Tour-lanterne

tour-lanterne de l'église abbatiale de la Trinité de Fécamp, haute de 65 mètres

Une tour-lanterne est une tour d'édifice majoritairement religieux, comportant des ouvertures par lesquelles la lumière peut pénétrer dans l'édifice, d'où son nom de « lanterne ».

Tour-lanterne intégrée

Voûtes en éventails de la tour de la cathédrale de Canterbury

La tour-lanterne intégrée au bâtiment principal s'élève généralement au-dessus de la croisée du transept. Elle comporte des ouvertures par lesquelles la lumière naturelle éclaire la croisée et dans une moindre mesure le chœur adjacent.

La tour-lanterne est la caractéristique des grandes églises de l'époque romane, mais aussi de l'époque gothique en Normandie et en Angleterre.

Exceptionnellement, on trouve ailleurs en Europe des édifices gothiques dotés d'une tour-lanterne. C'est le cas, par exemple, de la cathédrale de Lausanne ou celle de Burgos.

La tour-lanterne peut être recouverte d'un dôme, d'un toit en charpente ou d'une flèche.

Une tour élevée sur la croisée du transept ou une tour centrale ne fait pas nécessairement « lanterne ». En effet, elle est parfois séparée de la croisée par une voûte. C'est le cas pour la cathédrale de Bayeux, Notre Dame du Kreisker et l'abbatiale Saint-Ouen de Rouen par exemple. En outre, elle peut faire office de clocher.

Tour-lanterne isolée

Tour-lanterne isolée, à droite du Sacré-Cœur de Montmartre.
Tour-lanterne isolée de la nécropole de N-D.de-Lorette.

Dans les édifices modernes ou contemporains, la tour-lanterne peut être isolée, à côté de l'édifice principal.

Elle est alors purement décorative ou contient seulement quelques meubles et ornements intérieurs au rez-de-chaussée. Elle peut disposer d'un éclairage destiné à être vu de l'extérieur.

C'est le cas notamment pour la basilique du Sacré-Cœur de Montmartre ou pour la nécropole nationale de Notre-Dame-de-Lorette. Dans ce dernier cas, il s'agit plutôt d'une lanterne des morts.

Exemples de tours lanternes remarquables

Époque romane

Époque gothique

Époque contemporaine

Notes et références

Voir aussi