Basse fréquence

La bande radioélectrique des « basses fréquences » ou LF (low frequency) désignée aussi par « grandes ondes » ou « ondes longues » (par opposition et cohérence d'appellation avec les « ondes moyennes » et « ondes courtes ») est la partie du spectre radioélectrique de fréquence comprise entre 30 kHz et 300 kHz[1] (longueur d'onde de 1 à 10 km).

Antennes d'émetteurs de radiodiffusion.

Définitions

L'appellation BF étant utilisée également en acoustique pour désigner les signaux de fréquence 20 Hz à 20 kHz, on préférera le terme "audiofréquence" pour ces applications.

Cette bande radioélectrique des basses fréquences est divisée en deux parties distinctes :

Propagation sur la bande

Propagation par l'onde de sol sur la surface de la Terre.

La propagation sur les basses fréquences se produit par l'onde de sol.

Les ondes de sol, comme leur nom l’indique, voyagent à la surface de la Terre (entre le sol et la couche ionisée D de l’atmosphère). Les ondes longues de basse fréquence se propagent régulièrement le jour et avec un renforcement la nuit. L'atténuation de l’énergie de l’onde de sol est en fonction du carré de la distance, sans tenir compte de la courbure de la terre sur une base kilomètres/watts[2] exponentielle par l'Établissement de l'équation de propagation à partir des équations de Maxwell.

Radiodiffusion

Les grandes ondes (GO) ou ondes longues (OL), Long Waves (LW) en anglais, sont utilisées par les stations de radio[3] en modulation d'amplitude, pour des communications à moyenne distance (500 à 1 000 km) destinée à être reçues directement par le public en général et s'applique à la fois à la réception individuelle et à la réception communautaire[4]. Les récepteurs radio grand public ne proposent plus systématiquement cette gamme d'onde depuis le milieu des années 2010, du fait qu'elle n'est pas utilisée partout dans le monde et que son utilisation tend à se réduire au profit de la bande FM.

Le World Radio TV Handbook répertorie toutes les stations de radiodiffusion du monde entier avec leurs fréquences et leurs puissances d'émission.

Quelques émetteurs d'Europe et d'Afrique

Émetteurs actifs

Fréquence Émetteur Lieu Antenne Puissance Commentaires
153 kHz

(1960 m)

Radio Antena Satelor Drapeau de la Roumanie Brașov   200 kW  
162 kHz

(1852 m)

Signaux horaires

Ex-France Inter

Drapeau de la France Allouis deux pylônes haubanés, hauteur 350 m, alimentés au sommet 800 kW puissance installée : 2 MW

Arrêt de la diffusion de France Inter le [5].

Seuls les signaux horaires sont maintenus avec une puissance réduite.

171 kHz

(1754 m)

Médi 1 Drapeau du Maroc Nador directionnelle, trois pylônes haubanés de 380 mètres 1 600 kW
189 kHz

(1587 m)

RÚV Drapeau de l'Islande Hellissandur omnidirectionnelle, 1 pylône haubané en acier de 412 m 100 kW
198 kHz

(1515 m)

BBC Radio 4 Drapeau du Royaume-Uni Droitwich Antenne en T sur deux pylônes haubanés en acier à 213 mètres 500 kW BBC World Service de 01h00 à 05h20.
BBC Radio 4 Drapeau du Royaume-Uni Burghead 1 pylône haubané en acier 50 kW id. 
BBC Radio 4 Drapeau du Royaume-Uni Westerglen 1 pylône haubané en acier de 152 m 50 kW id. 
207 kHz

(1449 m)

RÚV Drapeau de l'Islande Eiðar omnidirectionnelle, 1 pylône haubané en acier de 221 m 50 kW
225 kHz

(1333 m)

Polskie Radio Drapeau de la Pologne Solec Kujawski deux pylônes haubanés en acier de 330 m et 289 m MW ancien émetteur : Centre de Radiodiffusion Konstantynów
234 kHz

(1282 m)

RTL Drapeau du Luxembourg Beidweiler directionnelle, trois pylônes haubanés mis à la terre de 290 m avec cages verticales 750 kW nuit : 375 kW ; puissance installée : 1500 kW

émetteur supplémentaire : Junglinster

243 kHz

(1234 m)

Danmarks Radio Drapeau du Danemark Kalundborg Alexanderson, soutenue à 118 m par deux tours en aciers 50 kW Arrêt de la diffusion en janvier 2007 puis reprise en fin juin 2011 avec 50 kW, émet 2h30 par jour
252 kHz

(1190 m)

Alger Chaîne 3 Drapeau de l'Algérie Tipaza 1 pylône haubané de 355 mètres 1 500 kW nuit : 750 kW
RTÉ Radio 1 Drapeau de l'Irlande Clarkestown 1 pylône haubané et isolé en acier à 248 m 150 kW nuit : 60 kW

Émet de 5h à 2h (heure locale).

autrefois utilisé par Atlantic 252 et TeamTalk 252.

270 kHz

(1111 m)

ČRo 1 - Radiožurnál

(Arrêt prévu le 31/12/2021)[6]

Drapeau de la Tchéquie Topolná cage directionnelle (orienté est-ouest) sur deux pylônes haubanés en acier de 257 m 50 kW Émet de 6h à 00h03 (heure locale). 

