Super Mario All-Stars

Super Mario All-Stars
Super Mario All-Stars Logo.png
Marque déposée 🛈
Logo officiel de Super Mario All-Stars.

Développeur
Éditeur
Réalisateur
Compositeur
Producteur

Date de sortie
Genre
Mode de jeu
1 à 2 joueurs
Plateforme

Langue

Évaluation
CERO : A ?
ESRB : KA ?
OFLC (AU) : G ?
PEGI : 3+ ?
ESRB : E ?

Super Mario All-Stars (スーパーマリオコレクション, Sūpā Mario Korekushon?, litt. Super Mario Collection) est un jeu vidéo de plate-formes développé par Nintendo EAD et édité par Nintendo. Il est sorti en 1993 sur Super Nintendo. Il s'agit d'une compilation qui contient un remake des quatre premiers jeux en deux dimensions de la série Super Mario.

Jeux disponibles

Super Mario All-Stars est une compilation des jeux NES :

La version de Super Mario Bros. 2 sortie sur NES en Europe est totalement différente de celle sortie au Japon. En Europe et aux États-Unis, c'est le jeu Doki Doki Panic, créé par Shigeru Miyamoto, qui fut remanié et commercialisé sous le nom de Super Mario Bros. 2 (les personnages de Doki Doki Panic ont notamment été remplacés par ceux de l'univers de Mario). La compilation Super Mario All-Stars offrit donc, pour la première fois, le Super Mario Bros. 2 original aux joueurs non-japonais[2],[3].

Différences avec les jeux originaux

Les graphismes et les musiques ont été sensiblement améliorés. Les jeux ont désormais un style 16 bits. La principale différence est la possibilité de sauvegarder sa progression dans chaque jeu[4].

En outre, les moteurs de jeu ont été refaits, ce qui changea quelques détails au gameplay :

  • les sauts et autres accélérations ne sont pas rigoureusement identiques à ceux des versions NES ;
  • sur NES, lorsqu'on cassait une brique avec le poing, Mario rebondissait contre la brique et revenait directement au sol. Ce n'est plus le cas dans cette version : Mario peut casser une brique et continuer de monter dans un même saut, ce qui peut faciliter certains passages ;
  • de nombreux bugs ne sont plus exploitables (notamment ceux qui permettaient de traverser les murs de Super Mario Bros.).

Ventes

Le succès de cette compilation en fit l'un des premiers « Million seller » de la Super Nintendo, et l'un des jeux les plus vendus de la console. Les ventes sont de 2,12 millions d'exemplaires au Japon[5]. Mondialement, il s'est écoulé à 10,55 millions de copies[6].

  • En Europe, un pack promotionnel, avec une Super Nintendo, Super Mario All-Stars et parfois un Super Game Boy voit le jour.
  • Aux États-Unis, Nintendo offrait le jeu contre la preuve d'achat d'une Super Nintendo ainsi que 3,50 $ (pour couvrir les frais d'envois)[réf. nécessaire].

Rééditions

Super Mario All Stars

À la suite du succès de la première édition, le jeu est réédité dans la collection Série Super Classic (boite rouge), occasionnant une baisse de prix (principe de la Série Super Classic).

Super Mario All-Stars + Super Mario World

Une version améliorée de la compilation vit le jour avec le jeu Super Mario World en supplément. Elle sort en aux États-Unis et en 1995 en Europe[7].

Édition limitée 25e anniversaire

Pour le 25e anniversaire de Super Mario Bros., le jeu ressort sur Wii le au Japon, le en Europe et le aux États-Unis.

Cette version contient :

  • une version émulée de Super Mario All-Stars ;
  • un livre de 32 pages contenant des dessins de Shigeru Miyamoto et l'histoire de Mario ;
  • un CD audio contenant les principaux thèmes de la saga, et les bruitages de Super Mario Bros[8],[9].

Postérité

Les rééditions de Super Mario Bros. 2 et Super Mario Bros. 3 (Super Mario Advance 1 et 4) sorties sur Game Boy Advance sont fondées sur les versions modifiées incluses dans Super Mario All-Stars[10].

Pour lancer la célébration des 35 ans de Super Mario Bros, en 2020, Nintendo a décidé de proposer le jeu Super Mario All-Stars gratuitement aux abonnés du service Nintendo Switch Online, en ajoutant le jeu au catalogue de titres disponibles dans l'application Super Nintendo[11]. La compilation a ainsi été ajoutée le , faisant de ce jeu le premier titre à commémorer les 35 ans de la franchise.

Notes et références

Lien externe