Musique classique

Genre musical
BluesChanson fran莽aiseDrum and bassEasy listeningElectronic dance musicElectronicaFunkGospelHeavy metalJazzMusique classiqueMusique countryMusique 茅lectroniqueMusique exp茅rimentaleMusique folkMusique instrumentaleMusique latineMusique soulMusiques du mondeNew agePopRapReggaeRnB contemporainRockDubstepListe de genres
Voir aussi
Portail de la musique
Une vingtaine de compositeurs de musique classique, parmi les plus importants couvrant la p茅riode du XVIIIe au XXe聽si猫cle.
(De gauche 脿 droite, de haut en bas聽:
1re聽rang茅e 鈥 Antonio Vivaldi, Jean-S茅bastien Bach, Georg Friedrich Haendel, Wolfgang Amadeus Mozart, Ludwig van Beethoven
2e聽rang茅e 鈥 Gioachino Rossini, Felix Mendelssohn, Fr茅d茅ric Chopin, Richard Wagner, Giuseppe Verdi
3e聽rang茅e 鈥 Johann Strauss II, Johannes Brahms, Georges Bizet, Piotr Ilitch Tcha茂kovski, Anton铆n Dvo艡谩k
4e聽rang茅e 鈥 Edvard Grieg, Edward Elgar, Sergue茂 Rachmaninov, George Gershwin, Aram Khatchatourian.)

La musique classique d茅signe, pour le grand public, l'ensemble de la musique occidentale savante d'origine liturgique et s茅culi猫re, par distinction avec la musique populaire, depuis la musique m茅di茅valenos jours. On sugg猫re que l鈥檈xpansion de l'industrie musicale de la seconde moiti茅 de XXe聽si猫cle est 脿 l鈥檕rigine du changement de terminologie聽: l'adjectif 芦聽classique聽禄 remplace l'adjectif 芦聽savante聽禄 utilis茅 auparavant, afin de rompre avec la perception des pratiques li茅es 脿 ce genre musical[1].

Du point de vue musicologique, l'adjectif classique fait conventionnellement r茅f茅rence au 芦聽classicisme聽禄 de la musique de la p茅riode dite classique, compos茅e entre le milieu du XVIIIe聽si猫cle (suite au style Rococo ou galant) et l'av猫nement de la musique romantique vers les ann茅es 1820/1830[2]. Une autre mani猫re de distinguer ce type de musique occidentale, est d'茅voquer l'importance de la tradition 茅crite, cultiv茅e, qui, en revanche est moins pr茅sente (ou compl猫tement absente) dans l'expression des musiques populaires, notamment de la musique l茅g猫re. Les musiques savantes se transmettent g茅n茅ralement par l'茅crit (la partition), 脿 la diff茅rence des musiques populaires traditionnelles qui se transmettent le plus souvent par l'oral.

Musique classique et musique populaire

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) est peut-锚tre le plus connu des compositeurs de musique classique. Son immense notori茅t茅 entretient la confusion entre les termes 芦聽musique classique聽禄, au sens de musique savante occidentale et 芦聽musique de la p茅riode classique聽禄.

La fronti猫re qui d茅limite la musique classique ou savante de la musique populaire est parfois mince. Tout d'abord, la musique de la Renaissance tire ses sources tant du chant gr茅gorien que de la musique profane des troubadours et trouv猫res m茅di茅vaux. Les musiciens sont d'abord des nobles, puis des 芦聽bourgeois聽禄, 茅clair茅s, cultiv茅s, et pratiquant donc un art de la composition que l'on ne peut qualifier de populaire. Art 脿 ne pas confondre avec les 芦 m茅nestrels聽禄, musiciens ambulants populaires, form茅s dans les nombreuses 茅coles de 芦聽m茅nestrandie聽禄, anc锚tres des acad茅mies et conservatoires actuels. D猫s les d茅buts, la distinction entre 芦聽populaire聽禄 et 芦聽savant聽禄 est complexe. Inversement, la musique de vari茅t茅 du XXe聽si猫cle se base en grande majorit茅 sur le syst猫me tonal, introduit progressivement 脿 partir de la musique baroque 脿 l'aube du XVIIe聽si猫cle, et sur la gamme temp茅r茅e (fin du XVIIIe聽si猫cle). Les connexions entre les deux grandes familles de la musique europ茅enne sont donc nombreuses, ce qui rend d'autant plus flou le terme de musique classique.

