Culture de la République centrafricaine

Crédit image :
licence CC BY 2.0 🛈
Femmes peules à Paoua
Tambour à fente yangéré

Cet article concerne la culture de la République centrafricaine, pays enclavé d'Afrique centrale, désigne d'abord les pratiques culturelles observables de ses 5 500 000 habitants en 2017. Elle s'entend comme l'ensemble des usages, des coutumes, des manifestations artistiques, religieuses, ethniques, intellectuelles, scientifiques et techniques qui caractérise et distingue le peuple centrafricain. Elle est la somme des cultures ethniques des diverses communautés nationales[1].

Langues et populations

Langues

Peuples

Traditions

Religion(s)

Symboles

Folklore et Mythologie

  • contes et légendes

Croyances

Pratiques

Fêtes

Fêtes et jours fériés[4]
Date Nom français Remarques
1er janvier Nouvel an
Lundi après Pâques Lundi de Pâques
Décès du Fondateur Barthélémy Boganda
6e jeudi après Pâques Ascension
Lundi après Pentecôte Lundi de Pentecôte
1er mai Fête du travail
Suivant calendrier Fête des Mères
Fête de l'Indépendance
Assomption
1er novembre Toussaint
1er décembre Fête nationale, jour de défilé sur l’avenue des Martyrs
Noël

Vie sociale

Groupes humains

Famille

  • Famille traditionnelle[5]

Noms

Société

Éducation

Étiquette(s)

Divers

État

Autrefois, avant la colonisation, avant ou malgré l'esclavage (arabo-musulman, puis occidental), les différents peuples qui ont vécu sur ces territoires, même avec une population maximale supposée de 60 000 000 habitants au début du XVIIIe siècle[réf. nécessaire], à l’écart des grandes voies commerciales africaines, ont vécu avec un système de chefferies locales, avec conflits et solidarités inter-claniques et inter-ethniques. Au XVIIIe siècle, diverses populations se fédèrent autour de la figure de Kola Ngbandi, avec développement du commerce sur l'Oubangui et de la langue sango. Enfin, le sultanat de Bilad el-Kouti[6], de Rabah (1842c-1900), puis Mohammed Es-Senoussi (?-1911) maîtrise la région, jusqu'à la colonisation occidentale. Le territoire français de l'Oubangui-Chari (1903-1958), est une partie de l'Afrique-Équatoriale française, puis des éphèmères Communauté française, enfin Union des républiques de l'Afrique centrale. Un siècle a suffi pour composer une forme d'identité nationale. Elle est contestée par quelques tendances séparatistes. Depuis 2004, des guerres civiles déchirent le pays.

Stéréotypes

Médias

  • Média en République centrafricaine 
  • Télécommunications en République centrafricaine 

En 2022, le classement mondial sur la liberté de la presse établi chaque année par Reporters sans frontières situe la République centrafricaine au 101e rang sur 180 pays[7]. À la sortie de la guerre civile, marquée par le pillage de journaux et la destruction de radios, la liberté de la presse, en progrès, y reste cependant fragile[8].

Les journalistes sont régulièrement soumis à des pressions politiques ou intimidés[9]. En février 2021, deux sites d’information ont été bloqués dans le pays pour avoir couvert la présence du groupe Wagner et les exactions qui lui sont reprochés[10]. La précarité des journalistes centrafricains les rend particulièrement vulnérables : depuis 2018, des journalistes reçoivent des primes de 20 000 francs CFA pour la rédaction d’un article favorable à la Russie, ou pour publier en leur nom des textes rédigés par l’ambassade russe[11].

Une dizaine de journalistes ont été assassinés ou sont morts dans des circonstances suspectes[12] depuis la guerre civile de 2013. En 2018, trois journalistes russes, Orhan Djemal, Alexandre Rasstorgouïev et Kirill Radtchenko ont été tués dans les environs de Sibut alors qu’ils enquêtaient sur les activités du groupe Wagner[13] ; l’enquête centrafricaine conclut à un braquage, tandis le site d’investigation Dossier Center affirme que le crime était prémédité par le réseau d’Evgueni Prigojine[14].

