Gregory Brenes

Gregory Brenes
Image dans Infobox.
Gregory Brenes au Tour de l'Utah 2013.
Informations
Nom de naissance
Gregory Juel Brenes Obando
Naissance
(34 ans)
Capellades (en)
Nationalité
Équipe actuelle
Spécialité
Coureur par étapes
Équipes amateurs
2007-2008BCR-Pizza Hut
01.2013-08.2013Coopenae Movistar Economy
06.2016-12.2016Grupo Colono
Équipes professionnelles
2009Continental Differdange
2010Burgos 2016-Castilla y León
2011-2012Movistar Continental
08.2013-12.2013Champion System (stagiaire)
2014-2015Jamis-Hagens Berman
01.2016-03.2016Coopenae Extralum
01.2017-09.2017[n 1]Inteja-Dominican

Gregory Juel Brenes Obando, né le à Capellades de Alvarado, est un coureur cycliste costaricien.

Biographie

Après avoir gagné en 2006, les deux titres de champion du Costa Rica chez les juniors, il signe pour l'équipe BCR-Pizza Hut.

En 2007, il termine troisième de son tour national.

L'année suivante il remporte la 44e édition du Tour du Costa Rica. Il devient ainsi le plus jeune coureur à gagner l’épreuve, après Carlos Bermúdez en 1987. Au cours de ce tour, Brenes ne remporte que la 13e étape mais il s'impose avec plus de deux minutes d'avance grâce à sa régularité (deuxième dans les 8e et 12e étapes; troisième dans la 4e étape et quatrième dans les 2e et 10e étapes).

En 2009, il passe professionnel en rejoignant l'équipe Continental Differdange. En 2010, il intègre la formation espagnole Burgos 2016-Castilla y León. Cette année-là, avec une équipe mixte, il participe à des épreuves de la coupe des Nations. Il termine, notamment, troisième du Grand Prix du Portugal et douzième du Tour de l'Avenir.

Puis pendant deux ans, il fait partie de la deuxième équipe Movistar, la formation Movistar Continental. Avec celle-ci, il remporte des étapes du Tour du Costa Rica 2011  et de la Vuelta al Mundo Maya 2012 . Il termine, également, dans les dix premiers le Tour de Colombie et le Clásico RCN.

Non conservé, il commence la saison 2013, dans une équipe de l'Élite costaricienne Coopenae Movistar Economy. Il participe aux épreuves du calendrier national et s'impose notamment dans la Vuelta al Caribe. L'été, il intègre la formation Champion System, en tant que stagiaire. Il obtient des résultats probants aux États-Unis en terminant quinzième du Tour de l'Utah et sixième du Tour du Colorado. Il accompagne ainsi son compatriote Andrey Amador aux Championnats du monde de Florence. Mi-octobre, le manager général, Alexandre Sebastien de la formation Jamis-Hagens Berman annonce avoir signé avec le coureur pour la saison 2014[1].

L'année 2014 le voit obtenir de bons résultats sur le territoire américain. Gregory Brenes s'impose dans une course à étapes du calendrier national, la Tucson Bicycle Classic, au mois de mars. Puis, en mai, il termine deuxième du Tour of the Gila et obtient la seizième place du Tour de Californie. Brenes finit troisième du USA Cycling National Racing Calendar 2015, grâce à sa deuxième place au classement général de la Joe Martin Stage Race, adornée de sa victoire dans le prologue. Son quatrième rang final à la Redlands Bicycle Classic, assortie du trophée du meilleur grimpeur ainsi que sa neuvième place à la Philadelphia Cycling Classic sont également à mettre en exergue.

Selon lui, la chance ne l'a pas accompagné aux États-Unis. La première année, une chute ne lui permit pas d'avoir la constance escomptée et la seconde, fatigué mentalement, il opte pour le retour dans son pays. Il signe pour la saison 2016, avec son ancienne équipe, nouvellement continentale, "Coopenae Extralum". Cependant, cette dernière cesse son activité dès le mois de mars après la révélation de contrôles positifs pour quatre de ses coureurs. Sans formation pendant trois mois, l'équipe "Grupo Colono" fait appel à lui, au mois de juin, trois semaines avant les championnats nationaux, où sans préparation, il réussit à monter sur le podium du contre-la-montre. Ayant peu couru, il arrive frais au Tour du Costa Rica avec l'objectif affiché de rééditer sa performance de 2008, où il s'était imposé. Fin octobre, l'équipe dominicaine Inteja-Dominican annonce qu'il est son premier renfort pour la saison 2017. Malgré ses vingt-neuf ans, il ne désespère pas d'y séduire une formation européenne. Parallèlement, il se penche sur sa reconversion et entame des études d'Éducation physique. Il est responsable d'une plate-forme internet qui met en relation la clientèle avec des professionnels pour la mise en place d'entraînement personnalisé[2].

Palmarès

Classements mondiaux

Année 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
UCI America Tour 117e[3] 9e[4] 26e[5] 121e[6] 119e[7] 31e[8] 92e[9] 50e[10] 227e[11]
UCI Europe Tour 519e[12] 1 647e[13]

Notes et références

Notes

  1. Du 1er janvier 2017 au 14 septembre 2017

Références

  1. (es) « Gregory Brenes correrá en el Jamis Hagens Berman », sur www.biciciclismo.com, (consulté le )
  2. (es) « Un Brenes maduro, primer refuerzo escalador para el Inteja: “Olvidé lo más importante” », sur www.ciclismointernacional.com, (consulté le )
  3. « Classements Route UCI 2007-2008 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le )
  4. (en) « UCI America Tour Ranking - 2009 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  5. (en) « UCI America Tour Ranking - 2010 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  6. (en) « UCI America Tour Ranking - 2011 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  7. (en) « UCI America Tour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  8. (en) « UCI America Tour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  9. (en) « UCI America Tour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  10. (en) « UCI America Tour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  11. (en) « UCI America Tour Ranking - 2016 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  12. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2010 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )
  13. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2017 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le )

Liens externes