Karcius

Karcius
Description de cette image, également commentée ci-après
Karcius (photo-montage).
Informations générales
Pays d'origine Drapeau du Canada Canada
Genre musical Rock, rock progressif
Années actives Depuis 2001
Labels Unicorn Digital
Influences Peter Gabriel, Pink Floyd, Daniel Lanois, Sting, Chick Corea, Return to Forever, Porcupine Tree, Jeff Beck, Miles Davis, Radiohead, Led Zeppelin[réf. nécessaire]
Site officiel www.karcius.com
Composition du groupe
Membres Mingan Sauriol
Thomas Brodeur
Simon L'Espérance
Sylvain Auclair
Anciens membres Dominique Blouin

Karcius est un groupe de rock progressif canadien, originaire de Montréal, au Québec.

Biographie

Formation et début (2001)

C’est en 1997 que se fait la rencontre entre Thomas Brodeur, batteur, et Mingan Sauriol, claviériste. Leur passion commune pour la musique leur ouvre la porte à une grande amitié et à la naissance d’une grande complicité musicale. Ils décident de créer un groupe de musique pour donner libre cours à leur imagination débordante de créativité.

En septembre 2000, à leur entrée au CÉGEP en musique, ils font la rencontre de Simon L’Espérance, guitariste. Celui-ci partage les mêmes ambitions et la même passion pour la musique et il s’intègre au projet avec enthousiasme vers le début de l'année 2001. Il ne reste plus qu’à trouver un bassiste qu’ils mettent quelques semaines à trouver en la personne de Dominique Blouin, également étudiant en musique au CÉGEP.

Sphere et Kaléidoscope (2001-2006)

Après deux ans de recherche et de création, entre 2001 et 2003, ils enregistrent leur tout premier album, Sphere. Les prises de son se font en partie au studio R.C.A. Victor à Montréal et chez Jonathan Cabot, un bon ami du groupe à l’époque. Tout fonctionne à merveille et Karcius est maintenant prêt à dévoiler au public le fruit de son travail. Le lancement de Sphere se fait le 25 février 2004 au théâtre Plazza, à Montréal[1]. Peu de temps après la sortie de l’album, ils rencontrent Michel St-Père, propriétaire de la compagnie de distribution Unicorn Digital, qui désire distribuer le prochain album sous son étiquette[2].

L’enregistrement du deuxième album, Kaléidoscope, se fait entièrement au studio RCA Victor au début de l’année 2006. À cette époque, Simon L’espérance, guitariste du groupe, suit une formation au studio R.C.A. Victor afin de devenir ingénieur de son. C’est d’ailleurs lui qui fait les prises de son et le mixe de cet album qui sera lancé le 23 mai 2006 au Pub Cartier Latin, rue Ontario à Montréal. Presque au même moment, Karcius va rééditer le premier album avec Unicorn Digital qui est réédité le 4 mars 2006 à La place à côté. Le support qu’offre une distribution internationale permet maintenant au groupe de se faire connaître à plus grande échelle. Ils participent d’ailleurs à la première édition du festival des musiques progressives de Montréal, au Gésu, le 16 septembre 2006 et au Festival Prog in the Park à Rochester, dans l'État de New York, le 8 octobre de la même année, pour leur deuxième présence.

Épisodes (2008-2009)

Loin de se douter de l’étendue de cette expédition, les quatre musiciens se dirigent vers la France pour participer à la 9e édition du Festival Crescendo en 2007[3]. Là-bas, leur présence est un succès. Leur énergie sur scène, leur créativité et leur virtuosité sont applaudis. Ils font à ce moment la rencontre de Sébastien Monteau, Président fondateur du festival. Cette rencontre va faire progresser le groupe de façon significative. Karcius est d’ailleurs invité à participer au festival l’année suivante pour faire la tournée Crescendo.

Enivrés du succès de leur première participation au Festival Crescendo, les membres de Karcius se lancent dans la composition de leur troisième album, Episodes. Avec six ans d’expérience, la direction artistique et la maturité du groupe mènent à la réalisation d’une musique d’une grande qualité et d’une belle subtilité. Episodes est aussi enregistré et mixé au studio RCA Victor par Simon L'Espérance.

Très fier de leur travail, le quatuor se rend de nouveau en France pour lancer cet album et participer à la tournée de la dixième édition du festival Crescendo[4]. L’album sera aussi lancé à Montréal, le 19 septembre 2008, au Saints, sur la rue Ste.-Catherine.

De retour à Montréal, les membres du groupe se mettent à la recherche d’un concept pour la composition du quatrième album. Cependant, Dominique Blouin, qui habite depuis quelques mois à Sherbrooke, ville située à plus de 150 kilomètres à l'est de Montréal, annonce son retrait du groupe peu de temps après leur retour. La famille est brisée, ce qui mène à une interruption des activités du groupe pour un certain temps. Ils ont maintenant un nouveau défi, combler le vide laissé par Dominique.

Changement et renaissance (2010-2011)

La recherche d’un nouveau membre pour compléter le groupe n’est pas facile et les candidats se font rares. Néanmoins, la mire de Karcius se porte sur Sylvain Auclair, qui a beaucoup d’expérience. Il est connu du groupe par la formation Heaven's Cry, un groupe de metal progressif. Les membres de Karcius veulent aussi profiter du départ de Dominique pour changer de direction artistique. Ils espèrent pouvoir intégrer le chant à leur musique. Auclair est donc le candidat idéal, : habitué au style musical, remarquable bassiste et chanteur en plus.

Après un certain temps, Sylvain accepte de participer avec le groupe à une tournée Française durant laquelle ils joueront au festival Prog’sud[5] en banlieue de Marseille, ainsi qu'à la deuxième édition du Prog Rock Fest[6] qui a lieu à la scène Bastille à Paris. Ce n’est qu’après cette escapade que Sylvain se joint officiellement au groupe. La création redevient la priorité du groupe.

The First Day (depuis 2012)

Dès leur retour de France, le groupe, dernièrement rétabli, se redonne corps et âme à la composition du nouvel album. Ils participent aussi au Festival Crescendo Guyane qui prend place en Guyane française où ils font aussi une tournée de sept représentations dont une qui a lieu à la télévision guyanaise[7]. L’album est enregistré au Studio Wild, à Saint-Zénon, et au studio Victor, à Montréal. Le lancement de l’album se fera le 5 juin 2012 à la Salla Rossa à Montréal. Le groupe est aussi invité à participer au festival Crescendo à Saint-Palais-sur-Mer en France en août 2012.

Membres

Discographie

Albums studio

2018 : The Fold

1. Absence of light

2. Something

3. Hardwired

4. Goodbye

5. Burning my dreams

6. The fold

Notes et références

Lien externe