Mémorial catholique

Mémorial catholique

Le Mémorial catholique, à l'usage de royalistes devenus ou reconnus libéraux, est un journal royaliste créé en par les abbés Philippe Gerbet et Antoine de Salinis[1]. Hostile aux idées libérales, il est l'héritier de la pensée de Louis de Bonald. Il condamne l'héritage de la Révolution et toute tendance républicaine du régime en place. Il cessera de paraître en .

Le Mémorial catholique s'était fixé comme ligne éditoriale « de faire bien connaître, sous toutes ses faces, l'état actuel de l'esprit humain, en religion, en philosophie, en littérature » et, en second lieu, d'analyser ou réfuter « tous les ouvrages, soit religieux, soit hétérodoxes, qui paraissent en Europe et qui méritent d'être remarqués »[2] » .

Il paraissait par livraison de quatre feuilles d'impression, vers le 15 de chaque mois, à partir du . Le prix de l'abonnement est de 8 fr. pour six mois, de 15 fr. pour l'année (franc de port), et de 20 fr. pour l'étranger.

Le bureau du journal a toujours été à Paris : rue [de] Mézières, n° 9 (près Saint-Sulpice) (1824), rue Cassette, n° 35 (près Saint-Sulpice) (1824-1826), rue Mazarine, n° 70 (1827 - ), rue des Beaux-Arts, n° 5 (près la rue de Seine, faubourg Saint-Germain) ( - 1830)[3].

Les principaux rédacteurs en furent Félicité Robert de Lamennais et le comte O'Mahony[4].

Notes et références

  1. « Revue du monde catholique » tome 11, Librairie Victor Palmé, Paris, 1865
  2. « Bibliothèque française et romane, Etudes littéraires vol 3, Klincksieck, 1962
  3. Catalogue en ligne de la Bibliothèque nationale de France (BNF) : https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb16923501d « Bureau du Mémorial Catholique (Paris) »
  4. Site de la Bibliothèque nationale de France (BNF) : https://data.bnf.fr/16923501/bureau_du_memorial_catholique_paris/