Racing de Santander

Racing de Santander
Racing de Santander
Logo du Racing de Santander
Généralités
Nom complet Real Racing Club de Santander, S.A.D.
Surnoms Racing, Racinguistas, Verdiblancos, Montañeses
Noms précédents

Santander Racing Club (1913-15)
Real Santander Racing Club (1915-31)
Racing Club de Santander (1931-39)

Real Santander Sociedad Deportiva (1939-73)
Fondation
Couleurs Blanc et vert
Stade El Sardinero
(22 222 places)
Siège C/ Real Racing Club, S/N
39005 Santander
Championnat actuel LaLiga 2
Président Alfredo Pérez
Entraîneur Guillermo Fernández Romo
Site web realracingclub.es
Palmarès principal
National[1] Championnat de D2 (2)
Championnat de D3 (3)

Maillots

Kit left arm ussassuolo2122A.png
Kit body racsant2122h.png
Kit right arm ussassuolo2122A.png
Kit shorts.png
Kit socks.png
Domicile
Kit left arm ussassuolo2122h.png
Kit body racsant2122a.png
Kit right arm ussassuolo2122h.png
Kit shorts.png
Kit socks.png
Extérieur
Kit left arm racsant2122t.png
Kit body racsant2122t.png
Kit right arm racsant2122t.png
Kit shorts.png
Kit socks.png
Neutre

Actualités

Le Real Racing Club de Santander, plus communément Racing de Santander ou Racing, est un club de football espagnol fondé en 1913 et basé à Santander, en Cantabrie.

Histoire

Emplacement de Santander, en Espagne.

Il est fondé le sous le nom de Santander Racing Club, et joue au départ ses matchs à domicile dans les Terrains de sport d'El Sardinero. En 1915, il intègre d'anciens joueurs du club rival qui disparaît, le Real Santander Foot-ball Club  et prend le nom de Real Santander Racing Club.

En 1988, son stade mythique du vieux Sardinero est détruit pour faire place au Nouveau Sardinero.

Après avoir terminé la saison 2007-2008 en sixième position, le Racing dispute, pour la première fois de son histoire, la Coupe UEFA, en 2008-2009.

Le , Santander est racheté par Ahsan Ali Syed, un riche homme d'affaires indien, pour 40 millions d'euros. "Je veux bâtir une équipe européenne, comme Malaga ou City." Il prévoit d'investir près de 100 millions d'euros dans le club d'ici 2015.

En , dû à une mauvaise gestion financière et sportive, le club descend en Segunda División. La mauvaise gestion du club continue, ce qui influe encore sur l'aspect sportif de l'équipe. Le Racing Santander finit 20e à l'issue de la saison et subit une seconde relégation consécutive.

En , le club descend donc en Segunda División B pour la seconde fois en 100 ans d'existence. Alors que le Racing Santander est champion d'automne de leur groupe en Segunda B, les joueurs menés par Paco Fernández, qui sont impayés depuis septembre parviennent à se hisser jusqu'en quarts de finale de la Copa del Rey en éliminant d'abord le Séville FC (D1), et l'UD Almería (D1). En quarts de finale, après avoir concédé la défaite 1-3 au match aller face à la Real Sociedad, les joueurs décident de faire grève dès le coup d'envoi du match, manifestant leur mécontentement en restant dans le rond central. N'étant plus payés depuis 7 mois, ceux-ci refusent désormais de jouer avec le total soutien de ses supporters, et demandant la démission du conseil d'administration et du président Angel Lavin[2]. Le jour suivant, le conseil d'administration du Racing nomme Tuto Sañudo à la présidence. Le , le Racing remporte le play-off de promotion de Segunda B contre l'UE Llagostera (1-0) et accède ainsi en Liga Adelante pour la saison 2014-2015. Le club redescend en Segunda División B en 2015.

En , le club entraîné par Iván Ania obtient la promotion en deuxième division après quatre saisons en Segunda División B. Le club redescent en Segunda B dès la saison suivante.

En , le club remonte en deuxième division et remporte le titre, le , contre le FC Andorra, l'autre vainqueur de groupe, sur le score de 3 buts à 0[3].

Palmarès

Statistiques

Saisons

Matchs en Liga

  • Matchs joués : 1 426
  • Matchs gagnés : 453
  • Matchs nuls : 335
  • Matchs perdus : 638
  • Buts pour : 1 842
  • Buts contre : 2 365
  • Différence de buts : -523

(Actualisé après la fin de la saison 2011/2012)

Records de buts

- Encaissés à domicile : Racing 2-6 Real Oviedo (Saison 1935-1936)
- Encaissés à l'extérieur : Atlético de Madrid 9-1 Racing (Saison 1950-1951)
- Marqués à l'extérieur : Real Sociedad 4-7 Racing (Saison 1930-1931)
- Marqués à domicile : Racing 9-0 Deportivo Alavés (Saison 1932-1933)

Joueurs et personnalités du club

Entraîneurs

L'entraîneur du Racing, Marcelino, qui a mené le club à la 6e place de la Liga lors de la saison 2007-2008

Joueurs emblématiques

Effectif actuel

[4]

No. Nat. Position Nom du joueur
1 Drapeau de l'Espagne G Lucas Díaz
2 Drapeau de l'Espagne D Álvaro Mantilla
3 Drapeau de l'Espagne D Eneko Satrústegui
4 Drapeau de l'Espagne D Pol Moreno
5 Drapeau de l'Espagne D Pablo Bobadilla
6 Drapeau de l'Espagne D Íñigo Sainz-Maza (capitaine)
7 Drapeau de l'Espagne M Álvaro Bustos
8 Drapeau de l'Espagne M Fausto Tienza
9 Drapeau du Nigeria A Cedric Omoigui
10 Drapeau de l'Espagne M Pablo Torre
11 Drapeau de l'Espagne M Marco Camus
12 Drapeau du Cameroun M Patrick Soko
No. Nat. Position Nom du joueur
13 Drapeau de l'Espagne G Miquel Parera
14 Drapeau de l'Espagne M Borja Domínguez
16 Drapeau de l'Espagne D Javi Vázquez (on loan from Ibiza)
17 Drapeau de l'Espagne D Unai Medina
18 Drapeau de l'Espagne D Isma López
20 Drapeau de l'Espagne M Sergio Marcos
21 Drapeau de l'Écosse A Jack Harper (en prêt de Getafe)
22 Drapeau de l'Espagne M Arturo Molina
23 Drapeau de l'Espagne A Manu Justo (en prêt d’Elche)
Drapeau de l'Espagne M Iñigo Vicente
Drapeau de l'Espagne D Germán Sánchez

Notes et références

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. « Les joueurs du Racing Santander en grève », La Dernière Heure/Les Sports,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  3. (es) « El Racing es el campeón », As,
  4. (es) « Plantilla » [« Squad »], Racing de Santander (consulté le )

Liens externes