Heinz Wismann

Heinz Wismann
Heinz Wismann - Salon du livre de Paris - 24 mars 2013.JPG
Heinz Wismann au Salon du livre de Paris en mars 2013.
Biographie
Naissance
Nationalités
Formation
Activités
Père
Heinz Georg Wissmann ()
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Directeur de thèse
Distinction

Heinz Wismann, né en 1935 à Berlin, est un philologue et philosophe franco-allemand.

Biographie

Heinz Wismann est le fils de Heinz Wismann  (1897-1945), historien de l'art, qui fut directeur du service Schrifttum au ministère de l'Éducation et de la Propagande et vice-président de la Chambre de la littérature du Troisième Reich de 1935 à 1937.

Helléniste, Heinz Wismann a longtemps été associé à l'école de Lille.

Directeur d'études émérite à l'EHESS, centre Georg Simmel[1], ses recherches portent essentiellement sur l'herméneutique et l'histoire de la pensée allemande. Il a dirigé la collection « Passages » aux éditions du Cerf de 1986 à 2007 : titre en hommage à l'écrivain Walter Benjamin qu'il a introduit en France.

Esprit européen, bâtisseur de paix entre les peuples, il a beaucoup réfléchi sur les langues, dans l'« au-delà » des langues, à propos des traditions et des cultures européennes, afin de maintenir entre elles leur difficile cohésion, tout en préservant leurs différences ainsi que leurs singularités, et cela malgré leurs contradictions. C'est un ami de Jean Bollack, philologue et philosophe avec qui il a beaucoup œuvré dans les domaines de la philologie et de l'hellénisme.

Controverse

Le , Heinz Wismann déclare sur France Culture que « l'espéranto n'a pas pris car ce n'est pas une langue évolutive. Il a été conçu comme une langue close et personne ne veut s'en servir », déclenchant la colère de certains espérantistes estimant que les propos qu'il a tenus sont faux[2].

Publications

Œuvres et directions d'ouvrages

  • Jean Bollack, Mayotte Bollack et Heinz Wismann, La Lettre d'Épicure, Paris, éditions de Minuit, coll. « Le Sens commun », .
  • Jean Bollack et Heinz Wismann, Héraclite ou la Séparation, Paris, éditions de Minuit, coll. « Le Sens commun », .
  • Jean Bollack, Pierre Judet de La Combe et Heinz Wismann, La Réplique de Jocaste : Sur les fragments d'un poème lyrique découverts à Lille (Papyrus Lille 76 a, b et c), Paris, éditions de la Maison des sciences de l'Homme, , 104 p. (ISBN 978-2-85939-062-4, lire en ligne).
  • Mayotte Bollack (dir.) et Heinz Wismann (dir.), Philologie et Herméneutique au XIXe siècle 2 (actes du colloque organisé par le Centre de recherche philologique de l'université de Lille-III du 30 septembre au 2 octobre 1977), Gœttingue, Vandenhoeck und Ruprecht, .
  • (éd.), Walter Benjamin et Paris, Paris, Le Cerf, coll. « Passages », 1986[3].
  • Pierre Judet de La Combe et Heinz Wismann, L'avenir des langues : repenser les Humanités, Paris, Ed. du Cerf, , 242 p. (ISBN 2-204-07602-3).
  • Heinz Wismann, Les avatars du vide : Démocrite et les fondements de l'atomisme, Paris, Hermann, , 91 p. (ISBN 978-2-7056-6870-9).
  • Heinz Wismann, Penser entre les langues, Paris, Albin Michel, , 312 p. (ISBN 978-2-226-20896-5), prix européen de l'essai Charles-Veillon, Lausanne, 2012[4].

Traductions

Notes et références

  1. Fiche sur ehess.fr.
  2. Chaîne twitter de l'émission Cultures monde, « Tweet de l'émission "Culturesmonde" », sur twitter.com, (consulté le 25 septembre 2019).
  3. Actes du colloque international des 27-29 juin 1983.
  4. Voir Pour une éducation européenne : La Question des langues, conférence donnée à la réception du prix.

Liens externes