Ti-Grace Atkinson

Ti-Grace Atkinson
Defaut.svg
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Grace Atkinson
Nationalité
Activité
Autres informations
Influencée par

Ti-Grace Atkinson (née Grace Atkinson le , à Bâton-Rouge, en Louisiane) est une essayiste et théoricienne féministe américaine. Elle est l'une des figures du féminisme radical et du militantisme lesbien.

Biographie

Diplômée de l'université de Pennsylvanie en 1964[1], elle rejoindra la National Organization for Women (NOW), qu'elle quitte en 1968 à la suite d'un rejet de sa proposition de remplacer la structure pyramidale de cette organisation par une démocratie participative[2]. Elle décide alors de rompre avec le féminisme libéral pour créer The Feminists, un groupe, actif jusqu'en 1973 se revendiquant féministe radical[3].

Ti-Grace Atkinson est surtout connue pour son livre Amazon Odyssey publié en 1974[4]. L'ouvrage est traduit, l'année suivante, par Martha Carlisky et Michèle Causse sous le titre Odyssée d’une amazone aux éditions des femmes, 1975[5]. Ce recueil d'articles raconte entre autres comment elle a démissionné de la National Organization for Women en 1968, et reprend une intervention qu'elle fit à l'Université catholique de Washington en 1971, où une femme la frappa. Elle cite de nombreuses affaires mettant en évidence l'oppression des femmes à l'époque.

Elle y théorise surtout le féminisme radical, dénonçant l'oppression des femmes à travers la sexualité « hétéropatriarcale » et les rôles sexuels. Elle est connue pour avoir écrit la phrase : « le féminisme est la théorie, le lesbianisme est la pratique »[6].

Ti-Grace Atkinson est aussi membre des Daughters of Bilitis, la première organisation lesbienne des États-Unis.

D'après Breanne Fahs, l'importance de Ti-Grace Atkinson dans le mouvement du féminisme radical n'est pas reconnue à sa juste valeur[7].

Publications

  • « The Institution of Sexual Intercourse » (brochure, , publié par The New York Free Press, réimprimé dans Notes from the Second Year, 1970, traduit sous le titre « L'Institution des rapports sexuels », dans Odyssée d'une amazone)
  • « Vaginal orgasm as a mass hysterical survival response » (brochure, , Conférence nationale du comité médical des droits de l'homme à Philadelphie, traduit sous le titre « L'Orgasme vaginal : réponse hystérique massive de survie », dans Odyssée d'une amazone)
  • « Radical Feminism and Love » (brochure, , journal du Barnard College, traduit sous le titre « Le Féminisme radical et l'amour », dans Odyssée d'une amazone)
  • (en) Ti-Grace Atkinson, Amazon Odyssey, New York, Links Books, (lire en ligne)

Références

  1. (en) Breanne Fahs, « Ti-Grace Atkinson and the Legacy of Radical Feminism », Feminist Studies, vol. 37, no 3,‎ , p. 561–591 (lire en ligne, consulté le 20 octobre 2020)
  2. Camille Robcis, « Radicales », Vacarme,‎ (lire en ligne)
  3. Jessica Bennett, « Defending Lena Dunham From the Wrath of the Sisterhood », sur Time (consulté le 20 octobre 2020)
  4. « Philippe Garrel Gets Up Close With Jean Seberg and Canadian Documentarians Wonder Whether the Second Wave Has Crested », sur www.villagevoice.com (consulté le 20 octobre 2020)
  5. Jacqueline Aubenas, « Ti Grace Atkinson, Odyssée d'une amazone, éd. des Femmes, 1975 », Les cahiers du GRIF, vol. 12, no 1,‎ , p. 74–74 (lire en ligne, consulté le 20 octobre 2020)
  6. Octave Larmagnac-Matheron, « Le choix politique du lesbianisme », sur Philosophie Magazine (consulté le 20 octobre 2020)
  7. Breanne Fahs, « Ti-Grace Atkinson and the Legacy of Radical Feminism », Feminist Studies, vol. 37, no 3,‎ , p. 561–590 (ISSN 0046-3663, lire en ligne, consulté le 20 octobre 2020)

Liens externes