Match TV

Match TV
Logo de Match TV
Logo de Match TV

Création
Disparition
Propriétaire Lagardère Active
Slogan « Tout le monde avant tout le monde »
Langue Français
Pays Drapeau de la France France
Statut Thématique nationale privée
Siège social Drapeau de la France Paris
Diffusion
Satellite Canalsat (satellite)
Câble Câble
Aire France

Match TV était une chaîne de télévision mini-généraliste française, principalement consacrée à l'actualité people et diffusée sur le câble et sur Canalsat.

Histoire de la chaîne

Match TV était une des chaînes de Lagardère Active, le pôle audiovisuel du groupe industriel français Lagardère SCA, par ailleurs propriétaire de l'hebdomadaire Paris Match. Lancée le [1] au Pavillon Ledoyen, à Paris, devant 1 500 invités[2], elle est conçue comme une déclinaison de Paris Match, duquel elle tire son nom et son logo.

La direction est confiée au producteur Jean-Louis Remilleux, l'identité sonore signée Jean-Michel Jarre[3] et le groupe mise sur la présence d'animateurs connus, comme Stéphane Bern ou Amanda Lear[4]. Dix-neuf heures de programmes quotidiens sont proposées, dont quatre heures d'émissions « fraîches » par jour[5]. La chaîne, qui a pour slogan « Tout le monde avant tout le monde »[6], s'appuie sur trois axes : les célébrités, l'actualité et l'art de vivre[7].

En 2002, la chaîne se porte candidate pour obtenir une fréquence TNT[8] auprès du CSA, fréquence qui lui est accordée en juin 2003[9].

Mais la chaîne ne parvient pas à trouver son public. En juin 2004, Jean-Louis Remilleux est remplacé par Claude-Yves Robin, déjà PDG de Canal J et de TiJi[10]. Les audiences stagnant, une fusion avec une autre chaîne en difficulté du groupe TF1, TV Breizh, est envisagée, puis abandonnée en décembre 2004[11].

En janvier 2005, le groupe Lagardère Active choisit de restituer la licence TNT accordée par le CSA[12], puis annonce sa décision d'arrêter la diffusion de Match TV le 19 juillet 2005, en invoquant une situation significativement déficitaire depuis sa création, malgré un budget annuel estimé à près de 13 millions d'euros[3].

La chaîne cesse d'émettre le 30 août 2005 à 7 heures[2].

Organisation

Dirigeants[13],[14]

  • Directeurs généraux : Jean-Louis Remilleux : de 2001 à 2004 ; Claude-Yves Robin : de 2004 à 2005
  • Directeur des programmes : Julien Poinot
  • Directeur des acquisitions : Hervé Poirson, puis Frédérique Vinel
  • Directeur de l'antenne : François Steffen
  • Directeur artistique : Guillaume Frisquet
  • Directeur des productions : François Thalaud
  • Directeur marketing communication : Bruno Barbier : de 2001 à 2004 ; Arnaud Picquet : de 2004 à 2005
  • Directeur administratif & financier : Marc Vignier, puis François-Henri Martin

Animateurs

Chroniqueurs

De nombreux chroniqueurs intervenaient dans les différentes émissions, parmi lesquels[15] :

Programmes[16]

  • Carnets de jour : présentés par Serge Moati à 20 h 45
  • Ça reste entre nous : talk-show présenté par Jean-Marc Morandini et diffusé du lundi au jeudi à 18 heures, et un best of le vendredi à 20 h 15
  • Ça reste entre nous 2 : talk-show diffusé du lundi au jeudi à 18 h 30
  • Comme à la télé : magazine sur les personnalités du petit écran présenté par Stéphane Rotenberg
  • Goog News : magazine présenté par Arnaud Poivre d'Arvor, tous les jours en direct à 1 8h 40
  • J'y étais : magazine présenté par Frédéric Lopez
  • Match magazine : magazine présenté par Alain Génestar et Hervé Chabalier, le mardi à 20h45
  • Plaisir de France : émission d'entretiens présentée par Frédéric Mitterrand de 2001 à 2004, le mardi à 21 h 40
  • Presse Connection : magazine diffusé le vendredi à 18 heures
  • Tendance Amanda : magazine présenté par Amanda Lear du lundi au vendredi à partir de 22 h 40, le samedi à 20 h 45
  • Trait d'union : magazine présenté par Patrick Sabatier trois mardis par mois à 20 h 45

Références

  1. « 12 novembre 2001 : L.A.P. CGV 2002 - SNPTV / Publicité TV », sur www.snptv.org (consulté le 15 novembre 2018)
  2. a et b « La chaîne Match TV disparaît de l'écran », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne)
  3. a et b « Match TV cessera
    d'émettre mardi
     », L'Obs,‎ (lire en ligne)
  4. « La chaîne people Match TV vit ses dernières heures », leparisien.fr,‎ 2005-07-20cest00:00:00+02:00 (lire en ligne)
  5. « Lagardère se renforce dans la télévision avec Match TV - Les Echos », sur www.lesechos.fr (consulté le 15 novembre 2018)
  6. « Match TV archives - Culture Pub », sur Culture Pub (consulté le 15 novembre 2018)
  7. « Match TV veut faire rimer people et événements », http://www.e-marketing.fr/,‎ (lire en ligne)
  8. Auditions publiques des candidats à la TNT – CSA, 27 juin 2002 Match TV
  9. Décision n° 2003-326 du 10 juin 2003 autorisant la société Match TV à utiliser une ressource radioélectrique pour l'exploitation d'un service de télévision à caractère national diffusé sous condition d'accès par voie hertzienne terrestre en mode numérique (lire en ligne)
  10. « Match TV », sur www.lesechos.fr, (consulté le 15 novembre 2018)
  11. « La fusion TV Breizh / Match TV dans le décor », Libération.fr,‎ (lire en ligne)
  12. « La chaîne people Match TV vit ses dernières heures », leparisien.fr,‎ 2005-07-20cest00:00:00+02:00 (lire en ligne)
  13. Association des chaînes du câble et du satellite, « Guide des chaînes thématiques », Guide des chaînes thématiques,‎ , p. 109 (lire en ligne)
  14. Association des chaînes du câble et du satellite, « Guide des chaînes thématiques », Guide des chaînes thématiques,‎ , p. 122 (lire en ligne)
  15. « Match TV plus « people » que jamais », leparisien.fr,‎ (lire en ligne)
  16. « La rentrée sur Match TV », tvmag.lefigaro.fr,‎ (lire en ligne)

Voir aussi

Articles connexes