Sonsai

Sonsai
A portrait of Kimura Kenkado by Tani Buncho.jpg
Portrait de Sonsai par Tani Bunchō.
Naissance
Décès
(à 65 ans)
Senba ()
Nom dans la langue maternelle
木村蒹葭堂
Nationalité
Activité
Maîtres
Ōoka Shunboku, Kakutei (), Ike no Taiga, Katayama Hokkai (), Ki-en, Ono Ranzan

Sonsai, ou Kimura Kenkadō, de son vrai nom: Kimura Kōkyō, surnom: Seishuku, noms de pinceau: Sonsai et Kenkadō est un peintre japonais du XVIIIe siècle. Né en 1736 à Osaka, il décède en 1802.

Biographie

Sonsai est un peintre de paysages; il appartient à l'école Nanga (peinture de lettré). Ses œuvres sont très appréciées par la suite par Chikuden[1].

La peinture de genre (XVIe – XVIIIe siècles)

Rejeté : tel se voit, en cette époque difficile, Sonsai qui explore avec une heureuse nonchalance les sentiers écartés. Propriétaire d'une brasserie, il est dépouillé de tous ses biens et condamné à l'exil pour avoir distillé plus d'alcool que ne lui permet la loi. Qu'à cela ne tienne, il s'adonne à la peinture. Formé dans sa jeunesse par Taiga lui-même, il fréquente et apprécie le déconcertant Gyokudō. Tani Bunchō laisse de lui un portrait étonnant (au Musée d'Osaka) : un crâne minuscule surmontant un faciès respirant l'intelligence ; un nez immense, un menton en galoche, une vaste bouche rigolarde ; des traits grossiers, mais des yeux délicieux, rivalisant d'indulgence et d'ironie[2].

Bibliographie

  • Dictionnaire Bénézit, Dictionnaire des peintres,sculpteurs, dessinateurs et graveurs, vol. 13, éditions Gründ, , 13440 p. (ISBN 2-7000-3016-8), p. 30-31.
  • Maurice Coyaud, L'Empire du regard – Mille ans de peinture japonaise, Paris, éditions Phébus, Paris, , 256 p. (ISBN 2-85940-039-7), p. 46, 48, 236

Notes et références