Jean Pascaud

Jean Pascaud
Jean Pascaud
Biographie
Naissance
Décès
(à 93 ans)
Fourqueux
Nationalité
Activité

Jean Pascaud, né le à Rouen, mort en 1996, est un décorateur et ensemblier français de style Art déco et 1940.

Biographie

Pascaud est ingénieur des Arts et Manufactures et licencié en droit. Il expose dès 1931 au Salon des artistes décorateurs ; ses réalisations s'inscrivent dans la continuité des ensembles de Jacques-Émile Ruhlmann.

En 1934, il livre la suite Dieppe du paquebot Normandie. Cette même année, il organise dans ses locaux au no 165 boulevard Haussmann une exposition d’œuvres de Jean-Gabriel Domergue[1], puis du 14 au une exposition rassemblant Jacques Henri Lartigue, Paul Colin, Moïse Kisling, Marie Laurencin, Henri Lebasque, Marcel Roche[2].

En , Jean Zay, alors ministre de l'Éducation nationale et des beaux-arts, lui commande l'aménagement de son cabinet de l'hôtel de Rochechouart à Paris[3].

Un article de Plaisir de France en 1950, relatif à son appartement parisien montre un bronze de Jeanniot, une tapisserie d'Aubusson d'après J.D. Malclès et des bronzes ornementaux de Bizette-Lindet[4].

Il est responsable de la décoration d'un appartement d'apparat dans la tour François Ier du château de Rambouillet[5].

Bibliographie

  • Revue Mobilier et décoration, no 4,
  • Pierre Kjellberg et Guillemette Delaporte, Le mobilier du XXe siècle : dictionnaire des créateurs, Paris, éditions de l'Amateur, , 693 p. (ISBN 2-85917-177-0).

Notes et références

  1. La Semaine à Paris, 9 février 1934, p.48
  2. Affiche de l'exposition, collection du musée d'art et d'histoire Louis-Senlecq à l'Isle-Adam, reproduite dans le catalogue Collectif, Double je Jacques Henri Lartigue, peintre et photographe, 1915-1939, Somogy éditions d'art, musée d'art et d'histoire Louis Senlecq, 2010, p.128/176.p. (ISBN 978-2-7572-0347-7).
  3. Bruno Montamat, « Le cabinet de Jean Zay au ministère de l'Éducation nationale : le goût retrouvé d'un humaniste », in La Revue des musées de France, 2015, no 1, p. 63.
  4. « À Paris, chez Jean Pascaud », Plaisir de France, mai 1950, pp. 42 et 43.
  5. Fabien Oppermann, « Dans le secret des châteaux de la République », Le Figaro Magazine,‎ , p. 48-54 (lire en ligne).

Liens externes