Émetteurs inactifs

Fréquence Émetteur Lieu Antenne Puissance Commentaires
153 kHz

(1960 m)

Deutschlandfunk Drapeau de l'Allemagne Donebach antenne directionnelle, deux pylônes haubanés en acier de 363 mètres de haut, alimentés au sommet 500 kW nuit : 250 kW. Arrêt de la diffusion le 31 décembre 2014.

Site démantelé.

NRK Finnmark Drapeau de la Norvège Ingoy omnidirectionnelle, un pylône de 362 mètres de haut 100 kW Arrêt de la diffusion le 1er décembre 2019.
Alger Chaîne 1 Drapeau de l'Algérie Kenadsa directionnelle, 3 pylônes d'environ 350 mètres de haut MW actuellement inactif
171 kHz

(1754 m)

Radio Rossii Drapeau de la Russie Kaliningrad 1 200 kW Arrêt de la diffusion en 2014
177 kHz

(1695 m)

Deutschlandfunk Kultur Drapeau de l'Allemagne Zehlendorf grillage aérien sur un pylône haubané de 359,7 mètres et un triangle à 3 150 m sur des mâts haubanés en acier 500 kW Depuis le 29 août 2005, essais de 2h à 5h en DRM. Arrêt de la diffusion le 31 décembre 2014.

Site démantelé.

183 kHz

(1639 m)

Europe 1 Drapeau de l'Allemagne Felsberg antenne directionnelle, 6 pylônes haubanés isolés en acier : 4 pylônes(principale) et 2 pylônes (secours), hauteurs entre 270 m et 282 m 750 kW puissance installée : 1500 kW

Arrêt de la diffusion le 31 décembre 2019 à 23h28.

Site en partie démantelé.

189 kHz

(1587 m)

RAI 1 Drapeau de l'Italie Caltanissetta omnidirectionnelle, 1 pylône haubané en acier de 282 m 10 kW inactif depuis août 2004
198 kHz

(1515 m)

Radio Parlament Drapeau de la Pologne Raszyn 1 pylône haubané de 335 m 200 kW inactif depuis le 31 juillet 2009
Alger Chaîne 1 Drapeau de l'Algérie Ouargla directionnelle, 3 pylônes d'environ 350 mètres de haut MW actuellement inactif
207 kHz

(1449 m)

Deutschlandfunk Drapeau de l'Allemagne Aholming directionnelle, deux pylônes haubanés en acier de 265 m high, alimentés au sommet 500 kW nuit : 250 kW. Arrêt de la diffusion le 31 décembre 2014.

Site démantelé.

Radio nationale marocaine Drapeau du Maroc Azilal omndirectionnelle, un pylône haubané en acier, 400 kW actuellement inactif
216 kHz

(1389 m)

Radio Monte Carlo Drapeau de la France Roumoules directionnelle, quatre pylônes haubanés en acier. Trois de 300 et l'autre, omnidirectionnel en secours, de 330 mètres 900 kW nuit : 600 kW ; puissance installée : 2 MW

Émettait de 05h00 à 00h15 (heure locale). Émetteur extra territorial dépendant de Monaco.

Arrêt de la diffusion le 28 mars 2020[7].

261 kHz

(1149 m)

Radio Wolga et Radioropa Info Drapeau de l'Allemagne Burg Omnidirectionnelle, cage sur mât haubané en acier à 324 m et un tube d'acier à 210 m, isolé 200 kW inactif actuellement
Radio Rossii Drapeau de la Russie Taldom Mât haubané en treillis métallique de 275 mètres 2 500 kW Arrêt de la diffusion le 9 janvier 2014 (jusqu'en 2014, l'émetteur le plus puissant au monde)
279 kHz

(1075 m)

BR1 Drapeau de la Biélorussie Minsk 500 kW inactif depuis le 31 mars 2016.
Musicmann 279 Drapeau de l'île de Man ± 5 km de Ramsey Crossed field antenna ? Devait émettre début 2002.

Notes et références

  1. RECOMMANDATION ITU-R V.431-7
  2. Courbes de propagation de l'onde de sol entre 10 kHz et 30 MHz Recommandation P.368-9 (02/07) Approuvée en 2007-02.
  3. World Radio TV Handbook
  4. Pour l'UIT: RR Sl.38 service de radiodiffusion: Service de radiocommunication dont les émissions sont destinées à être reçues directement par le public en général. Ce service peut comprendre des émissions sonores, des émissions de télévision ou d'autres genres d'émission.
  5. « La disparition de la modulation d'amplitude, programmée pour 2016 et 2017 », telerama.fr, 2 décembre 2015.
  6. (en) AM Transmitters by Region (lire en ligne)
  7. Technic2radio, « RMC sur grandes ondes, c'est fini ! », sur www.technic2radio.fr, (consulté le 30 mars 2020).
  • Cet article est partiellement ou en totalité issu de l'article intitulé « Ondes longues » (voir la liste des auteurs).

Voir aussi

Articles connexes