Berea College

Berea College
Bnewlogo.jpg
DraperHallBerea.jpg
Noms locaux
(en) Berea College, (und) Berea College
Géographie
Pays
État
Comté
City aux États-Unis
Coordonnées
37° 34′ 21″ N, 84° 17′ 31″ O
Fonctionnement
Statut
Collège, institution d'éducation privée à but non-lucratif ()
Histoire
Origine du nom
Berroea (en)
Fondation
Fondateurs
John Gregg Fee (en), Cassius Marcellus Clay
Événement clé
Mixité (depuis )
Identifiants
Code postal
40404-2182
Site web
(en) www.berea.edu

Berea College est un établissement d'enseignement supérieur situé à Berea, Kentucky. Berea College a été établi en 1855, et c’était la première université dans le sud Américain à avoir adopté la mixité et l'intégration raciale[1]. Berea ne charge pas des frais de scolarité, et chaque étudiant admis bénéficie d'une bourse de quatre ans qui couvre toute la durée de scolarité[1]. Berea College offre des diplômes de licences en 32 spécialités. Les étudiants du college viennent essentiellement de la région des Appalaches. Toutefois, on y trouve des étudiants qui sont originaires de 46 états américains et 58 pays autour du monde. Presque un-tier des étudiants font partie des minorités ou sont des étrangers.[1]

Histoire

Berea College a été fondé en 1855 par le ministère et l'abolitionniste américain John Gregg Fee (1816–1901). Berea a ouvert ses portes pour les étudiants noirs et blancs, devenant le premier établissement d'enseignement supérieur dans le sud américain à ne pas pratiquer la ségrégation raciale. Berea College était aussi parmi les rares universités mixtes pendant le XIXe siècle. En 1873, le premier groupe des étudiants ont obtenu leurs diplômes de licences. En 1904, une loi a obligé l’université à cesser d’être un établissement d'intégration raciale[2]. Par conséquence, Berea a mis en place un système de ségrégation raciale. Ce dernier n'a été enlevé qu'en 1950, quand Berea College a enfin rétablit l'intégration raciale. Pendant la seconde guerre mondiale, des étudiants de Berea ont participé dans le "Programme de formation V-12 Navy College"[3]. Jusqu’à 1968, Berea College était composé de trois établissements, un pour chaque cycle scolaire, mais à partir de cette année, Berea College est devenu exclusivement un établissement d'enseignement supérieur[4].

Éducation

Berea a un système de crédit scolaires, et chaque étudiant doit prendre trois crédits ou modules par semestre. Certains étudiants avec un record exceptionnel sont permis de prendre 4,75 ou plus de crédits per semestre[5]. Les étudiants peuvent prendre entre 1 et 2,25 crédits pendant le trimestre d’été. Berea n'a pas un programme à temps partiel, sauf pendant l’été, et tous les étudiants sont des étudiants à temps plein. Les étudiants doivent maintenir une moyenne d'au moins de 2,0/4,0[5].

Classement

En 2019, Washington Monthly a classifié Berea en quatrième position parmi les college des arts libéraux en termes de service public[6]. En 2018, dans le classement de U.S. News & World Report, Berea figure en position 46 à l’échelle des États-Unis, en deuxième position en termes de créativité, et en quatrième position en termes de qualité d'enseignement[7]. En 2019, Kiplinger's Personal Finance a placé Berea College en position 35 parmi 149 colleges des arts libéraux en termes de qualité d'enseignement[8].

Bourses et système de travail

Berea offert une bourse complète qui couvre tous les frais de scolarité, et il y a de nombreux étudiants qui reçoivent des bourses complémentaires pour les frais d’hébergement. La bourse est à 150 000 dollars américains, avec un montant annuel de 39.400. Presque 8 pour-cent des étudiants sont des étrangers, et ils bénéficient du même soutien financier que les étudiants américains.[9] Tous les étudiants à Berea travaillent 10 heures ou plus. Berea College est l'un des 8 universités américaines possédant un programme duel d'enseignement et du travail, qui exige chaque étudiant à avoir un métier[10]. Les métiers des étudiants de Berea sont divers y compris dans la cantine universitaire, dans les jardins et la ferme du college, dans les bureaux administratifs, et des assistants de professeurs.[10] Certains étudiants font des métiers liés à l’artisanat local des Appalaches[10].

