Stan Smith

Stan Smith
Image illustrative de l’article Stan Smith
Stan Smith en 1972.
Carrière professionnelle
1968 – 1986
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (75 ans)
Pasadena, Californie
Taille 1,93 m (6 4)
Prise de raquette Droitier
Entraîneur Pancho Segura
Gains en tournois 1 774 811 $
Hall of Fame Membre depuis 1987
Palmarès
En simple
Titres 40
Finales perdues 20
Meilleur classement 1er ()
En double
Titres 59
Finales perdues 29
Meilleur classement 1er ()[1]
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/8 1/4 V(1) V(1)
Double V(1) F(2) F(4) V(4)
Mixte - - - F(1)
Meilleurs résultats aux Masters
Simple V (1)
Double V (1)
Titres par équipe nationale
Coupe Davis 7 (1968-69-70-71-72, 1978-79)

Stanley (Stan) Roger Smith, né le à Pasadena, est un ancien joueur de tennis professionnel américain, devenu entraîneur.

Il fut l'un des cinq meilleurs joueurs du monde dans la première moitié des années 1970. Numéro 1 mondial de 1972 à mi-1973, vainqueur de deux tournois du Grand Chelem en simple (US Open 1971 et Wimbledon 1972) et du premier Masters joué en 1970 à Tokyo, il fut aussi un grand joueur de coupe Davis, contribuant à sept reprises à la victoire de l'équipe des États-Unis dans l'épreuve, notamment lors de la mythique finale jouée (et gagnée à lui seul) contre la Roumanie à Bucarest en octobre 1972. Cette même année, il remporte Wimbledon après avoir battu Ilie Năstase au terme d'une des plus belles finales de l'histoire du tournoi sur le score de 4-6, 6-3, 6-3, 4-6, 7-5. Il ne défend pas son titre en 1973 en raison du fameux boycott des joueurs de l'ATP cette année-là et s'incline en demi-finale à l'US open contre Jan Kodeš (qu'il avait pourtant battu en finale du même US open deux ans plus tôt) après avoir mené deux sets à un puis 5-4 en sa faveur et service à suivre au cinquième set. Il termine la saison 1973 à la 5ème mondiale.

Encore 6e joueur mondial au terme de la saison 1974, qui le vit échouer d'un souffle en demi-finale de Wimbledon contre Ken Rosewall, battu en cinq sets par le vétéran australien après avoir mené deux sets à zéro et balle de match en sa faveur au troisième, il cesse définitivement de jouer les premiers rôles dès 1975, sévèrement handicapé par un tennis-elbow. À son meilleur niveau (de 1970 à 1974), Stan Smith était un des maîtres du service-volée (son service fut un des plus puissants de sa génération) et un excellent relanceur, son sang-froid et son fair-play lui ayant valu le surnom de « Gentleman Stan »[2]. Il fut également un grand joueur de double, remportant une fois l'Open d'Australie et quatre fois l'US Open associé à son ami Bob Lutz.

Stan Smith en 2009.

Biographie

Smith a joué au tennis universitaire à l'université de Californie du Sud, où il fut trois fois All-American (meilleur joueur américain) et a remporté le championnat en simple NCAA en 1968 et en double en 1967 et 1968.

Après sa carrière de joueur, Smith est devenu entraîneur de l'United States Tennis Association.

Dans son autobiographie de 1979, Jack Kramer classe Smith parmi les 21 meilleurs joueurs de tous les temps. En 2005, les journalistes américains de Tennis Magazine ont élu Stan Smith au 35e rang des « quarante plus grands champions de tennis de ces quarante dernières années » (hommes et femmes confondus), derrière Lleyton Hewitt (34e) et devant Jennifer Capriati (36e). Stan Smith fut un modèle de fair-play (il reçut le trophée du fair-play de l'UNESCO en 1972).

Il a donné son nom à la chaussure Stan Smith pour Adidas, des chaussures qui sont encore populaires aujourd'hui[3]. Les chaussures Adidas sont lancées officiellement en 1978[4].