L'apport de la musique classique 脿 la musique populaire n'en est pas moins important. Les diff茅rentes musiques populaires sont g茅n茅ralement li茅es de pr猫s ou de loin 脿 un pan du r茅pertoire classique, m锚me si ces influences sont tr猫s rarement revendiqu茅es[3]. De la m锚me fa莽on, la musique dite classique emprunte 茅galement beaucoup aux timbres populaires.

Cette distinction est parfois vue comme sociale (classique vient du latin classicus signifiant 芦聽citoyen de la premi猫re classe鈥壜) - cette cat茅gorie ne d茅crirait pas la musique elle-m锚me, mais ceux qui l鈥櫭ヽoutent. Selon un musicologue, R茅gis Chesneau, cette cat茅gorie ne d茅crirait pas une esth茅tique mais des contingences sociales[4].

Il n'emp锚che qu'脿 c么t茅 de cette interpr茅tation sociologique assez orient茅e, finalement, pour le sens commun, la musique classique d茅signe de nos jours des 艙uvres intemporelles, qui se transmettent 脿 l鈥櫭ヽrit, par des partitions, et qui exigent une 茅coute attentive聽: rares sont [pour le public] les occasions de danser ou chanter durant un concert 芦聽classique聽禄[5]. Plus g茅n茅ralement la m锚me auteure[5] explique qu'on a plaqu茅 sur la musique le mot 芦聽classique聽禄 tel qu'il 茅tait appliqu茅 脿 la litt茅rature depuis fort longtemps (il appara卯t pour la premi猫re fois dans le dictionnaire de l鈥橝cad茅mie fran莽aise, en 1694) et qui d茅signe ainsi et exclusivement 芦聽un auteur ancien fort approuv茅 et qui fait autorit茅 dans la mati猫re qu鈥檌l traite聽禄.

Compositeurs et interpr猫tes

Outre l'emploi conscient de techniques musicales et d'une organisation formelle hautement d茅velopp茅es, c'est probablement l'existence d'un r茅pertoire qui diff茅rencie le plus s没rement la musique classique de la musique populaire, et ce, depuis le d茅but de la Renaissance. La musique d'essence populaire est peu ou pas 茅crite, oralement transmise, ce qui limite la constitution d'un r茅pertoire fix茅 dans un temps long, d'autant plus que l'action d'茅couter de la musique du pass茅 est relativement r茅cente. La tradition musicale savante diff茅rencie l'interpr猫te du compositeur, qui 茅crit ses 艙uvres non seulement pour lui, mais 茅ventuellement aussi (ou exclusivement parfois) pour d'autres musiciens, alors eux-m锚mes vecteurs pour atteindre l'auditeur. La musique populaire serait ainsi ancr茅e dans son 茅poque, mais n'y survivrait que difficilement, tandis que la musique classique est con莽ue pour r茅sister 脿 l'茅preuve du temps 脿 travers des g茅n茅rations d'interpr猫tes et d'analystes (musicologues) par le biais de partitions tr猫s compl猫tement not茅es.

La musique classique disposerait donc de ce que Nicholas Cook a appel茅 un 芦聽capital esth茅tique聽禄[6], c鈥檈st-脿-dire un r茅pertoire, de par la distinction entre interpr猫te et compositeur, tandis que la musique populaire serait 茅crite pour ou par un musicien ou un groupe de musiciens pour lui-m锚me[7],[8].

Beethoven et la naissance du r茅pertoire

Ludwig van Beethoven est l'une des figures les plus marquantes de la musique savante occidentale.

Toujours d'apr猫s Nicholas Cook, la conception de la musique dont notre 茅poque a h茅rit茅 date du XIXe聽si猫cle, et tient principalement au personnage de Ludwig van Beethoven[9]. La notion de r茅pertoire, de 芦聽mus茅e musical聽禄 dont Liszt r茅clamera la fondation en 1835 en tant qu'institution, n'existait absolument pas avant l'猫re romantique. Ainsi, des compositeurs tels que Jean-Philippe Rameau, Jean-S茅bastien Bach ou Joseph Haydn 茅crivaient leurs 艙uvres pour une occasion pr茅cise (la messe du dimanche ou le d卯ner du prince Esterh谩zy par exemple), et tout donne 脿 croire qu'aucun d'entre eux ne s'attendait 脿 voir ses ouvrages passer 脿 la post茅rit茅. L'un des exemples fameux est la Passion selon saint Matthieu, dont l'ex茅cution en 1829 par Felix Mendelssohn 茅tait la premi猫re depuis la cr茅ation de l'艙uvre, cent ans plus t么t. De m锚me, on sait avec assez de certitude qu'une fraction importante de leur 艙uvre nous est inconnue (seules 126 des 200 cantates que Bach 茅crivit 脿 Leipzig nous sont parvenues).