Identité Chrétienne

Berea a été fondé par des protestants, et le college conserve son identité chrétienne, mais n'a aucune affiliation chrétienne officielle. Le slogan de l’université "God has made of one blood all peoples of the earth" est adapté des Actes des Apôtres 17:26. Le college exige que tous les étudiants étudient un module intitulé "Understandings of Christianity" ou compréhension du christianisme. Le module est instruit en respectant l’affiliation religieuse de chaque étudiant, y compris les non-chrétiens.

La bibliothèque universitaire

La bibliothèque universitaire s'appelle Hutchins Library. On y trouve des collections compréhensives des livres, des archives, de l'histoire, et de la musique de la région des Appalaches.

La vie étudiante

À partir de 2002, chaque étudiant est offert un ordinateur portable qu'il pourra garder après la fin de ses études. En principe, les étudiants ne sont pas permis de ramener leurs voitures personnelles dans le campus, sauf pour quelques cas spéciaux. Le college a mis en place un système de navette qui permis aux étudiants de se déplacer hors-campus.

Des anciens étudiants célèbres

Parmi les anciens étudiants de Berea College, on y trouve John B. Fenn prix nobel de chimie de 2002[11], et Juanita M. Kreps secrétaire au Commerce entre 1977 et 1979 dans l'administration du président Jimmy Carter.

Notes et références

  1. a b et c DIN EN 16603-10-02:2019-04, Raumfahrttechnik_- Verifikation; Englische Fassung EN_16603-10-02:2018, Beuth Verlag GmbH (lire en ligne)
  2. John D. Adams, « The Berea College Mission to the Mountains: Teacher Training, The Normal Department, and Rural Community Development », Register of the Kentucky Historical Society, vol. 110, no 1,‎ , p. 33–66 (ISSN 2161-0355, DOI 10.1353/khs.2012.0005, lire en ligne, consulté le 14 septembre 2020)
  3. Lloyd M. Mataka, Jon C. Saderholm et Tracy Hodge, « Faculty Epistemological Beliefs and the Influence of Professional Development », Science Education International, vol. 30, no 4,‎ , p. 364–372 (ISSN 2077-2327, DOI 10.33828/sei.v30.i4.14, lire en ligne, consulté le 14 septembre 2020)
  4. Mary L. Ela, « Crafts and Learning Berea College », Design, vol. 37, no 8,‎ , p. 14–17 (ISSN 0011-9253, DOI 10.1080/00119253.1936.10741106, lire en ligne, consulté le 14 septembre 2020)
  5. a et b « Academic nature of dismissal entitles college to deference », Campus Legal Advisor, vol. 19, no 10,‎ , p. 10–11 (ISSN 1531-3999 et 1945-6239, DOI 10.1002/cala.40036, lire en ligne, consulté le 14 septembre 2020)
  6. « Monthly Bulletin of Statistics, September 2019 », Monthly Bulletin of Statistics (Ser. Q),‎ (ISSN 1564-3794, DOI 10.18356/8aaff98e-en-fr, lire en ligne, consulté le 14 septembre 2020)
  7. Z Taylor et Izzat Alsmadi, « College Affordability and U.S. News & World Report Rankings: », Journal of Interdisciplinary Studies in Education, vol. 9, no 1,‎ , p. 1–25 (ISSN 2166-2681, DOI 10.32674/jise.v9i1.1360, lire en ligne, consulté le 14 septembre 2020)
  8. Jaqueline Loetsch Kiplinger, « Neutral Uranium(VI) Sulfido Compound Isolated and Characterized for the First Time », , Office of Scientific and Technical Information (OSTI),‎ (lire en ligne, consulté le 14 septembre 2020)
  9. « Books received from 25/10/2008 to 02/2/2009 », Sociological Research Online, vol. 14, no 1,‎ , p. 99–99 (ISSN 1360-7804 et 1360-7804, DOI 10.1177/136078040901400102, lire en ligne, consulté le 14 septembre 2020)
  10. a b et c « Spotlights on our sister journals: ChemBioChem 14/2009 », ChemBioChem, vol. 10, no 14,‎ , p. 2284–2286 (ISSN 1439-4227 et 1439-7633, DOI 10.1002/cbic.200990063, lire en ligne, consulté le 14 septembre 2020)
  11. Charles E. Kolb et Dudley R. Herschbach, « John Bennett Fenn », The Journal of Physical Chemistry, vol. 88, no 20,‎ , p. 4447–4451 (ISSN 0022-3654 et 1541-5740, DOI 10.1021/j150664a001, lire en ligne, consulté le 14 septembre 2020)