Élections législatives françaises de 1936

Élections législatives françaises de 1936
610 députés
et
Type d’élection Élections législatives
Corps électoral et résultats
Inscrits 11 795 000
Votants 9 847 266
83,49 % en augmentation 1,9

Léon Blum - 2 janvier 1947.jpg Front populaire – Léon Blum
Voix 5 630 258
57,17 %
en augmentation 12,1
Députés élus 369 en augmentation 75
Paul Reynaud en 1948.jpg Ligue républicaine nationale – Paul Reynaud
Voix 4 217 008
42,83 %
en diminution 2,9
Députés élus 241 en diminution 40
Chambre des députés (par coalitions)
Diagramme
  • FP : 369 sièges
  • LRN : 241 sièges
Gouvernement
Sortant Élu
Sarraut II
Cartel des gauches (SFIO, PRRRS, PRS)
Blum I
Front populaire (SFIO, PRRRS, PC, DVG)
Législature élue
XVIe de la IIIe République

Les élections législatives françaises de 1936 ont lieu les et . Elles élisent la XVIe législature, qui sera la dernière de la Troisième République.

Le Front populaire remporte le scrutin et la Section française de l'Internationale ouvrière (SFIO) devient à cette occasion le premier parti du pays en raison de son poids électoral — ce qui conduit au premier gouvernement dirigé par un socialiste, celui de Léon Blum. De même, le Parti communiste (PC-SFIC) gagne en poids politique et en influence. Cependant, du fait des divisions internes et à la désapprobation de Moscou, les communistes décident de soutenir sans participer au gouvernement socialiste. De leur côté, les radicaux perdent en influence au profit des deux autres grands partis du Front populaire.

Elles se déroulent au scrutin uninominal masculin à deux tours par arrondissements, selon la loi de . Le , la volonté belliciste de l'Allemagne pousse le gouvernement à augmenter la durée de la législature de 2 ans. Ce sont les dernières élections législatives de la Troisième République.

Résultats

Résultats des élections législatives

Coalitions Votes % Sièges Partis[1] Votes % Sièges
  Front populaire (FP) 5 630 258 57,17 369   Section française de l'Internationale ouvrière (SFIO) 2 089 166 20,76 149
  Parti républicain radical et radical-socialiste (PRRRS) 1 655 306 15,92 110
  Parti communiste (PC) 1 422 611 13,45 72
  Union socialiste républicaine (USR) 402 728 6,60 29
  Parti d'unité prolétarienne (PUP) 60 447 0,45 9
  Ligue républicaine nationale (LRN) 4 217 008 42,83 241   Alliance démocratique (AD) 1 666 004 16,86 59
  Fédération républicaine (FR) 1 502 404 14,26 100
  Parti démocrate populaire (PDP) 1 048 600 11,70 16
  Autres alliés 66
Total 9 847 266 100,00 610

Composition sociologique de la Chambre des députés

Les élections envoient 110 avocats et huit professeurs de droit à la Chambre des députés (ils étaient 140 avocats et neuf professeurs de droit en 1924, lors du Cartel des gauches)[2].

XVIe législature

Durée de la législature : - .

Président de la République : Albert Lebrun

Président de la Chambre des députés : Édouard Herriot

Liste des gouvernements successifs
Gouvernement Dates (Durée) Coalition Président du Conseil Composition initiale
Léon Blum Gouvernement Léon Blum (1) du au (1 an et 17 jours) Front populaire Léon Blum

(SFIO)

3 ministres d'État

17 ministres
13 sous-secrétaires d'État

Camille Chautemps Gouvernement Camille Chautemps (3) du au (6 mois et 16 jours) Camille Chautemps

(PRRRS)

3 ministres d'État

16 ministres
14 sous-secrétaires d'État

Gouvernement Camille Chautemps (4) du au (1 mois et 20 jours) 2 ministres d'État

17 ministres
13 sous-secrétaires d'État

Léon Blum Gouvernement Léon Blum (2) du au (26 jours) Léon Blum

(SFIO)

4 ministres d'État

18 ministres
11 sous-secrétaires d'État

Édouard Daladier Gouvernement Édouard Daladier (3) du au (1 an et 29 jours) Édouard Daladier

(PRRRS)

18 ministres

1 sous-secrétaire d'État

Gouvernement Édouard Daladier (4) du au (4 mois et 2 jours) 18 ministres

1 sous-secrétaire d'État

Gouvernement Édouard Daladier (5) du au (6 mois et 7 jours) 20 ministres

2 sous-secrétaires d'État

Paul Reynaud Gouvernement Paul Reynaud du au (2 mois et 25 jours) Ligue républicaine nationale Paul Reynaud

(AD)

2 ministres d'État

18 ministres
1 sous-secrétaire d'État

Philippe Pétain Gouvernement Philippe Pétain du au (24 jours) Philippe Pétain

(apparenté à la droite)

1 ministre d'État

16 ministres
2 sous-secrétaire d'État

Références

Voir aussi

Bibliographie

Articles connexes