Mia Matsumiya

Mia Matsumiya
Mia Matsumiya.jpg
Biographie
Naissance
(40 ans)
Période d'activité
À partir de
Formation
Activités
Autres informations
Instruments
Label
Genre artistique
Musique d'avant-garde (en)

Mia Matsumiya est une violoniste américaine qui a été membre de Kayo Dot, Gregor Samsa et Tartar Lamb. Elle a également participé à des albums de Daughters et Ghastly City Sleep. En 2015, Son compte Instagram, reprenant les messages inappropriés qu'elle a reçu sur les médias sociaux durant les 10 dernières années, a reçu une audience internationale.

Biographie

Originaire de Needham, Massachusetts, Matsumiya a suivi une scolarité au lycée Commonwealth School de Boston. Après le lycée, elle a suivi les cours du Sarah Lawrence College de Bronxville, New York, qu'elle a quitté pour poursuivre la musique. Mesurant 145 cm (4'9"), Matsumiya se serait souvent cachée dans les casiers pendant le collège et dans les distributeurs de journaux plus tard[1],[2].

Groupes

En 2003, Matsumiya a fait ses débuts avec l'album Choirs of the Eye de Kayo Dot et a contribué aux albums des 10 années suivantes[3]. Elle apparaît plus tard sur l'album Rest de Gregor Samsa et sur un album avec Tartar Lamb[4],[5]. En 2009, Elle participe aussi à l'album Part the Second de Maudlin of the Well[6].

Discographie

Matsumiya, en 2006

Avec Maudlin of the Well

  • Part the Second (2009)

Avec Kayo Dot

  • Choirs of the Eye (2003)
  • Dowsing Anemone with Copper Tongue (2006)
  • Don't Touch Dead Animals (2006) (split LP with Bloody Panda)
  • Blue Lambency Downward (2008)
  • Champions of Sound 2008 (2009) (split double 7" with Pelican, Stephen Brodsky, and Zozobra)
  • Toying with the Insanities Vol. 1 (2009) (Candiria Remix album)
  • Coyote (2010)
  • Stained Glass EP (2010)
  • Gamma Knife (2012)
  • Hubardo (2013)

Avec Gregor Samsa

  • Rest (2008)
  • Over Air (2009)

Avec Tartar Lamb

  • 60 Metonymies (2007)

Filmographie

Compte Instagram

En 2015, Matsumiya a créé un compte Instagram appelé "Perv_magnet" (en français, "aimant à pervers"), où elle affiche les messages glauques qu'elle a reçus au cours des 10 dernières années. Selon Matsumiya, cette initiative a été mise sur pied pour mettre en évidence le harcèlement et le sexisme que les femmes subissent sur Internet, comparable au racisme dont elle est également victime. Cependant, elle a reçu quelques critiques de la part de personnes qui considèrent qu'elle a mis en ligne certains commentaires qui sont en fait des compliments, ce qu'elle réfute[7],[8],[9],[10]. Dans une entrevue de 2014 pour Bearded Gentlemen Music, un ancien membre de Kayo Dot, Toby Driver, fait allusion aux harceleurs qu'elle a affrontés[11].

Notes et références

  1. (en) Jeremy Taylor, « Mia Matsumiya – Rock Violinist, Contortionist, Legal Dwarf », Willing to Be,‎ (lire en ligne, consulté le 11 novembre 2015)
  2. (en) Emil Guillermo, « Meet the Woman Behind 'Perv Magnet,' a Project Documenting Online Harassment », NBC News,‎ (lire en ligne, consulté le 12 novembre 2015)
  3. (en) Conor Fynes, « Kayo Dot – Choirs of the Eye », Prog-sphere,‎ (lire en ligne, consulté le 12 novembre 2015)
  4. (en) « Gregor Samsa (3) – Rest », Discogs,‎ (lire en ligne, consulté le 12 novembre 2015)
  5. (en) « Tartar Lamb », Discogs,‎ (lire en ligne, consulté le 12 novembre 2015)
  6. (en) Keelan H., « maudlin of the Well », Sputnik Music,‎ (lire en ligne, consulté le 12 novembre 2015)
  7. (en) Nina Bahadur, « How One Woman Is Using Instagram To Call Out Gross, Creepy Men », The Huffington Post,‎ (lire en ligne, consulté le 11 novembre 2015) :

    « Pretty much most of my life now, I've encountered Asian fetishists, pedophiles, stalkers, racists, and who-knows-how-many unsolicited sexual comments. ... It had gotten to the point where someone would send the most scathing, racist, violent thing to me -- like rape or death threats -- and I would barely have a reaction. »

  8. (en) « The woman posting hundreds of offensive messages online », BBC News,‎ (lire en ligne, consulté le 11 novembre 2015)
  9. Olivia Lace Evans, « Violinist highlights a decade of online abuse », sur BBC News, (consulté le 22 octobre 2015)
  10. (en) Yanan Wang, « A female violinist exposes 10 years of lewd, fetishizing messages from men online », The Washington Post,‎ (lire en ligne, consulté le 11 novembre 2015)
  11. (en) Phil Maye, « Interview with Toby Driver of Kayo Dot », Bearded Gentlemen Music,‎ (lire en ligne, consulté le 11 novembre 2015)