Stan Smith est membre du International Tennis Hall of Fame depuis 1987[5],[6].

Vie privée

Il s'est marié le avec une joueuse de tennis universitaire, Marjory Gengler, nommée athlète de l'année à Princeton en 1973[7].

Aujourd'hui, Stan Smith vit sur l'île de Hilton Head (Caroline du Sud), avec son épouse et ses quatre enfants, tous ayant continué le tennis universitaire.

Palmarès (partiel)

En simple messieurs

En double messieurs

En double mixte

Parcours dans les tournois du Grand Chelem

En simple

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open Open d'Australie
1964 2e tour (1/32) H. Fitzgibbon n.o.
1965 2e tour (1/32) R. Osuna 2e tour (1/32) N. Pietrangeli n.o.
1966 1/8 de finale R. Emerson 1er tour (1/64) V. Seixas n.o.
1967 3e tour (1/16) J. Newcombe 3e tour (1/16) R. Holmberg n.o.
1968 2e tour (1/32) R. Laver 2e tour (1/32) T. Roche n.o.
1969 1/8 de finale R. Laver 1/8 de finale R. Laver 2e tour (1/32) I. Năstase n.o.
1970 1/8 de finale D. Crealy 1er tour (1/64) J.-P. Meyer 1/8 de finale R. Emerson 1/4 de finale K. Rosewall n.o.
1971 1/4 de finale I. Năstase Finale J. Newcombe Victoire J. Kodeš n.o.
1972 1/4 de finale A. Gimeno Victoire I. Năstase 1/4 de finale A. Ashe n.o.
1973 1/8 de finale T. Okker 1/2 finale J. Kodeš n.o.
1974 1er tour (1/64) J. Kamiwazumi 1/2 finale K. Rosewall 1/4 de finale R. Tanner n.o.
1975 1/8 de finale B. Borg 1er tour (1/64) B. Bertram 1er tour (1/64) O. Parun n.o.
1976 1/8 de finale D. Crealy 1/8 de finale J. Connors 1/8 de finale M. Orantes n.o.
1977 1/8 de finale G. Vilas 1/8 de finale J. Connors 2e tour (1/32) M. Fishbach 1/8 de finale J. Newcombe
1978 n.o. 3e tour (1/16) S. Birner 1er tour (1/64) G. Vilas 3e tour (1/16) G. Vilas
1979 n.o. 3e tour (1/16) H. Solomon 3e tour (1/16) J. L. Clerc 3e tour (1/16) V. Gerulaitis
1980 n.o. 3e tour (1/16) B. Gottfried 1er tour (1/64) M. Purcell
1981 n.o. 1/8 de finale J. McEnroe 2e tour (1/32) R. Krishnan
1982 n.o. 2e tour (1/32) H. Pfister 2e tour (1/32) H. Simonsson
1983 n.o. 1er tour (1/64) T. Waltke 1er tour (1/64) J. Sadri