Presse écrite

  • Agence centrafricaine de presse
  • Centrafrique-Presse[15]
  • La Nouvelle Centrafrique[16]
  • Centrafrique libre[17]
  • Journal de Bangui[18]
  • La Fraternité
  • À Bangui

Radio

Télévision

  • TVCA, télévision publique
  • Banguiwood TV
  • Bahila TV

Internet

  • Corbeau News Centrafrique[19]
  • Takaparler[20]

Littérature

Liste d'écrivains

Liste chronologique

  • Barthélemy Boganda (1910-1959)[22], premier (bachelier, prêtre, président), Enfin, on décolonise... (1962)
  • Andrée Blouin (1921-1986), défenseure des droits humains, My Country, Africa: Autobiography of a Black Pasionaria (1983)
  • David Dacko (1930-2003)[23], président
  • Pierre Makombo Bamboté (1932-2016, Princesse Mandeou 1972)
  • Pierre Sammy Mackfoy (1935-2014), pédagogue, politique, conteur, romancier, auteur jeunesse, L'Odyssée de Mongou (1977)
  • Patience Dabany (Marie-Joséphine Kama, 1941-), chanteuse, compositrice, auteure/parolière
  • Étienne Goyémidé (1942-1997), nouvelliste, dramaturge, romancier, politique, Le silence de la forêt (1984), Le dernier survivant de la caravane (1985)...
  • Pierre Akendengué (1943-), musicien, chanteur, poète, parolier
  • Raphaël Nzabakomada-Yakoma (1944-1985), historien, L'Afrique centrale insurgée. La guerre du Kongo-Wara 1928-1931 (1981)
  • Faustin Niamolo (1944-2016)[24], poète, dramaturge, administrateur, Nzilakema
  • Blaise N'Djehoya (1953-), journaliste, documentariste, Un regard noir. Les Français vus par les Africains (1984), Le Nègre Potemkine (1988)...
  • Cyriaque Robert Yavoucko (1953-), romancier, Crépuscule et défi (1979)
  • Oliver N'Goma (1959-2010), Noli, musicien, chanteur, parolier
  • Georgette Florence Koyt-Deballé  (1960), poétesse, administratrice, C'est la vie (2007), Nago, ou, Comment s'en sortir (2008)
  • Adrienne Yabouza (1965-), romancière, auteure enfance, La Défaite des mères (2008), La Maltraite des veuves (2013)...
  • Jean-Barthélémy Bokassa (1974-), Les Diamants de la trahison (2006, (ISBN 978-2-75690-074-2), OCLC 937743108, Comment épouser un millionnaire : le guide des castors (2008, (ISBN 978-2-35341-016-3)), Saga Bokassa (2009, (ISBN 978-2-35808-001-9)), Erika Flynt ou le Récit d’une métamorphose (2010)

En d'autres langues

Arts de la table

Cuisine(s)

Boissons

  • eau de ruisseau,
  • eau de liane[29]
  • sodas
  • bières, traditionnelle (mil, sorgho), ou moderne (Mocaf, Castel Beer, 33 Export)...
  • vin de palme (Kangoya)
  • whisky artisanal (Erg, Ngbako)

Santé

Activités physiques

Jeux populaires

Sports

Arts martiaux

Artisanats

Les savoir-faire liés à l’artisanat traditionnel relèvent (pour partie) du patrimoine culturel immatériel de l'humanité.

Une grande partie des techniques artisanales ont régressé, ou disparu, dès le début de la colonisation, et plus encore avec la globalisation, sans qu'elles aient été suffisamment recensées et documentées.

Arts graphiques

Design

Vannerie

Textiles

Cuir

Papier

Bois

Autres

  • Calebasses gravées
  • Tableaux composés à partir d'ailes de papillons

Métal

Poterie, céramique, faïence

Verrerie d'art

Joaillerie, bijouterie, orfèvrerie

Espace

Arts visuels

Dessin

Peinture

Sculpture

  • Peinture en Centrafrique, Joël Nambozouina[34],

Architecture

  • architecture traditionnelle[35]
  • architecture coloniale[36]
  • architecture moderne, particulièrement à Bangui[37]

Photographie

Graphisme

Arts de scène

Musique

Musiciens banda (Congo français).
  • Musique de la République centrafricaine 
  • Musique banda, religieuse tolotche[38],[39]
  • Musique des Pygmées  (Aka)[40],[41],[42],[43],[44]
  • instruments, dont sonnailles, sanza...
  • Chants à penser gbaya[45] (étudiés par Vincent Dehoux)

La musique moderne, jazz, rock, pop, est répandue.

