Odetta

Odetta
Image dans Infobox.
Odetta en 1961
Biographie
Naissance
Décès
(à 77 ans)
New York
Sépulture
Harlem Meer (en)
Nationalité
Formation
Activités
Chanteuse, actrice, guitariste, auteure-compositrice, artiste d'enregistrement
Période d'activité
Autres informations
Instruments
Labels
Fantasy Records, RCA Records, Tradition (en), Fast Folk (en)
Genres artistiques
Distinctions
National Medal of Arts
Prix pour la paix de la Ligue des résistants à la guerre (en)
Légende vivante de la Bibliothèque du Congrès ()
Discographie
Discographie de Odetta (en)

Odetta (née Odetta Holmes, le à Birmingham en Alabama et décédée le à New York) est une chanteuse, actrice, guitariste, compositrice et militante des droits de l'homme américaine, souvent surnommée « la voix du Mouvement pour les droits civiques ».

Son répertoire musical se compose principalement de musique folk américaine, de blues, de jazz, et de spirituals. Elle est une des références de la musique folk des années 1950 et 1960, et a influencé beaucoup d'artistes, comme Bob Dylan, Joan Baez et Janis Joplin.

Biographie

Enfance et adolescence

Odetta[1],[2] est née à Birmingham (Alabama)[3], elle a grandi et a étudié la musique à Los Angeles, au Los Angeles City College[4]. C'est à partir de 13 ans qu'elle y débute une formation classique de chant.[5] Elle se produit pour la première fois en 1944, et pendant quatre ans avec le Hollywood Turnabout Puppet Theatre[6], aux côtés d'Elsa Lanchester.

Carrière

Odetta (Burg Waldeck-Festival 1968, Germany)

À partir de 1950, elle se concentre sur la chanson folk et fait l'apprentissage de la guitare.[5] Elle s'est peu à peu fait connaître en jouant aux quatre coins des États-Unis : au Blue Angel Nightclub (New York), au Hungry I (San Francisco) et au Tin Angel (San Francisco), où elle a enregistré en 1954, avec Larry Mohr, Odetta and Larry, chez Fantasy Records. Elle a ensuite poursuivi une carrière en solo, avec Odetta Sings Ballads and Blues (1956) et At the Gate of Horn (1957). Odetta Sings Folk Songs a été un des albums folk les plus vendus de l'année 1963.

Bob Dylan dira plus tard que l'écoute du vinyle d'Odetta Holmes l'a dirigé vers la musique folk[5].

Notes et références

  1. Encyclopædia Universalis, « ODETTA », sur Encyclopædia Universalis (consulté le 21 juin 2019)
  2. (en-US) « Odetta Holmes, Singing for the Voiceless | Jewish Women's Archive », sur jwa.org (consulté le 21 juin 2019)
  3. (en) « Odetta | Biography, Songs, & Facts », sur Encyclopedia Britannica (consulté le 21 juin 2019)
  4. (en-US) « Odetta (1930-2008) • BlackPast », sur BlackPast, (consulté le 21 juin 2019)
  5. a b et c (en) « Encyclopaedia Britannica : Odetta », sur Explore Rero (consulté le 10 octobre 2020)
  6. (en-US) « Odetta | Biography & History », sur AllMusic (consulté le 21 juin 2019)

Articles connexes

  • Oh, Freedom, chant de liberté d'un esclave noir américain qu'elle interprète sur son album Odetta Sings Ballads and Blues.

Liens externes

  • Notices d'autorité :
    • Fichier d’autorité international virtuel
    • International Standard Name Identifier
    • Bibliothèque nationale de France (données)
    • Système universitaire de documentation
    • Bibliothèque du Congrès
    • Gemeinsame Normdatei
    • Bibliothèque nationale d’Espagne
    • Bibliothèque royale des Pays-Bas
    • Bibliothèque nationale de Pologne
    • Réseau des bibliothèques de Suisse occidentale
    • Bibliothèque nationale d’Australie
    • Base de bibliothèque norvégienne
    • Bibliothèque nationale tchèque
    • WorldCat Id
    • WorldCat
  • Ressources relatives à la musique :
  • Ressource relative au spectacle :
    • Les Archives du spectacle
  • Ressource relative à l'audiovisuel :
  • Notices dans des dictionnaires ou encyclopédies généralistes :
    • BlackPast
    • Dictionnaire universel des créatrices
    • Encyclopædia Britannica
    • Encyclopædia Universalis
    • Swedish Nationalencyklopedin