N.B. : à droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

En double

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open Open d'Australie
1968 1er tour (1/32)
R. Lutz
Newcombe
T. Roche
Victoire
R. Lutz
A. Ashe
A. Gimeno
n.o.
1969 1/8 de finale
A. Olmedo
B. Bowrey
R. Ruffels
1/4 de finale
R. Lutz
B. Hewitt
F. McMillan
1/8 de finale
R. Lutz
B. Buchholz
R. Moore
n.o.
1970 Victoire
R. Lutz
J. Alexander
P. Dent
1/8 de finale
R. Lutz
M. Cox
G. Stilwell
1/8 de finale
R. Lutz
B. Bowrey
O. Davidson
n.o.
1971 Finale
T. Gorman
A. Ashe
M. Riessen
1/8 de finale
Van Dillen
A. Ashe
D. Ralston
Finale
Van Dillen
Newcombe
R. Taylor
n.o.
1972 Finale
Van Dillen
B. Hewitt
F. McMillan
1/2 finale
Van Dillen
O. Davidson
Newcombe
n.o.
1973 1/8 de finale
Van Dillen
P. Cornejo
J. Fillol
n.o.
1974 Finale
R. Lutz
D. Crealy
O. Parun
Finale
R. Lutz
Newcombe
T. Roche
Victoire
R. Lutz
P. Cornejo
J. Fillol
n.o.
1975 1/8 de finale
R. Lutz
J. Fassbender
H.-J. Pohmann
1er tour (1/32)
R. Lutz
J. Austin
C. Owens
n.o.
1976 1/2 finale
C. Pasarell
Newcombe
T. Roche
1/2 finale
R. Lutz
R. Case
G. Masters
1/8 de finale
R. Lutz
R. Ruffels
A. Stone
n.o.
1977 1/8 de finale
R. Meyers
C. Pasarell
E. Van Dillen
1/2 finale
R. Lutz
W. Fibak
J. Kodeš
1/8 de finale
R. Lutz
J. Alexander
P. Dent
1/4 de finale
R. Lutz
Carmichael
B. Teacher
1/2 finale
C. Letcher
R. Ruffels
A. Stone
1978 n.o. 2e tour (1/16)
D. Ralston
B. Gottfried
R. Ramírez
2e tour (1/16)
R. Lutz
P. Fleming
J. McEnroe
Victoire
R. Lutz
M. Riessen
S. Stewart
1979 n.o. 1/4 de finale
P. Dupré
G. Mayer
S. Mayer
2e tour (1/16)
R. Lutz
P. Kronk
C. Letcher
Finale
R. Lutz
P. Fleming
J. McEnroe
1980 n.o. Finale
R. Lutz
P. McNamara
P. McNamee
Victoire
R. Lutz
P. Fleming
J. McEnroe
1981 n.o. Finale
R. Lutz
P. Fleming
J. McEnroe
1er tour (1/32)
W. Fibak
P. Fishbach
M. Hardy
1982 n.o. 2e tour (1/16)
R. Lutz
D. Mustard
W. Pascoe
1er tour (1/32)
R. Lutz
T. Viljoen
D. Visser
1983 n.o. 1er tour (1/32)
M. Davis
J. Nyström
M. Wilander
1984 n.o. 1er tour (1/32)
R. Lutz
S. Davis
B. Testerman

N.B. : le nom du ou de la partenaire se trouve sous le résultat ; le nom des ultimes adversaires se trouve à droite.

Participation aux Masters

En simple

En double

Année Ville Surface Partenaire Résultats Résultat final
1970 Tokyo Moquette indoor Arthur Ashe Vainqueur
1977 New York Moquette indoor Robert Lutz 1v, 1d Finaliste
1978 New York Moquette indoor Robert Lutz 0v, 1d Demi-finaliste
1980 New York Moquette indoor Robert Lutz 0v, 1d Demi-finaliste

Notes et références

  1. ATP World Tour Media Guide, atpworldtour.com.
  2. « Le boycott de Wimbledon », sur Histoire du tennis, La légende du grand chelem.
  3. « Les deux vies de la Stan Smith - toute l'information sur le tennis en France », sur www.tennisaddict.fr (consulté le ).
  4. Vincent Schmitz, « Les jeunes pensent que je suis une chaussure », 7s7,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  5. « International Tennis Hall of Fame », sur International Tennis Hall of Fame (consulté le )
  6. (en) Caron Chandler Loveless, The Words that Inspired the Dreams, Simon and Schuster, (ISBN 978-1-4516-0478-8, lire en ligne)
  7. Stan Smith Weds Miss Gengler, sur NY Times, 24 novembre 1974
  8. Le championnat se termine par une égalité (match/set/jeux) entre les 2 premiers, c'est donc leur confrontation qui a décidé du vainqueur : Stan Smith bat Rod Laver 4-6, 6-3, 6-4.
  9. Ilie Năstase gagne le championnat par 6 à 0, il bat Stan Smith 5-7, 7-6, 6-3, deuxième avec 4 victoires pour 2 défaites.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes