Barrière entre la bande de Gaza et Israël

La barrière entre la bande de Gaza et Israël est une barrière de séparation constituée d'acier et de béton le long de la frontière entre la bande de Gaza et Israël Elle est par ailleurs défendue par des moyens technologiques avancés.

Historique

La construction de cette barrière a été décidée par Israël après la guerre de l'été 2014[1].

Le , Israël annonce avoir achevé sa construction après plus de trois ans de travaux, un « projet technologiquement avancé et innovant » qui « donnera aux citoyens israéliens un sentiment de sécurité », s'était félicité Benny Gantz, alors ministre israélien de la Défense[2].

Le , des membres armés du groupe islamiste palestinien Hamas franchissent la barrière entourant la bande de Gaza par voie terrestre, maritime et aérienne à l'aide d'explosifs, de bulldozers et de deltaplanes motorisés[3]. Ils se livrent à des massacres meurtriers et des enlèvements dans les localités frontalières[4].

Aspects techniques

Crédit image:
licence CC BY 2.0 🛈
Visite du poste-frontière de Kerem Shalom par le diplomate américain Thomas Shannon en 2016.

Longue de 65 kilomètres, la barrière est composée d'un mur et d'une clôture qui ont nécessité 140 tonnes de fer et d'acier. Elle est pourvue de centaines de caméras, de radars et autres capteurs[5]. Elle compte une partie souterraine, pour empêcher le creusement de tunnels, et une portion en mer reliée à un système d'armements contrôlé à distance[6]. Présentée comme une « prouesse technologique » et comparée à un « mur de fer », elle a coûté plus d'un milliard de dollars[7].

Deux points d'entrée vers Israël existent, un au Nord au poste-frontière d'Erez et un au Sud au poste-frontière de Kerem Shalom[8].

Objectifs

La barrière est destinée à empêcher toute infiltration terroriste depuis la bande de Gaza où un strict blocus est appliqué depuis la prise du pouvoir du Hamas en 2007[9].

Opposition

Des affrontements éclatent régulièrement du côté palestinien de la barrière[10],[11].

Certains intellectuels israéliens comme Gideon Levy ont comparé la barrière à celle d'une prison à ciel ouvert, d'un ghetto voire d'un camp de concentration[12].

En 2021, des centaines d'Israéliens dénoncent l'« apartheid israélien » dans une lettre ouverte où ils comparent la bande de Gaza à un ghetto[13],[14].

Notes et références

  1. Mayeul Aldebert, « Attaque du Hamas contre Israël : la faillite étonnante du «mur de fer» entre Gaza et l’État hébreu », Le Figaro,‎ (lire en ligne)
  2. « Israël achève la construction de la barrière le séparant de Gaza », Le Point,‎ (lire en ligne)
  3. Sean Seddon et Daniele Palumbo, « Conflit israelo-palestinien : Comment le Hamas a organisé un assaut éclair contre Israël que personne n'aurait cru possible », BBC News,‎ (lire en ligne)
  4. « Des images montrent un bulldozer franchissant la barrière entre Gaza et Israël », The Times of Israel,‎ (lire en ligne)
  5. « La construction du "mur de fer" séparant Israël et la bande de Gaza est terminée », La Libre Belgique,‎ (lire en ligne)
  6. Christian Chesnot, « La bande de Gaza emmurée, les Palestiniens occultés », Radio France,‎ (lire en ligne)
  7. Sami Boukhelifa, « Israël finit la construction de son imposante barrière le séparant de Gaza », RFI,‎ (lire en ligne)
  8. Samah Soula, « Attaque du Hamas contre Israël : comment fonctionne la bande de Gaza ? », France Info,‎ (lire en ligne)
  9. Jean-Pierre Filiu, « Quinze ans de blocus sur la bande de Gaza », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  10. « Affrontements meurtriers entre Palestiniens et soldats israéliens à la frontière de Gaza », Le Figaro,‎ (lire en ligne)
  11. Michaël Bloch, « Des dizaines de Palestiniens tués à la frontière entre Israël et Gaza », Le Journal du dimanche,‎ (lire en ligne)
  12. (en) Gideon Levy, « Two Million People Are Imprisoned for 15 Years. The New Barrier Will Remain There Forever », Haaretz,‎ (lire en ligne)
  13. (en) « 500+ Israeli Jews call for external intervention to stop Israeli aggression, work towards decolonization », Mondoweiss,‎ (lire en ligne)
  14. (en) Union juive française pour la paix, « Israeli Jews Call: “Stop Israel’s Apartheid!” »

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes