Napoleon: Total War

Napoleon
Total War
Napoleon Total War Logo.png
Marque déposée 🛈

Développeur
Éditeur
Réalisateur
Ian Roxburgh
Compositeur
Richard Beddow

Début du projet
Date de sortie
Genre
Mode de jeu
Plateforme

Langue
Moteur
Warscape
Version
1.3 ()[3]

Évaluation
PEGI : 16 ?
Site web

Total War

Napoleon: Total War (souvent abrégé NTW, plus rarement N:TW) est un jeu vidéo développé par Creative Assembly et édité par Sega. Il s’agit d’un STR pour Microsoft Windows. Il constitue le sixième épisode de la série Total War. Le jeu a été dévoilé par Sega à l'occasion de la gamescom 2009. Une version Mac OS X du jeu a été annoncée par Feral Interactive le [4], sortie le [5].

Système de jeu

Napoleon: Total War se déroule pendant les guerres napoléoniennes vers la fin du XVIIIe siècle jusqu'au début du XIXe siècle. Il comporte quatre campagnes, une en Italie se déroulant de 1796 jusqu'en 1797 dont le but est de repousser les Autrichiens jusqu'à Vienne. La deuxième campagne concerne quant à elle en Égypte de 1798 jusqu'en 1801 et place le joueur aux commandes de troupes coupées de la France par la marine britannique. La troisième campagne ramène le jeu en Europe entre 1805 et 1812 et la campagne de Waterloo avec une France puissante, mais confrontée à une ribambelle d'ennemis revanchards. Dans cette dernière campagne le joueur peut incarner la France ainsi que les nations de la Coalition. De plus, une campagne supplémentaire téléchargeable intitulée The Peninsular Campaign fut mise à la disposition des joueurs, dans laquelle le joueur peut incarner la Grande-Bretagne, l'Espagne ou la France et combattre durant la guerre d'indépendance espagnole.

Lors de ces campagnes, un tour est égal à 2 semaines dans le temps. Les développeurs utilisent le même moteur de jeu qu'Empire: Total War mais légèrement amélioré avec de meilleurs effets visuels tels que les éclats d'obus ou les jets de fumée. Des améliorations non négligeables ont été apportées qui n'étaient pas présentes dans Empire: Total War. En effet, la logistique est extrêmement importante : une armée qui marche sur un terrain hostile (désert ; espaces enneigés) ou qui est loin des points d'approvisionnement subit des pertes et ce même si elle ne se bat pas. Les factions jouables ont des armées beaucoup plus détaillées qui correspondent parfaitement à l'époque. Le jeu comporte en tout 322 unités qui ont 64 visages et des physiques différents pour plus de réalisme sur le champ de bataille et effacer l'« effet de clone » présent dans Empire: Total War.

Les factions jouables en grande campagne sont l'Empire français, l'Empire britannique, la Prusse, l'Empire d'Autriche et l'Empire russe.

Toutes les factions du jeu

Toutes les factions du jeu
Faction Religion Remarques Jouabilité
Prusse protestant
Royaume-Uni protestant
République Batave protestant jouable seulement en mode bataille
Suède protestant jouable seulement en mode bataille
Empire russe orthodoxe
Empire d'Autriche catholique
France catholique
Empire ottoman musulman jouable seulement en mode bataille
Espagne catholique jouable seulement en mode bataille
Danemark protestant jouable seulement en mode bataille
Royaume de Saxe protestant ×
Duché d'Oldenbourg protestant ×
Mecklembourg protestant ×
République de Gênes catholique ×
Royaume de Bavière catholique ×
Royaume de Wurtemberg catholique ×
Royaume de Naples catholique ×
Portugal catholique jouable seulement en mode bataille
Royaume de Sardaigne catholique ×
Hesse catholique ×
Royaume de Westphalie catholique ×
Royaume d'Italie catholique ×
Venise catholique seulement dans la campagne italienne ×
Savoie catholique seulement dans la campagne italienne ×
Mamelouks musulman seulement dans la campagne égyptienne ×
Pays-Bas protestant peut apparaître ou être "libéré" au cours du jeu ×
Écosse protestant peut apparaître ou être "libéré" au cours du jeu ×
Norvège protestant peut apparaître ou être "libéré" au cours du jeu ×
Belgique protestant peut apparaître ou être "libéré" au cours du jeu ×
Kurzeme protestant peut apparaître ou être "libéré" au cours du jeu ×
Principauté de Hanovre protestant peut apparaître ou être "libéré" au cours du jeu ×
Roumanie orthodoxe peut apparaître ou être "libéré" au cours du jeu ×
Grèce orthodoxe peut apparaître ou être "libéré" au cours du jeu ×
Hongrie catholique peut apparaître ou être "libéré" au cours du jeu ×
Irlande catholique peut apparaître ou être "libéré" au cours du jeu ×
Catalogne catholique peut apparaître ou être "libéré" au cours du jeu ×
Royaume d'Italie catholique peut apparaître ou être "libéré" au cours du jeu ×
Bretagne catholique peut apparaître ou être "libéré" au cours du jeu ×
Pologne catholique peut apparaître ou être "libéré" au cours du jeu ×
Khanat de Crimée musulman peut apparaître ou être "libéré" au cours du jeu ×

