OpenUDC

OpenUDC
Description de l'image OpenUDC_logo.png.
Crédit image:
OpenUDC founders team
licence CC BY-SA 3.0 🛈

Informations
Dernière version 0.3
Environnement GNU/Linux et OS X
Type Monnaie électronique, Monnaie libre
Licence Licence libre
(AGPL et LGPL)
Site web openudc.org

Open Universal Dividend Currencies (OpenUDC) est un ensemble de protocoles permettant l'installation et l'utilisation par une communauté d'un système monétaire à Dividende Universel, ce qui le différencie de la monnaie électronique Bitcoin ou des systèmes monétaires à réserves fractionnaires.

Origine

OpenUDC est un projet[1] fondé sur une référence théorique, la Théorie Relative de la Monnaie[2] (TRM), qui définit une monnaie libre[3] basée sur le flux temporel des individus présents et futurs. Mais si la TRM décrit les principes et les fondements d'un tel système monétaire, elle n'est pas un descriptif de ses implémentations concrètes possibles, et les choix techniques d'OpenUDC sont indépendants de la TRM.

Techniquement OpenUDC se veut décentralisé, la masse monétaire est géré par un réseau de nœuds reconnus et non-hiérarchisé. Pour cela et pour s'assurer de l'existence unique de chaque individu, OpenUDC utilise le standard OpenPGP[4].

Base d'émission individuelle

Pour Bitcoin, la création monétaire se base sur le calcul machine. Ce n'est pas le cas d'OpenUDC : le processus se fait sur la base des individus. Plus précisément : là où bitcoin demande une preuve de travail (défi à calculer), OpenUDC utilise la toile de confiance OpenPGP.

Principe général

Une communauté voulant développer sa propre monnaie OpenUDC décide des règles de gestion et d'expansion de sa toile de confiance OpenPGP propre (règles de validité d'un certificat membre, règle de validité d'un nouveau certificat, règle d'obsolescence), ainsi que de la règle de son Dividende Universel. OpenUDC choisit par défaut pour son développement une règle de Dividende Universel[5] conforme à la symétrie[6] de la TRM.

Les membres actifs de la communauté monétaire OpenUDC, sont tous émetteurs d'un même Dividende Universel à une fréquence déterminée (tous les mois, tous les ans...), dont les unités monétaires sont rattachées à leur clé OpenPGP.

Position dans la controverse sur les crypto-monnaies

Les différences fondamentales entre OpenUDC et Bitcoin ainsi que leurs implications, ont été présentées en détail début 2014 par Jean-Michel Cornu lors d'une audition de la Commission des Finances du Sénat[7] consacrée aux Crypto-monnaies. Outre Michel Bauwens cité plus haut, d'autres experts internationaux ont aussi fait ce type d'analyse, par exemple Vasilis Kostakis[8], et Chris Giotitsas[9]. De fait, dans la polémique qui règne autour de Bitcoin, la presse commence à comprendre qu'il existe des alternatives[10]. Ainsi le journaliste Gérard Horny note :

« Le monde des monnaies virtuelles et en pleine ébullition. Le bitcoin est la plus connue, mais il en existe des dizaines d'autres. En France, beaucoup de travaux sont effectués sur d'autres protocoles dits OpenUDC (Universal Dividend Currencies). Interdire purement et simplement les monnaies libres serait une absurdité. »

— Gérard Horny, Slate Economie (janvier 2014)[11]

Annexes

Voir aussi

Liens externes

Notes et références

  1. [1] article du blog de la P2P Foundation par Michel Bauwens : "The Most Important P2P-related Projects and Trends of 2013" : Watch out for projects like (...) OpenUDC for experimental systems that integrate the Basic Income in their provision
  2. [2] sources de la Théorie Relative de la Monnaie
  3. [3] Conférence en 2011 aux Rencontres mondiales du logiciel libre : "Définition d'une monnaie Libre : Open-UDC"
  4. [4] linuxfr Journal : Thttpgpd, ou comment OpenUDC a ressuscité le bon vieux thttpd (le projet OpenUDC apporte l'authentification OpenPGP au serveur web thttpd)
  5. [5] OpenUDC sur le blog de Thierry Crouzet
  6. [6] magasine OuiShare : Game over, Bitcoin. Where is the next human-based digital currency?
  7. Compte rendu de la Commission des Finances du Sénat : Enjeux liés au développement des monnaies virtuelles de type bitcoin (lire l'allocution de Jean-Michel Cornu, Directeur Scientifique de la Fondation Internet Nouvelle Génération)
  8. Vasilis Kostakis, Michel Bauwens : "Network Society and Future Scenarios for a Collaborative Economy", Palgrave Pivot Ed. 2014. P. 37
  9. Vasilis Kostakis, Chris Giotitsas: "The (A)Political Economy of Bitcoin" in Triple C, Journal for a Global Sustainable Society, Vol. 12, No 2 (2014). P.438
  10. Andreas Menn (journaliste) : "Cyber-Geld: Warum Internetwährungen Staaten nervös machen", in Witchat Woche magazin, p.2
  11. Gérard Horny : "Les Etats s'intéressent enfin à la «chose» bitcoin", in Slate Economie, 28 janvier 2014

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail de la cryptologie
  • Portail des logiciels libres
  • Portail de la finance