Zeitgeist

Le Zeitgeist [ˈt͡saɪ̯tˌɡaɪ̯st][1] Écouter est une notion empruntée à la philosophie allemande signifiant littéralement « l’esprit du temps », au sens d'« esprit de l'époque », utilisée notamment dans la philosophie de l'histoire et la psychologie. Il désigne le climat intellectuel et culturel, les jugements, les habitudes de pensée d'une époque.

Usage

Herder traduit par Zeitgeist le latin genius seculi du philologue Christian Adolf Klotz dans son essai d'esthétique Kritische Wälder (1769)[2].

« Le Zeitgeist se révèle par exemple dans le fait qu'une même découverte est faite quasi simultanément par des hommes qui travaillent de manière indépendante. »

— Edwin Garrigues Boring, 1963[3]

Le Zeitgeist est une notion issue de la réflexion d'auteurs qui, pour commenter l'histoire des idées, des inventions, des styles, tentent de « concilier la notion de génie individuel et celle de déterminisme social[4] ». Elle explique par un ensemble de conceptions largement partagées à une époque la découverte par certains de leurs conséquences.

Joachim Heinrich Campe répond à la notion de Zeitgeist par celle de Volksgeist (« esprit du peuple, d'une nation»)[5],[6],[7]. Le marxisme fait, lui, dériver l'ensemble des transformations, y compris dans la science, l'esthétique et les beaux-arts, de celles qui se produisent dans la sphère de la production.

Dans certains cas, la notion de Zeitgeist désigne plutôt les conceptions déterminées par l'époque par opposition aux notions éternelles et immuables dont s'occupe la philosophie idéaliste[8].

Voir aussi

Bibliographie

  • (de) Hermann Broch, Geist und Zeitgeist, (Esprit et esprit du temps).

Articles connexes

Notes et références


  1. Prononciation en haut allemand (allemand standard) retranscrite selon la norme API
  2. (de) Johann Gottfried von Herder, Kritische Wälder, vol. 3, (lire en ligne), p. 102
  3. P.F., « Livres — Psychologie générale — Boring (E. G.). — History, psychology and science », L'année psychologique, vol. 65,‎ (lire en ligne).
  4. Grmek Mirko Drazen, « Edwin G. Boring, History, Psychology and Science. Selected Papers », Annales. Économies, Sociétés, Civilisations, vol. 22, no 3,‎ , p. 653-655 (lire en ligne).
  5. (de) Joachim Heinrich Campe, Wörterbuch der Deutschen Sprache
  6. Denise Modigliani, « Autour d’un malentendu : sur l’enjeu de la littérature nationale chez Herder », sur Multitudes
  7. (en) Klaus Vondung, The Apocalypse in Germany, University of Missouri Press, (lire en ligne), p. 138
  8. E. De Bruyne, « Th. Litt, Philosophie und Zeitgeist », Revue néo-scolastique de philosophie, vol. 39, no 51,‎ , p. 396 (lire en ligne) (Compte-rendu de l'ouvrage de Theodor Litt ).