Monica Juma

Monica Juma
Illustration.
Monica Juma en 2018.
Fonctions
Ministre kényane des Affaires étrangères
En fonction depuis le
Président Uhuru Kenyatta
Prédécesseur Amina Mohamed
Biographie
Lieu de naissance Kenya
Nationalité kényane
Diplômée de Université de Nairobi
Université d'Oxford

Monica Juma est une femme politique kenyane. Elle est ministre des Affaires étrangères depuis le .

Biographie

Études

Monica Juma est diplômée d'un Bachelor of Arts et d'un Master of Arts à l'université de Nairobi et d'un doctorat de philosophie de l'université d'Oxford. Elle possède également un « certificat en études de réfugiés »[1].

Carrière diplomatique et politique

Monica Juma avec le secrétaire d'État américain Mike Pompeo, en 2018.

Elle a effectué sa carrière dans les services diplomatiques du Kenya. Elle a été ambassadrice en Éthiopie, à Djibouti, auprès de l'Union africaine, de l'Autorité intergouvernementale pour le développement et de la Commission économique pour l'Afrique. Le 27 juin 2013, elle devient secrétaire principale du ministère de la Défense, jusqu'à son transfert au ministère de l'Intérieur à la même fonction[1],[2].

En juin 2015, elle est nommée ministre par le président Uhuru Kenyatta, mais l'Assemblée nationale rejette sa candidature[3],[4]. Elle est ensuite mutée au ministère des Affaires étrangères en tant que secrétaire principale, un transfert qui ne requiert pas de contrôle parlementaire[5]. Elle occupe ce poste du 12 janvier 2016 au 26 janvier 2018[3].

Le 26 janvier 2018, elle est nommée ministre des Affaires étrangères[6], entrant en fonction le 16 février suivant.

Recherche

Elle est chercheuse au département de sciences politiques de l'université de Pretoria, en Afrique du Sud. Elle est également membre auxiliaire du corps professoral du Centre africain d'études stratégiques de la National Defense University, à Washington, D. C., aux États-Unis. Elle a beaucoup écrit et publié sur ses sujets de spécialisation[1].

Vie privée

Monica Juma est mariée et mère de deux « enfants de sang », s'occupant des enfants sa sœur aînée, qui souffre de troubles mentaux et probablement d'amnésie[2],[7].

Références

  1. a b et c ministère kenyan des Affaires étrangères, « Ambassador Monica Juma, DPhil, CBS, Principal Secretary at the Ministry of Foreign Affairs », Nairobi, ministère kenyan des Affaires étrangères, (consulté le 1er février 2018)
  2. a et b Kenya Ministry of Defence, « Ambassador Dr. Monica Juma, MBS, Principal Secretary Ministry of Defence, Kenya », Nairobi, Kenya Ministry of Defence, (consulté le 1er février 2018)
  3. a et b Aggrey Mutambo, « Monica Juma gets a second shot at top position », Nairobi, (consulté le 1er février 2018)
  4. and John Njagi Aggrey Mutambo, « MPs reject Monica Juma's nomination to the Cabinet », Nairobi, (consulté le 1er février 2018)
  5. Olive Burrows, « Monica Juma moved as Uhuru names new PSs », Nairobi, 98.4 Capital FM, (consulté le 1er février 2018)
  6. Presidential Strategic Communications (PSCU), « New Cabinet: President Kenyatta's statement in full », Nairobi, (consulté le 1er février 2018)
  7. Jael Keya, « Untold Story of Foreign Affairs Cabinet Secretary Nominee Monica Juma », Nairobi, Kenyans.co.ke, (consulté le 1er février 2018)

Article connexe