  • Années 1950-1960 : Jean-Marc Lesoi, Jean Magalet, Dominique Eboma, Proxper Mayele, Bekpa, Jimmy Zakari[46] (un des précurseurs de la rumba congolo-zaïroise)...
  • Années 1980 : groupe Zokela...
  • Chanteurs de la diaspora (surtout en sango, à Paris) : Charlie Perrière, Sultan Zembellat, Laskin Ngomateke, Baba By-Gao, Léa Lignanzi, Léonie Kangala, Frédéric Kangala, Delmas Kelou, Jude Bondèze...
  • Oswald Mbari (1974-)

Danses

  • Liste de danses
  • Danses centrafricaines traditionnelles[47], ongo-brotto, ngarké, yangabolo, mondjombo, labi, ndjoboko, lengué, kropningbo, kéké-nahoro...
  • Danses modernes

Théâtre

  • Théâtre africain, Rodrigue Barbe
  • Antonio Franck, Georges Kazangba, Benoît Basile Siango, Fred Patrice Zémoniako, Albert Faustin Ipéko-Etomane, Dieudonné Namfio, Étienne Goyémidé, Goneyo Répago, Faustin Niamolo, A. Mandaba, Félix Mbango Ouangara, F. Mbango Ouangara, Médard Chekoe, Goneyo Répago, Maoundé Ndaindouba, etc

Le théâtre est, après la poésie, le genre littéraire où les auteurs centrafricains ont le plus produit[48], mais les pièces des auteurs des pays voisins sont également appréciées.

Autres : marionnettes, mime, pantomime, prestidigitation

Cinéma

  • Réalisateurs
    • Aristide Ephrem Kondamoyen[49], Kodro Timo
    • Bassek Ba Kobhio (1957-),
    • Sylviane Gboulou Mbapondo, Sophia la Banguissoisse, Bienvenus en France
    • Pascale Serra-Nga Gnii Voueto, BêAfrika '2015)
  • Films
    • Mémoires (films amateurs de l'époque coloniale)[50]
    • The Ambassador (2011)
    • Carte blanche (2011), un film documentaire de Heidi Specogna (1959-)
    • Crisis in Central African Republic: Malaria (2010, Indrani Pal-Chaudhuri)

Tourisme

  • Tourisme en République centrafricaine 
  • Attractions touristiques en République centrafricaine
  • Conseils[53],[54]

Patrimoine

Le programme Mémoire du monde (UNESCO, 1992) n'a rien inscrit pour ce pays dans son registre international Mémoire du monde (au 15/01/2016).

Musées et autres institutions

Liste du Patrimoine mondial

Le programme Patrimoine mondial (UNESCO, 1971) a inscrit dans sa liste du Patrimoine mondial (au 12/01/2016) : Liste du patrimoine mondial en République centrafricaine.

La République centrafricaine compte deux sites naturels inscrits au patrimoine mondial, onze sites sur la liste indicative, dont huit culturels, deux naturels et un mixte[56].

Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité

Le programme Patrimoine culturel immatériel (UNESCO, 2003) a inscrit dans sa liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité (au 15/01/2016) :

  • 2008 : Les chants polyphoniques des pygmées Aka de Centrafrique[57].

Annexes

Bibliographie

  • (en) Jacqueline C. Woodfork, Culture and customs of the Central African Republic, Greenwood Press, Westport, Conn., 2006, XXI-191 p. (ISBN 0-313-33203-7)
  • Simha Arom, La fanfare de Bangui. Itinéraire enchanté d'un ethnomusicologue, La Découverte, Paris, 2009, 210 p. (ISBN 9782707157225)
  • Marcel Bourdette-Donon, La peinture centrafricaine : état des lieux, L'Harmattan, Paris, 1997, 93 p. (ISBN 2-7384-6108-5)
  • Anne Gresenguet, Contribution à une étude sur la littérature orale centrafricaine : chants et chansons modernes en République centrafricaine : valeur expressive, valeur didactique, Université Paris-Sorbonne, 2005 (thèse de doctorat de Littératures et civilisations d'expression française)
  • Jan-Lodewijk Grootaers (dir.), Ubangi : art et cultures au cœur de l'Afrique, Actes Sud, Paris, 2007, 327 p. (ISBN 978-2-7427-7213-1)

Discographie

  • Centrafrique : trompes Banda linda, Buda musique, Adès, Paris, date
  • République Centrafricaine (musique des Dendi, Nzakara, Banda et al.), Auvidis, Unesco, Paris, 1989
  • République Centrafricaine : musique de xylophones (enreg. Vincent Dehoux), Le chant du monde, Paris ; distrib. Harmonia mundi, Arles, 1991
  • République Centrafricaine : polyphonies Banda, Unesco, Paris ; Auvidis, 1992
  • Polyphonies vocales des pygmées Mbenzele : République Centrafricaine, Maison des Cultures du Monde, Paris ; Auvidis, Antony, 1992
  • Centrafrique : musique Gbáyá, chants à penser (collec. Vincent Dehoux), Radio-France, Paris ; Harmonia mundi, Arles, 1992
  • République centrafricaine : musiques des anciennes cours Bandia, CNRS, Chant du monde, Paris, 1996
  • Centrafrique : Pygmées Babinga, Bagandou, Bofi, Isongo (enreg. Charles Duvelle), Philips, Kora Sons, 1999
  • Centrafrique : Pygmées Aka, chants de chasse, d'amour et de moquerie, Radio-France, Paris ; Harmonia mundi, Arles, 1998
  • Centrafrique : rituels gbanzili et mbugu de l'Oubangui (collec. Vincent Dehoux), Le chant du Monde, Paris ; Harmonia Mundi, Arles, 2001
  • Musiques Banda : Centrafrique (collec. Charles Duvelle), Universal Division Mercury, Antony, 2001

Filmographie

  • Mémoires de cinéma amateur des années coloniales[50]
  • Gbédélé : femme, fille et mère, film documentaire d'Alain Epelboin et Susanne Furnis, CNRS Audiovisuel, Meudon, 1995, 21 min (VHS)
  • De l'arbre au xylophone, film de Sylvie Le Bomin et Laurent Venot, CNRS Diffusion, Meudon, 1997, 54 min (VHS)
  • Justice coutumière chez les Nzakara, film d'Anne Retel-Laurentin, Cerimes, Vanves, 1973, 18 min (film en ligne)
  • Tonga bondo : Fête des ancêtres, film d'Anne Retel-Laurentin, Cerimes, Vanves, 2000?, 32 min (DVD)

