Chapiteau (architecture)

Chapiteau du Parthénon, représentatif de l'ordre dorique.

Un chapiteau est, en architecture, un élément de forme évasée qui couronne un support vertical et lui transmet les charges qu'il doit porter[1]. D'un point de vue ornemental, il est le couronnement, la partie supérieure d'un poteau, d'une colonne, d'un pilastre, d'un pilier, etc.

Le chapiteau est essentiellement formé d'un corps (échine ou corbeille, consistant en un coussin aplati ou rebondi de même épaisseur placé sur le fût de la colonne) et d'un couronnement (abaque ou tailloir).

Les ordres architecturaux classiques se reconnaissent facilement par leur chapiteau. Le chapiteau peut être convexe, comme dans l'ordre dorique ; concave à la façon d'une cloche inversée, comme dans l'ordre corinthien ; ou en spirale, comme dans l'ordre ionique. Avec l'ordre toscan, ce sont là les formes de base, auxquelles s'ajoutent diverses formes composites.

On désigne aussi par chapiteau, une tranche de marbre, ornée ou non de moulure, que l'on rapporte au haut d'un montant de chambranle, et qui lui sert de couronnement.

Galerie

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références

  1. Jean-Pierre Bayard, La tradition cachée des cathédrales : du symbolisme médiéval à la réalisation architecturale, Éditions Dangles, 1990, p. 403

Voir aussi

Bibliographie

  • J. Justin Storck, Le Dictionnaire Pratique de Menuiserie, Ebénisterie, Charpente, 1900, réimpr. éd. Vial 2006.

Articles connexes

Liens externes