Ces compositeurs r茅utilisaient souvent le mat茅riel d'une 艙uvre pour l'茅criture d'une autre selon le proc茅d茅 du pastiche (Liste de r茅utilisations d'艙uvres de musique classique). Ainsi l'int茅gralit茅 du premier Concerto brandebourgeois de Johann Sebastian Bach se retrouve-t-elle dans les cantates BWV 52 et BWV 207 et la Sinfonia BWV 1071聽; ses 8 concertos pour clavecin sont des arrangements d'艙uvres plus anciennes聽; sa Messe en si mineur est compos茅e pour l'essentiel de pages puis茅es dans diff茅rents ouvrages ant茅rieurs.

Ce que souligne en outre Nicholas Cook, c'est que le terme de musique classique a 茅t茅 cr茅茅 pour d茅signer justement les 艙uvres de ce mus茅e musical imaginaire, mus茅e qui n'existait pas avant le XIXe聽si猫cle[10]. La notion de musique classique aurait donc 茅t茅 form茅e a posteriori de la moiti茅 de la musique qu'elle est cens茅e d茅signer et serait donc plus que sujette 脿 caution. L'av猫nement de ce mus茅e musical fut contemporain de l'ouverture des mus茅es d'arts plastiques ou de sciences naturelles.

Influence

P茅riodes baroque et classique

La musique populaire a eu une grande influence dans l'histoire de la musique sur la musique classique. La musique baroque utilise et r茅invente des danses populaires telles que la chaconne, la gigue, la gavotte, le menuet, 茅l茅ments incorpor茅s 脿 la suite de danses, 茅tablissant des rapports 茅troits avec la musique populaire. En France, les organistes adoptent les m茅lodies traditionnelles des chants de No毛l pour en faire un genre tr猫s appr茅ci茅聽: le No毛l vari茅. C'est aussi la vogue des tambourins, rigaudons, musettes que l'on retrouve tant dans la musique instrumentale que dans la trag茅die lyrique ou les pastorales, par exemple chez Rameau. La musique pour clavecin de Domenico Scarlatti incorpore toute une tradition musicale populaire ib茅rique, et Georg Philipp Telemann, musicien f茅cond et 茅clectique, subit de m锚me le charme des airs de la Pologne r茅cemment r茅unie 脿 la Saxe. M锚me Bach dans ses suites, n'ignore ni la bourr茅e, ni la polonaise. Plus tard au cours du XVIIIe聽si猫cle, des compositeurs classiques comme Joseph Haydn tirent parti de la musique et de th猫mes campagnards.

XIXe聽si猫cle

Lorsque s'茅veille au XIXe聽si猫cle le nationalisme, le panorama musical europ茅en s'en trouve boulevers茅. La musique devient un moyen d'exprimer une identit茅 nationale, opprim茅e ou triomphante. Des compositeurs comme Edvard Grieg ou Anton铆n Dvo艡谩k, qui, utilisant les th猫mes folkloriques des campagnes norv茅giennes ou tch猫ques, ont grandement contribu茅 脿 forger une conscience nationale dans leurs patries respectives. Les Danses hongroises de Johannes Brahms, les Polonaises de Fr茅d茅ric Chopin sont parmi les exemples les plus c茅l猫bres, mais toute la musique de compositeurs comme Leo拧 Jan谩膷ek, Franz Liszt, Henryk Wieniawski ou Sergue茂 Rachmaninov est profond茅ment marqu茅e par leurs folklores nationaux, contribuant 脿 cr茅er un style propre et ais茅ment reconnaissable 脿 chaque nation, 脿 chaque peuple.

