Léon Saxer

Léon Saxer
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Léon Albert Lucien Saxer
Nationalité
Activité
Période d'activité
XXe siècle
Autres informations
Distinction
Œuvres principales
Villas balnéaires au Touquet-Paris-Plage et à La Baule-Escoublac
signature de Léon Saxer
signature

Léon Saxer est un architecte français, né en 1886 et mort en 1970. Il est l’auteur de villas balnéaires du Touquet-Paris-Plage et de La Baule.

Biographie

Enfance, famille et formation

Léon Albert Lucien Saxer naît le à Versailles, département de Seine-et-Oise, fils de Raphaël Lucien Saxer, entrepreneur de plomberie, et d'Adèle Célestine Pascal. Il se marie le avec Bernadette Blanche Rivière (1888-1956) dans le 6e arrondissement de Paris[1],[2],[3], ils n'ont qu'un enfant, Ginette, qui est tuée, lors d'un bombardement des alliés, le à la gare de Creil[4],[5].

Il est diplômé de l'École nationale supérieure des arts décoratifs de Paris (1904-1913) ; membre de la société des artistes français.

carrière professionnelle

En 1919, Léon Saxer est architecte à Amiens[6] puis en 1926, en gardant son cabinet d'Amiens, qu'il cède vers 1932 à son confrère André Genet, il s'installe comme architecte expert au Touquet-Paris-Plage, au no 98 rue de Moscou, à l'angle sud-ouest avec la rue Raymond-Lens, puis assez rapidement, villa Les Abeilles au no 70 rue Saint-Jean. Son épouse y tient un commerce de confiserie[4].

Il est élu membre de la Société académique du Touquet-Paris-Plage le [7].

Durant la Seconde Guerre mondiale, dès 1941, il propose aux propriétaires des villas du Touquet-Paris-Plage de leur établir des documents, constatant les dommages de cantonnement de l'occupant et des bombardements, qui leur permettront de recevoir ultérieurement des indemnités. Comme les autres habitants, il est obligé d'évacuer le Touquet-Paris-Plage au printemps 1944, à son retour, sa villa ayant été endommagée, il transfère son cabinet au no 70 rue Moscou dans la villa Les Projets, nom qu'il lui donna, et y exerce jusqu'à sa mort le au Touquet-Paris-Plage. Il est inhumé à Amiens[4].

Réalisations architecturales

Distinction

Léon Saxer est fait officier d'académie.

Pour approfondir

Les dates extrêmes du fonds Léon-Saxer aux archives du Pas-de-Calais sont de 1923 et de 1970[12].

Bibliographie

  • Alain Charles, La Baule et ses villas : le concept balnéaire, Paris, Massin, , 213 p. (ISBN 2-7072-0444-7, notice BnF no FRBNF38890407)
    Alain Charles est architecte DPLG et DEA en histoire de l'architecture, spécialiste du balnéaire[13],[14].
  • Colette David (photogr. Stéphan Ménoret), Les villas de La Baule : des bourgeoises modèles aux excentriques rigolotes, La presse de l’Estuaire, , 95 p. (ASIN B009P12Q4I)
    Colette David est journaliste au quotidien Ouest-France.
  • Laurent Delpire, « Urbanisme et architecture balnéaire : histoire d'un phénomène de société, l’exemple du Pays de Guérande », Les cahiers du Pays de Guérande, no 52,‎ (ISSN 0765-3565)
    Laurent Delpire est historien de l’art, conservateur des antiquités et objets d’art de Loire-Atlantique.
  • Jean-Louis Kerouanton, « Éléments de cartographie pour la connaissance de l’architecture balnéaire bauloise » [PDF], sur un site du ministère de la Culture, (consulté le 7 janvier 2018)
    Jean-Louis Kerouanton est chercheur au service régional de l’Inventaire, direction régionale des affaires culturelles des Pays de la Loire.

Articles connexes

Liens externes

Références

  1. « acte de mariage no 879 », sur archives.paris.fr (consulté le 5 février 2021), p. 24.
  2. « acte de naissance no 1027 de Léon Saxer », sur archives.yvelines.fr (consulté le 1er novembre 2019), p. 177.
  3. « acte de naissance no 16 de Bernadette Blanche Rivière », sur archives.somme.fr (consulté le 1er novembre 2019), p. 357.
  4. a b et c « Fonds Léon Saxer », sur archivesenligne.pasdecalais.fr (consulté le 18 janvier 2021).
  5. « recensement du Touquet-Paris-Plage de 1926 », sur archivesenligne.pasdecalais.fr (consulté le 1er novembre 2019), p. 41.
  6. « Fiche militaire matricule 3241 », sur archives.yvelines.fr (consulté le 1er novembre 2019), p. 359.
  7. Société académique de Paris-Plage, mémoires de la Société académique de Paris-Plage 1923 à 1931 : dix-huitième à vingt-sixième année, L. Delambre-Deroussent Montreuil, , 34 p., p. 28.
  8. Alain Charles, « Maison dite villa balnéaire Momus », sur Patrimoine des Pays de la Loire (consulté le 27 janvier 2018).
  9. « Villa Doulce France », notice no IA62000198, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  10. « Villa du 13, rue de Boulogne », notice no IA62000133, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  11. « Les archives de la presse », sur le site du musée de la presse (consulté le 8 février 2018).
  12. Archives départementales du Pas-de-Calais, 36 J - Fonds Léon-Saxer [1]
  13. Anne Vidalie, « La Baule: le bonheur est dans les pins », sur un site du magazine L'Express, (consulté le 7 janvier 2018).
  14. Alain Charles, « Panorama Le Pouliguen - La Baule - Pornichet », sur panorama-labaule.com (consulté le 7 janvier 2018).