Sabine Pigalle

Sabine Pigalle
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Sabine Pigalle, née le à Rouen, est une artiste contemporaine et photographe plasticienne française. Elle vit et travaille à Paris.

Biographie

Études supérieures à Paris (Lettres Modernes-Sorbonne).

Sabine Pigalle est une artiste plasticienne dont le médium privilégié est le collage digital.

Elle hybride des peintures de maitres anciens avec des photographies contemporaines.

Son travail s'apparente aux mouvements de la Post Photographie et de L'Art Numérique.

Avant de s'adonner à ses recherches personnelles, elle a notamment travaillé au côtés de photographes tels que Peter Lindbergh, Helmut Newton [1]

Ouvrages

  • Toxi-Food, Éditions Intervalles, 2007.
  • Festins libertins, Éditions Intervalles, 2009.
  • Protectors, Éditions Intervalles, 2010.
  • Night Watch, Éditions La Pionnière, 2017 [1],[2]
  • Sabine Pigalle, Editions Liénart, 2020 [3]
  • Coronabécédaire, Éditions Intervalles, 2021.

Expositions

  • 2007 : « Paris Tokyo », Céline Omotesando, Tokyo, Japon
  • 2008 : « Homo Phobiens» & « Ecce Homo », Galerie Hélène Bailly, Paris, France
  • 2009 : « Contemporaneo Dialogo », Louise Alexander Gallery, Porto Cervo, Italie
  • 2010 : « Protectors », Galerie Hélène Bailly, Paris, France [4]
  • 2011 : « No Man's Land », Ambassade de France, Tokyo, Japon
  • 2012 : « Protectors », Galerie Brandt, Amsterdam, Pays Bas [5]
  • 2013 : « Timequakes », Galerie Héritage, Moscou, Russie
  • 2014 : « Timequakes », Nexus Hall Chanel Ginza,Tokyo Japon [6],[7]
  • 2015 : « In Memoriam », WildProjectGallery, Luxembourg [8]
  • 2015 : « Dédicaces et déclarations », Musée Cognac Jay, Paris
  • 2016 : « Last Supper », Unix Gallery, Houston, USA.
  • 2017 : « 4+4, In Memoriam - Éric Poitevin, Sabine Pigalle, Christiane Feser, Thomas Canto », Galerie RX, Paris [9],[10],[11]
  • 2017 : « Ego2 », Palazzo Bragadin, Venise, Italie
  • 2017 : " La vie de Château " Chateau du Rivau, Leméré [12]
  • 2018 : « Generic Code », Galerie RX, Paris [13]
  • 2018 : « Sa Muse », Musée Regards de Provence, Marseille [14]
  • 2018 : « Elective Affinities », Sammlung Friederichhoff, Vienne, Autriche [15]
  • 2019 : « Rinascenza », Château de Chateaudun, Centre des monuments nationaux [16]
  • 2019 : « L'Art Mange l'Art » Musée Regards de Provence, Marseille
  • 2020 : « My Corona Diary » Château de Carrouges, Centre des monuments nationaux [17],[18],[19],[20][2]
  • 2020 : Centre d'Art de la Matmut, Saint Pierre de Varengeville [21][3][4]
  • 2020 : "New Economy ", " Alpha and Omerta", Galerie Odile Ouizeman, Paris, France [5]https://notizie.tiscali.it/lovedifferences/articoli/pigalle/
  • 2021 : "The World After" NK Gallery Anvers Belgique
  • 2021 : "New Economy" Beletage Art Space Zurich, Suisse

Notes et références

  1. Valérie Duponchelle, « Dix beaux livres photo pour embellir Noël », sur LeFigaro.fr,
  2. « Sabine Pigalle : New Series, Night Watch », sur L'Œil de la Photographie Magazine, (consulté le 16 octobre 2020)
  3. « Sabine Pigalle », sur lienarteditions (consulté le 16 octobre 2020)
  4. « Protectors, de Sabine Pigalle », sur LExpress.fr, (consulté le 16 octobre 2020)
  5. « « Protectors » de Sabine Pigalle », sur lepoint.fr,
  6. Evelyne Politanoff, « SABINE PIGALLE: Timequakes, a Reinterpretation of Ancient Paintings », sur huffpost.com,
  7. « Sabine Pigalle », sur L'Œil de la Photographie Magazine, (consulté le 16 octobre 2020)
  8. « Sabine Pigalle inaugure la Wild Project Gallery », sur L'Œil de la Photographie Magazine, (consulté le 16 octobre 2020)
  9. Galerie RX, 4 + 4, présentation de l'exposition, février 2017
  10. « Vous en avez marre de l'obsolescence programmée ? Allez au musée ! », sur L'ADN, (consulté le 16 octobre 2020)
  11. « Le dandysme mesuré de Sabine Pigalle », sur L'Œil de la Photographie Magazine, (consulté le 16 octobre 2020)
  12. « Sabine Pigalle, artiste au chateau - Château du Rivau », sur www.chateaudurivau.com (consulté le 16 octobre 2020)
  13. « Quand les artistes contemporains taquinent les maîtres anciens », sur Beaux Arts (consulté le 16 octobre 2020)
  14. « Marseille : le musée Regards de Provence célèbre les femmes et l'inspiration », sur LaProvence.com, (consulté le 16 octobre 2020)
  15. « Wahlverwandtschaften / Elective Affinities | SCHLEBRUGGE.EDITOR », sur www.schlebruegge.com (consulté le 16 octobre 2020)
  16. Inès Boittiaux, « Renaissance remix », sur beauxarts.com,
  17. par Palace Scope, « Les collages surréalistes de Sabine Pigalle - PalaceScope - Magazine Lifestyle, mode, art et création à Paris », sur PalaceScope, (consulté le 16 octobre 2020)
  18. (en-US) « Art and the Mask: interview Sabine Pigalle, My Corona Diary | collectible DRY magazine » (consulté le 16 octobre 2020)
  19. (es) « El humor como catarsis contra el coronavirus », sur Arquitectura y Diseño, (consulté le 16 octobre 2020)
  20. « 8 comptes Instagram qui croquent notre quotidien confiné avec talent », sur Beaux Arts (consulté le 16 octobre 2020)
  21. « Insolite. Inspirée par le Covid, l’artiste rouennaise Sabine Pigalle masque Vermeer et détourne Vinci », sur www.paris-normandie.fr (consulté le 16 octobre 2020)

Liens externes