Ivoirine

Ivoirine

L'ivoirine est une matière synthétique imitant l'ivoire. Il peut s'agir d'une résine chargée en poudre d'ivoire et polymérisée, ou d'un mélange de camphre, de collodion, d'huile essentielle, de méthylène et d'une substance grasse[1].

L'absence de toute veine, structure ou fente permet de la reconnaître aisément.

Avant la bakélite, elle a été utilisée en remplacement de l’ivoire pour fabriquer des touches de piano[2] ou d’orgue[3].

Articles connexes

  • Morfil ou malfil : défenses des éléphants.
  • Escravelle : petite défenses d'éléphants.
  • Rohart, ivoire des dents de morses ou d'hippopotames.
  • Corozo, ivoire végétal tiré de certaines noix de palmier.

Références

  1. Gérard Boutet, Artisans de nos villages : Petit dictionnaire des métiers des campagnes 1850-1970, Place des éditeurs, , 235 p. (ISBN 978-2-258-11655-9, lire en ligne), p. Ivoirier, ivoirière
  2. Ernest Closson, Histoire du piano, Éditions Universitaires, (lire en ligne), p. 137
  3. Orgues de L'Ile-de-France, Aux Amateurs de Livre, (ISBN 978-2-905053-37-4, lire en ligne), p. 354