XXe聽si猫cle

De gauche 脿 droite聽: premi猫re rang茅e Claude Debussy, Gustav Mahler et Serge Prokofiev聽; deuxi猫me rang茅e Maurice Ravel, Jean Sibelius et Igor Stravinsky聽; troisi猫me rang茅e聽: Leo拧 Jan谩膷ek, B茅la Bart贸k et Dmitri Chostakovitch.

Il ne s'agit alors que de s'inspirer de th猫mes et m茅lodies folkloriques et de les utiliser dans un contexte 茅minemment romantique. Plus tard, d'autres compositeurs comme B茅la Bart贸k ou Georges Enesco poussent l'exp茅rience beaucoup plus loin, b芒tissant leur langage original sur la musique des villages hongrois et roumains.

En outre, l'apport de musiques telles que le jazz ou le blues a marqu茅 des compositeurs comme Maurice Ravel ou George Gershwin... De pr猫s ou de loin, presque toute la musique savante du XXe聽si猫cle est influenc茅e par les diff茅rents styles populaires.

Notes et r茅f茅rences

  1. Nathalie Moller, 芦聽Pourquoi dit-on de la musique qu鈥檈lle est 鈥渃lassique鈥澛?聽禄, sur France Musique, (consult茅 le ).
  2. Cette d茅finition est consid茅r茅e comme abusive par Jean-Fran莽ois Paillard, qui situe la musique fran莽aise classique entre 1600 et la mort de Jean-Philippe Rameau (un peu 脿 l'instar de la litt茅rature et des arts). La d茅finition admise se baserait plus sur la musique germanique et son 茅cole musicologique (et les personnalit茅s dominantes 鈥 Haydn, Mozart, Beethoven, du classicisme viennois) leurs 茅laborations formelles, telle la forme sonate et ses d茅riv茅es, plut么t que sur les d茅veloppements de la musique fran莽aise elle-m锚me. (Source聽: Jean-Fran莽ois Paillard, La Musique fran莽aise classique, Presse universitaire de France, 1969).
  3. Cook 2006, p.聽17. 芦聽Il n'est gu猫re surprenant que les commentaires critiques de la musique populaire 鈥 je pense plus particuli猫rement au hard rock 鈥 portent massivement leur attention sur ses qualit茅s visc茅rales et contre-culturelles, et passent outre ce qu'elle emprunte 脿 la tradition artistique classique.聽禄
  4. Chesneau 2019.
  5. a et bhttps://www.francemusique.fr/musique-classique/pourquoi-dit-de-la-musique-qu-elle-est-classique-31244
  6. Cook 2006, p.聽25.
  7. Ce serait la diff茅rence entre musiciens pop et musiciens rock, formul茅e par Nicholas Cook comme suit聽: 芦聽Les musiciens rocks se produisent en concert, cr茅ent leur propre musique et forgent leur identit茅 [鈥. Les musiciens pop au contraire sont les marionnettes de l'industrie musicale [鈥 interpr茅tant une musique compos茅e et arrang茅e par d'autres.聽禄 Cook souligne la grossi猫ret茅 d'une telle assertion. Cook 2006, p.聽20.
  8. Les reprises de chansons de vari茅t茅 dont certains artistes comme Johnny Hallyday se sont fait une sp茅cialit茅 oblige n茅anmoins 脿 nuancer le propos. De fait, on est parfois bien oblig茅 de parler d'un r茅pertoire pop-rock.
  9. Cook 2006, p.聽32. 芦聽Le culte de Beethoven [鈥 est un (ou peut-锚tre le) pilier central de la culture musicale classique. Il n'est pas 茅tonnant que la plupart des id茅es les plus inh茅rentes 脿 notre conception de la musique aient leurs racines dans celles qui foisonn猫rent lorsque fut re莽ue la musique de Beethoven.聽禄
  10. Cook 2006, p.聽38. 芦聽Depuis l'茅poque de Beethoven, il est devenu normal de s'attendre 脿 ce que la grande musique continue d'锚tre interpr茅t茅e bien apr猫s la mort du compositeur聽; c'est tout le sens ou presque du mot 芦聽grande聽禄. Mais avant cette 茅poque, c'茅tait au contraire l'exception. [鈥 Et alors naissait le mus茅e musical, [鈥 le terme 芦聽musique classique聽禄 devint monnaie courante.聽禄

Voir aussi

Bibliographie

Il existe une cat茅gorie consacr茅e 脿 ce sujet聽: Musique classique.

Article connexe

Liens externes