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

  1. Loi 06.002 du 10 mai 2006, portant Charte culturelle de la République centrafricaine
  2. http://www.missions-africaines.net/republique-centrafricaine-les-contes-de-tere-par-pierre-saulnier-sma/
  3. http://www.contesafricains.com/article.php3?id_article=26
  4. Jours fériés
  5. http://unesdoc.unesco.org/images/0007/000734/073423fb.pdf
  6. http://whc.unesco.org/en/tentativelists/4004/
  7. Reporters sans frontières : Les données du classement de la liberté de la presse 2016 [1]
  8. Reporters sans frontières : République centrafricaine
  9. (en) « Central African Republic: Freedom in the World 2022 Country Report », sur Freedom House (consulté le )
  10. « RCA : RSF dénonce la suspension arbitraire de deux sites d’information | RSF », sur rsf.org (consulté le )
  11. Saber JENDOUBI, « Panorama de la presse centrafricaine. Entre pauvreté et politique d’influence », sur www.ifri.org (consulté le )
  12. Olivier Piot, « En Centrafrique, un journaliste devenu trop gênant », sur Afrique XXI, (consulté le )
  13. (en) Lewis Mudge, « The murder of three Russian journalists should not go unsolved », sur www.aljazeera.com (consulté le )
  14. (ru) Dossier, « The Murder of Three Journalists in Central African Republic », sur Досье (consulté le )
  15. http://www.lanouvellecentrafrique.info/
  16. http://www.centrafriquelibre.info/
  17. « Journal de Bangui - Actualités et Infos en direct au Cameroun et dans le Monde », sur Journal de Bangui (consulté le ).
  18. http://www.corbeaunews.ca/
  19. https://data.bnf.fr/fr/12488439/barthelemy_boganda/
  20. https://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb410280588
  21. « La cuisine centrafricaine », sur Facebook.com (consulté le ).
  22. « En Cuisine avec Centrafrique », sur Facebook.com (consulté le ).
  23. « La cuisine à la centrafricaine - Actus à l'Africaine », sur Actus à l'Africaine, (consulté le ).
  24. https://www.petitfute.com/p111-republique-centrafricaine/guide-touristique/c46396-cuisine-locale.html
  25. Serge Bahuchet, Les pygmées aka et la forêt centrafricaine : ethnologie écologique, , 638 p. (ISBN 978-2-85297-179-0, lire en ligne), p. 492.
  26. http://recaa.mmsh.univ-aix.fr/1/Documents/1-4.pdf
  27. https://www.sangonet.com/hist/FichHistoire/prem-mettalurg-NO-RCA.html
  28. « LA PEINTURE CENTRAFRICAINE - Etat des lieux, Marcel Bourdette-Donon - livre, ebook, epub », sur harmattan.fr (consulté le ).
  29. , sur Blog.com, Beafrika ti mo, (consulté le ).
  30. « Journal de Bangui - Actualités et Infos en direct au Cameroun et dans le Monde », sur Journal de Bangui (consulté le ).
  31. « Maisons typiques en République centrafricaine », sur Douce Cahute, (consulté le ).
  32. Bangui, Thierry, « L’architecture coloniale du centre-ville de Bangui (Rép. Centrafric... », sur Revues.org, Les Cahiers d’Outre-Mer. Revue de géographie de Bordeaux, Presses universitaires de Bordeaux, (ISBN 978-2-86781-851-6, ISSN 0373-5834, consulté le ), p. 105–122.
  33. https://www.lecourrierdelarchitecte.com/article_4262
  34. http://archives.crem-cnrs.fr/archives/collections/CNRSMH_E_1971_003_001/
  35. « Banda - S. Arom* / G. Dournon-Taurelle* - Musiques Banda - République Centrafricaine », sur Discogs (consulté le ).
  36. http://www.le-far.fr/document-musique-pygmee
  37. « Fascinante musique pygmée », sur Sciences Humaines (consulté le ).
  38. Fürniß, Susanne, « La technique du jodel chez les Pygmées Aka (Centrafrique). Étude ph... », sur Revues.org, Cahiers d’ethnomusicologie. Anciennement Cahiers de musiques traditionnelles, Infolio Editeur / Ateliers d’ethnomusicologie, (ISBN 978-2-8257-0431-8, ISSN 1662-372X, consulté le ), p. 167–187.
  39. Cezame, « Album Gabon - Musique des Pygmées Bibayak - Cezame Music Agency », sur Cezame Music Agency (consulté le ).
  40. « Aka (11) - Centrafrique Anthologie De La Musique Des Pygmées Aka », sur Discogs (consulté le ).
  41. « Gbáyá - Empire Centrafricain - Musique Gbáyá / Chants À Penser », sur Discogs (consulté le ).
  42. « Jimmy Zakari-Elenga 1926 - Univers Rumba Congolaise », sur Univers Rumba Congolaise (consulté le ).
  43. (en) « Diaspora Magazine », sur diaspora-magazine.com (consulté le ).
  44. http://www.cnar-td.org/revue_cnar/index.php/revue/article/view/74/67
  45. « Journal de Bangui - Actualités et Infos en direct au Cameroun et dans le Monde », sur Journal de Bangui (consulté le ).
  46. a et b http://cinememoire.net/index.php/films-darchives-des-anciennes-colonies/rca
  47. « France Diplomatie », sur France Diplomatie - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères (consulté le ).
  48. « <st_metadata_og_title_content/> », sur AMC (consulté le ).
  49. Anne Gaugue, Les États africains et leurs musées. La mise en scène de la nation, L'Harmattan, Paris, 1997
  50. Unesco, Patrimoine mondial, République centrafricaine
  51. « UNESCO - Les chants polyphoniques des pygmées Aka de Centrafrique », sur unesco.org (consulté le ).