespeak sur transportenvironment.org
  7. (en) New diesel cars’ pollution spikes to dangerous levels yet pass tests via loophole sur transportenvironment.org
  8. (en) New diesel cars linked to tiny cancer-causing particles that are invisible to the law sur transportenvironment.org
  9. (en) « Planes and ships can't escape Paris climate commitments » sur transportenvironment.org
  10. (en) Bailout airlines but only if they start paying tax and using cleaner fuels sur ransportenvironment.org
  11. [PDF] Archives de FNAUT Infos sur fnaut.fr; voir page 61 du document (correspondant au n° 198 du magazine FNAUT Infos).
  12. (en) [PDF] Life Cycle Analysis of the Climate Impact of Electric Vehicles, sur transportenvironment.org [PDF]

Liens externes