Champs de bataille

Napoleon: Total War comporte des batailles terrestres et maritimes en temps réel comme les autres Total War tout en apportant quelques nouveautés :

  • Moteur de jeu identique à Empire: Total War mais peaufiné avec de meilleurs effets visuels.
  • 322 unités avec 64 visages et physiques différents.
  • Présence de généraux historiques (Wellington, Blücher, l'Archiduc Charles, Ney…), disposant d'une personnalité et de talents particuliers et pouvant rallier les troupes en déroute.
  • Il est possible de réparer ses navires en plein combat, ce qui n'était pas présent dans Empire: Total War.
  • Nouveaux éléments de gameplay : création de zones d'attrition (zones aux climats extrêmes diminuant les effectifs d'une armée non habituée à ce genre de climats) afin de simuler l'influence du climat sur les armées (référence à la Campagne de Russie et à la Campagne d'Égypte).

Carte de campagne

Le studio a décidé de concevoir trois campagnes distinctes, un peu plus courtes que les précédentes éditions, tout simplement pour refléter les tactiques de guerre éclair employées par Napoléon.

Doublage

C'est l'acteur Stéphane Cornicard qui interprète Napoléon Bonaparte dans la version française, ainsi que dans les versions anglaise, espagnole et allemande.

Accueil

Aperçu des notes reçues
Presse papier
Média Note
Edge (UK) 8 sur 10
GameSpy 2/5 étoiles[6]
Presse numérique
Média Note
1UP.com (US) B
AllGame (US) 3,5 sur 5
Eurogamer (UK) 9 sur 10[7]
Gamekult (FR) 8 sur 10[8]
GameSpot (US) 8,5 sur 10[9]
IGN (US) 8,9 sur 10[10]
Jeuxvideo.com (FR) 17 sur 20[11]
Agrégateurs de notes
Média Note
Metacritic 81 sur 100

Napoleon: Total War a été reçu favorablement par la critique. Le jeu a été noté 17/20 sur le site Jeuxvideo.com, par le testeur Captain Obvious, le , et noté 18/20 en moyenne par les lecteurs dudit site[12], tandis que sur le site Gamekult, le jeu a été évalué 8/10, soit 16/20 par le testeur DrChocapic, et 8.3/10, soit 16.6/20 par les lecteurs de Gamekult[13].

Notes et références

  1. « Napoleon : Total War - Gold Edition : Une campagne d’hiver / Nouvelles de Feral », sur feralinteractive.com (consulté le ).
  2. (en) « Napoleon: Total War release summary », sur GameSpot
  3. « Napoleon: Total War - Patch 1.3 », sur steam.com
  4. (en) Napoleon: Total War - Gold Edition plans to Dominate the Mac, Feral Interative, 28 janvier 2013
  5. (en) Napoleon: Total War - Gold Edition charges onto the Mac!, Feral Interactive, 3 juillet 2013
  6. (en) Tom Chick, « Napoleon : Total War review », sur GameSpy (consulté le )
  7. (fr) Laurent Guerder, « Test de Napoleon : Total War », sur Eurogamer (consulté le )
  8. (fr) Dr.Chocapic, « Test de Napoleon : Total War », sur Gamekult (consulté le )</
  9. (en) Daniel Shannon, « Napoleon : Total War review », sur GameSpot (consulté le )
  10. (en) Steve Butts, « Napoleon : Total War review », sur IGN (consulté le )</
  11. (fr) Captain Obvious, « Test de Napoleon : Total War », sur Jeuxvideo.com (consulté le )
  12. http://www.jeuxvideo.com/avis/0003/00033412-0.htm
  13. « gamekult.com/jeux/napoleon-tot… »(Archive.org • Wikiwix • Archive.isGoogle • Que faire ?).

Liens externes