Dieter Haack

Dieter Haack
Illustration.
Dieter Haack, en 1978.
Fonctions
Ministre fédéral de l'Aménagement du territoire, de
la Construction et de l'Urbanisme
Chancelier Helmut Schmidt
Prédécesseur Karl Ravens
Successeur Oscar Schneider
Biographie
Date de naissance (86 ans)
Lieu de naissance Karlsruhe (Reich allemand)
Parti politique SPD
Diplômé de Université de Bonn
Profession Fonctionnaire

Dieter Haack
Ministres fédéraux de l'Aménagement du territoire d'Allemagne

Dieter Haack, né le à Karlsruhe, est un homme politique allemand, membre du Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD) et ancien ministre fédéral de l'Aménagement du territoire entre 1978 et 1982.

Éléments personnels

Formation et carrière

Après avoir passé avec succès son Abitur en 1953, il suit des études supérieures de droit à l'université Friedrich-Alexander d'Erlangen-Nuremberg, sur le campus d'Erlangen, puis à l'université de Bonn. Il obtient son premier diplôme juridique d'État en 1957, un doctorat en droit en 1961, et son second diplôme juridique l'année suivante.

Il commence par occuper un poste de conseiller gouvernemental à la préfecture de l'arrondissement d'Ebersberg, avant de devenir en 1963 administrateur gouvernemental au ministère fédéral des Questions pan-allemandes. En 1966, il est choisi comme chef de cabinet par le nouveau ministre social-démocrate Herbert Wehner.

Vie privée

Il est marié et père de quatre enfants.

Parcours politique

Premiers mandats

Membre du SPD depuis 1961, il est élu député à l'assemblée (Kreistag) de l'arrondissement de Sieg en 1964, qui disparaît en 1969. Cette même année, il est élu député fédéral au Bundestag, entrant trois ans plus tard au bureau du groupe social-démocrate.

Au gouvernement

En 1972, il est nommé secrétaire d'État parlementaire du ministère fédéral de l'Aménagement du territoire. Lors du remaniement ministériel du , Dieter Haack est choisi pour remplacer Karl Ravens comme ministre fédéral de l'Aménagement du territoire, de la Construction et de l'Urbanisme, et se voit reconduit après les élections fédérales de 1980. Le , il est contraint de démissionner, à la suite du renversement du gouvernement d'Helmut Schmidt.

Fin de carrière

Il continue de siéger au Bundestag jusqu'aux élections de 1990, retrouvant dès 1982 son poste au bureau du groupe SPD. Il renonce en 1985 à être vice-président de la fédération du parti en Bavière, une fonction pour laquelle il avait été désigné en 1975.

Notes et références

Annexes

Articles connexes